Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Marine de la Ligue solarienne

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


La Marine de la Ligue solarienne (MLS), ou Flotte de la Ligue Solarienne, tel que traduit depuis les années 2010 (FLS), est la force militaire de la Ligue solarienne, une nation stellaire de l’Honorverse de David Weber.

Division artificielle de la Marine[modifier]

La MLS est divisée en deux communautés séparées (officieuse qui n'est pas censée exister, mais qui existe dans les faits) :

  • la « flotte de bataille » ;
  • la « flotte de frontière ».

En fait, les officiers de la MLS passent leur carrière entière dans une branche ou l'autre alors qu’ils sont censés (par la loi) être transférés de l’une à l’autre. Mais ils ne le sont pas, dans une grande partie en raison du fait que la MLS est plus corrompue et décadente que la MRM ou la MRP l’étaient à leur plus mauvaise période. Des officiers qui choisissent de servir dans la « flotte de frontière » sont essentiellement refusés au service de « flotte de bataille » parce que la MLS en est venue à considérer la flotte de frontière comme une force de police / patrouille de frontière / douane alors que la « flotte de bataille » serait une force de « combat ». En plus de la division entre ces deux flottes, la « flotte de bataille » (malgré sa propre grosse et heureuse arrogance) fait preuve de dédain face au carriérisme, au trucage des comptes, au versement de pôt de vin des bureaucrates solariens exploitant les systèmes, à la disposition illégale de la propriété publique pour le gain privé, etc., de la « flotte de frontière », faits qui sont effrénés dans le MLS. Or les faits de corruption sont encore plus effrénés dans la « flotte de bataille » que dans la « flotte de frontière ».

La bataille du Croisement de Farley est la dernière bataille d’importance de la MLS avant le début de l'histoire. Elle a eu lieu approximativement deux siècles (un peu moins) avant l’action des romans de la série de Honor Harrington. En outre, s’il y avait 600 vaisseaux, moins d’une douzaine étaient des vaisseaux du mur.

C'était essentiellement une action de flotte de frontière, avec environ 160 navires de la MLS faisant face et détruisant environ 3 fois leur nombre de plus petites unités (y compris certaines du contingent de Flotte d’Autodéfense du système du Croisement du Farley). L’opposition a été détruite en raison de la technologie supérieure, qui a masqué le fait que leur tactique a laissée à désirer. L'opinion de la flotte de bataille est que si ces fiers à bras de la flotte de frontière peuvent s’occuper si facilement de néobarbares, cela montre juste que personne n’aurait une chance contre la flotte de bataille. En d'autres termes, la MLS, institutionnellement, est parvenue à ne pratiquement rien apprendre de la bataille.

Référence a été faite aux observateurs de la MLS sur le front de la guerre Manticore-Havre et au fait qu'ils ont été ignorés. La principale raison est que pratiquement tous étaient des officiers de la flotte de frontière, et l'arrogance institutionnelle du corps d'officier de la flotte de bataille signifie que ce qu’ils ont à dire ne vaut rien.

Effectifs[modifier]

Elle compte en temps de paix 155 millions de membres, dont 27,4 millions de spatiaux, membres d'équipages des navires, avant son premier affrontement majeur avec la Flotte Royale de Manticore, lors de bataille de Fuseau. L'une des plus petites organisations militaires de l'Histoire en pourcentage de la population qu'elle servait. L'effectif pouvant être triplé en cas de mobilisation générale.

Les premiers mois de guerre ouverte contre la Grande Alliance voit la perte (tués, blessés et prisonniers) de plus de cinq millions de spatiaux en juillet 1922 post-diaspora[1].

Au déclenchement des hostilités, la Flotte des frontières et la Flotte de guerre dispose de 2872 croiseurs de bataille en ligne et 180 en réserve. Plus de 400 sont perdus en 5 mois[2].

