Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Pyramid Computer

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Demander une suppression de contenu



Pyramid Computer GmbH
logo de Pyramid Computer
Logo de Pyramid.
[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|280px|alt=illustration de Pyramid Computer|Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).]]
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Création
Disparition Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Fondateurs Friedrich Hansen
Forme juridique Gesellschaft mit beschränkter Haftung (Allemagne)
Action Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Slogan « Building IT since 1985 »
Siège social Fribourg-en-Brisgau, Bade-Wurtemberg
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Josef Schneider, Directeur général et Niko Hensler, Directeur associé
Président Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Directeurs Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Actionnaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Activité Matériel informatique
Produits Plateformes pour: kiosques en libre-service, PC et serveurs industriels. traitement industriel de l'image, systèmes de serveurs en rack
Société mère Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Filiales Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Partenaires Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Effectif 130 personnes (2018)
BCE Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
CVR Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
SIREN Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Entreprise hongroise Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Organisation norvégienne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Companies House Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
OKPO Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
TVA européenne Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Site web Pyramid Computer GmbH

Budget Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Capitalisation Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
Chiffre d'affaires en augmentation 61 Mio € (2018)
Résultat net Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Pyramid Computer GmbH développe et produit depuis 1985 des solutions informatiques pour la technologie des réseaux, la sécurité des réseaux, les PC industriels et le traitement industriel de l'image. L'entreprise développe