Vaisseaux du mur[modifier]

Avec environ 10 000 supercuirassés essentiellement en réserve, la Ligue Solarienne a, au début de l'histoire, de très loin plus imposante flotte de la galaxie, l'ensemble des autres marines n'en ayant qu'un millier[3]. Les vaisseaux capitaux de la MLS tendent à être plus anciens que ceux de la plupart des autres marines. C'est en grande partie parce que personne n'a été assez stupide pour attaquer la Ligue Solarienne depuis plusieurs siècles. Avant la guerre Manticore-Havre, la technologie militaire est restée relativement statique pendant des siècles. En conséquence, la MLS a eu tendance à maintenir des unités plus anciennes avec des mises à jour périodiques de leurs systèmes... et de telles mises à jour ont été généralement relativement mineures et spécifiques, non générales. Le fait que les unités de la MLS contiennent une atmosphère et sont sujets à un tout pour satisfaire les besoins de l’existence humaine, a un effet sur les vaisseaux en service actif, mais il est de bien meilleur marché de réparer / restaurer / maintenir les sections environnementales des navires que de construire une coque entièrement nouvelle. Il serait bien plus rentable d’ajouter de nouveau navire à l’inventaire, mais la différence en prix absolu est de beaucoup inférieure de l'autre manière, et ceci contrôle la politique de commandes en l'absence de menace ou de défi crédible au dogme orthodoxe institutionnalisé du corps des officiers de flotte de bataille.

Bien que la force de la flotte active Solarienne représente plusieurs fois celle de la Marine Populaire d'avant-guerre, ils maintiennent également une importante réserve de vaisseaux plus vieux, des vaisseaux mis en ‘’conserve’’ qui doubleraient au moins le tonnage de la MLS, s’il été activé. Malheureusement, la flotte de réserve n'a pas été mise à jour depuis long temps. La théorie (officiellement) est qu'il y a peu de nécessité dans leur mise à jour jusqu'à ce qu'ils soient réellement nécessaires, d’où l’idée de les mettre à niveau lorsqu’il y aura réellement besoin d'eux, plutôt que de jeter l'argent par les fenêtres à les moderniser partiellement (modernisations qui devront être refaites de toute façon) lors de leur utilisation. Dans la réalité, cependant, la réserve est une source de fausse confiance pour la MLS. Même les gens qui le savent intellectuellement tendent à les regarder en tant que vaisseaux de guerre efficaces qui peuvent être appelés rapidement à l'action sans considérer entièrement le coût, le temps de chantier, et l’équipage (c.-à-d., le temps de formation de l’équipage) nécessaires.

La désuétude de ces navires est mise en avant de façon spectaculaire dans le tome XII En mission ou une flotte de 71 supercuirassés avec son escorte emportant un demi-millions de marins est laminé par des salves de missiles longue portée et contraint à la reddition sans pouvoir riposter face à une flotte de croiseurs de combats manticoriens embarquant 32 000 marins.

Devant les défaites successives, l'amiral Winston Kingford, commandant la Marine en 1922 post-diaspora, décide de ne conserver que 150 supercuirassés pour des missions de patrouille et de démobilisé le reste[4]. L'invasion du système solaire par la Grande Alliance qui fait une démonstration de force en détruisant la flotte de réserve dans la zone de défense de la principale base solarienne sans aucune perte force la capitulation de celle-ci [5].

Autres forces militaires de la Ligue[modifier]

Les Fusiliers solariens agissent en tant que force rapide d'intervention de la Ligue, maintenant l'ordre dans toute la Ligue de concert avec la Marine.

À côté des militaires réguliers de la Ligue, les mondes membre ont également leurs propres forces militaires défensives, connues sous le nom de Flottes d’Autodéfense, comme la Force d’Autodéfense de Beowulf. Ces forces répondent au gouvernement local qui les a créées.

Les FAD (Forces d’Autodéfense) fournissent la majeure partie des forces légères exigées pour empêcher les manifestations de piraterie dans leurs propres secteurs, et peuvent être chargés par la MLS (avec l'accord des gouvernements locaux) de prolonger leurs activités à d'autres systèmes dans leur secteur si ces autres systèmes ne peuvent ou ne veulent pas mettent l'argent pour construire leurs propres FAD pour faire le travail.

Techniquement, tous relèveraient de la MLS en cas de guerre ou d'une déclaration d’état d'urgence ; dans les faits, bon nombre (si ce n'est pas la plupart) d'entre eux prendraient avant tout très soigneusement l’avis du gouvernement qui a payé les navires et le personnel, avant de faire quoi que ce soit.

La MLS a un pourcentage plus élevé d’unités légères que le RSM ou la Marine Populaire parce qu'elle est chargée de soutenir la Gendarmerie et le Bureau de la sécurité aux frontières, qui ont leurs propres troupes au sol pour maintenir l'ordre et promouvoir les intérêts de la Ligue (et de ses sociétés) aux franges de la Ligue et parce que toutes les fois que le territoire extérieur de la Ligue nécessite des opérations anti-piraterie, la MLS en est responsable.

Problèmes les plus importants auxquels la MLS doit fait face pour fournir une flotte de bataille efficace[modifier]

  • La flotte de bataille n'a pas livré de bataille réelle depuis plus de 300 ans avant d'être confronté à la Flotte royale manticorienne.
  • La MLS sait que personne ne peut menacer la Ligue; il n’y a donc aucune menace crédible à la sécurité de la Ligue, indépendamment des quelques nouveaux jouets idiots avec lesquels certains des néobarbs jouent.
  • La MLS a le Prolong... et aucun équivalent de la politique de la MRM de rotation des officiers supérieurs pour s'assurer que leur expérience reste à jour. Les officiers supérieurs de la MLS ont presque tous bien au-dessus d'un siècle d’âge, avec des habitudes de pensée et de vue de ce qui transforme des groupes de vaisseaux en flottes militaires efficaces. Les officiers supérieurs de la MLS ont été formés quand ils étaient dans leurs 30 et 40 ans (et dans une flotte institutionnelle qui n'a pas eu à faire la guerre depuis des siècles.).
  • Avant l'apparition des innovations récentes (romans), la technologie des vaisseaux de guerre était restée fondamentalement stable et inchangée pendant environ trois cents années. Des avances s'étaient produites, mais elles n’avaient été que des améliorations construites autour des mêmes modèles, des mêmes systèmes d'arme, idem pour les contre-mesures. De manière primordiale la doctrine avait été bloquée et toutes les décisions de fourniture de flotte de bataille de SLN ont été prises en fonction de la doctrine, pas des possibilités offertes par la nouvelle technologie qui n'avait pas encore été incorporée dans la doctrine existante.
  • La MLS est une partie d'un système bureaucratique énorme corrompu, et cette corruption bureaucratique se retrouve dans ses priorités budgétaires et les achats de fourniture, aussi bien que dans la corruption et le mercantilisme privé. En outre, le financement de la MLS est combattu de façon permanente au niveau de la fonction publique, par la législature, qui éloigne et isole encore plus le processus de la réalité (ou, au moins, de la responsabilité).
  • Une grande part du budget de la défense que la MLS reçoit tombe dans les poches d'amiraux corrompus, de fournisseurs civils corrompus, etc. Ce qui reste d'argent disponible est indispensable pour payer les besoins de la marine et doit être distribué selon des priorités d’une façon ou de l'autre. le côté de la marine qui fait réellement quelque chose (flotte de frontière) doit être payé d’une façon ou d'une autre. Pratiquement tous les fonds de nouvelle construction vont donc à la flotte de frontière. Le budget de formation de la flotte de frontière est plusieurs fois plus important que celui de la flotte de bataille. La flotte de frontière obtient des mises à niveau dans l'électronique de façon régulière mais pas la flotte de bataille. La flotte de bataille est cependant considérée par presque chaque nation stellaire, (Ligue solarienne et MLS compris), comme la première force de bataille de la galaxie, malgré le fait qu’elle n'a pas livré de bataille depuis des siècles, ainsi elle n’a évidemment pas besoin de tous ces formations et ces nouveaux équipements.
  • La flotte de frontière s'exerce régulièrement dans les opérations qu'elle doit effectuer quotidiennement. La flotte de bataille s'exerce en utilisant des scénarios établis de simulation où tout fonctionne d'une manière ordonnée dans le cadre de sa doctrine. En conséquence, les simulations de la flotte de frontière tendent à découvrir des problèmes et des faiblesses potentiels, alors que la formation de la flotte de bataille renforce simplement sa perception d’avoir couvert ses bases.
  • La technologie Solarienne ne se compare pas si favorablement à la technologie de Manticore, même dans le cas de la flotte de frontière, que certains semblent le supposer. Elle est sensiblement meilleure que la technologie de Havre, et une ou deux fois elle a pris des capitaines manticoréen par surprise parce qu'ils se sont permis de supposer qu'ils n’y seraient pas confrontés. Mais si vous regardez les quelques exemples dans lesquels un vaisseau de Manticore s’est retrouvé confronté à la technologie solarienne (et a su qu’il le faisait), les solariens n’ont pas pu démontrer un avantage décisif. En fait, leur technologie a été inférieure à celle de Manticore pratiquement d'un bout à l'autre.
  • Les navires de combat de la flotte de la bataille de la MLS ont en moyenne presque 200 ans d'âge. Ils ne construisent pas de nouvelles unités de façon régulière, principalement parce que l'obtention des fonds pour les nouvelles constructions est si difficile face à un manque démontrable de menace.
  • Les combats entre Havre et Manticore auraient dû servir d'avertissement au commandement de la MLS, en fait, il ne l’a été que pour quelques officiers de flotte de frontière. Mais la guerre entre le Royaume stellaire de Manticore et la République de Havre a continué pendant moins de 20 années, et l'introduction des armes radicalement nouvelles n'était pas vraiment un dispositif important de la guerre jusqu'à l’opération Buttercup, ce qui signifie que les leçons des retards techniques de la MLS ont eu moins de 10 ans à filtrer. 10 ans contre une mentalité institutionnelle qui a pris des siècles pour se développer et est tenue par des officiers qui sont eux-mêmes vieux d’un siècle, et les rapports qu'ils ont viennent des observateurs de flotte de frontière dont les officiers supérieurs de la flotte de bataille ne tiennent automatiquement pas compte.
  • Étant donné l'âge du mur de bataille de la MLS, la nature de la mise à jour qui serait exigée pour les rendre apte à combattre contre la moderne flotte Manticore ou les conceptions de Havre, nécessiteraient une reconstruction. Il serait meilleur marché -- et plus rapide -- de commencer par la conception et la construction de nouvelles coques.
  • La capacité de construction en vaisseau de guerre de la MLS est concentrée dans peut-être un couple de douzaines de nœuds principaux. Il y a un certain nombre de systèmes stellaires dans la ligue qui pourrait devenir des centres principaux de production de vaisseau de guerre, mais ils n'ont pas été développées. Ceci a deux implications principales.
    • La conception et l’industrie de la construction de vaisseaux de guerre est "une communauté fermée." Non seulement cela, mais certains centres de construction de vaisseaux se spécialisent dans certains types de construction et d'entretien. Quatre-vingts pour cent des centres existants se spécialisent dans la flotte de frontière, et ne construisent rien plus lourd que des croiseurs cuirassés. Les chantiers spatiaux qui construisent le nombre restreint de vaisseaux du mur qui sont financés, le font réellement très lentement, en partie pour maintenir une main d'œuvre expérimentée, et en partie parce qu'ils sont très "traditionnels" dans leurs techniques de conception et de construction. Ce faible taux de construction de bâtiment, conduit également à l’augmentation du coût de nouvelle construction de vaisseaux du mur à quelque chose comme au moins deux ou trois fois celle de la MRM, encore plus pour la MSG.
    • Puisqu'il y a tellement peu de nœuds principaux de construction de vaisseaux, la capacité de construction courante en bâtiment de la MLS constitue un énorme échec potentiel. En effet, la MLS a une succession entière de Grendelsbanes, avec des degrés variables de vulnérabilité. Encore, c'est que quelque chose dont la flotte de frontière se rend compte et l’a fait remarquer (sans beaucoup d'effet) à la flotte de bataille.

Mais en même temps, si la flotte de bataille est peut-être mauvaise, la flotte de frontière est une entité entièrement différente, et elle est assez grande par elle-même pour être plus importante en masse que la MRM, supercuirassés compris.

Ressources financières[modifier]

En dépit de l'énorme et incalculable richesse de la Ligue, le gouvernement de la Ligue fonctionne habituellement sur des revenus fiscaux assez faibles (voir Ligue solarienne).

Le gouvernement central est financé par une série de droits d'importations, de frais de douane, d'évaluations directes pour les dépenses navales, etc., plus des contributions volontaires additionnelles. Ceci signifie que, si en absolu la quantité d'argent comptant traversant les coffres de la Ligue est extraordinaire, elle est réellement très faible comparé aux nombreuses choses que le gouvernement doit payer. Ce problème est devenu bien plus prononcé au cours des 200-300 dernières années alors que la bureaucratie de la Ligue solarienne est devenue de plus en plus grandes. Cette croissance a absorbé une part toujours plus importante du budget fédéral aux dépens d'autre organes plus traditionnels du gouvernement... comme la marine.

En même temps, la marine s'est également développée en monstre bureaucratique qui n'a pas combattu - ou sérieusement considéré le besoin - dans une guerre pendant au moins 200 années.

Influence de ce budget réduit sur la Marine[modifier]

Cela signifie que la Marine de la Ligue solarienne est réellement considérablement moins efficace et moins techniquement avancée que beaucoup de FADs. Son corps d'officier supérieurs est composé d’une majorité de carriéristes, ses bureaux de recherche et dévellopement sont faiblement financés et généralement (pour des raisons budgétaires) en concurrence avec l'industrie privée quand il s’agit d’attirer les meilleurs chercheurs, et plus d'argent entre dans le maintien de la peinture et de l'aspect extérieur des bateaux que dans la formation, etc.

Ce n'est pas vraiment que les personnels de la MLS sont stupides ; c'est qu'ils ont été si bien isolés des réalités hors des mondes du noyau depuis tellement longtemps qu'ils n’y pensent plus vraiment.

Les « commandants de la flotte de frontière » ont une appréciation beaucoup plus réaliste des faits et que si la MLS doit réellement faire la guerre, le personnel qui remplacerait ce « bois mort » serait tiré des cadres de cette flotte de frontière. Cependant, même eux n'ont pratiquement aucune expérience dans les sortes d'opérations dans lesquelles les flottes de Manticore et de la Havre sont engagés. Leur expérience est dans des opérations de relative petite taille, et leur technologie – si elle peut se comparer à celle de la RPH, du RSM, ou des FADs de la LS - est généralement de beaucoup supérieure aux forces dépareillées qui s'opposent à eux. Ils n'ont, pour ainsi dire, aucune expérience de première main pour suggérer que leur matériel ne soit pas le meilleur dans la galaxie explorée.

Notes et références[modifier]

  1. David Weber, Sans concession, tome 1, p. 418-419, L'Atalante, janvier 2020
  2. David Weber, sans concession, tome 2, p.46
  3. Sans concession, tome 2, p.89
  4. Sans concession, tome 2, p. 48
  5. Sans concession, tome 2, p. 350

Sources[modifier]

Tiré des discussions de David Weber sur les forums ‘’Baen's Bar Honorverse’’ et ‘’ALT.BOOKS.DAVID-WEBER’’.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Science-fiction science-fiction : Univers de Deus Ex, Abaddon dûb, Insecticons, Personnages secondaires d'Hypérion, Sunstorm, Mesa (Honorverse), Flotte royale manticorienne


Cet Article wiki "Marine de la Ligue solarienne" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Marine de la Ligue solarienne.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !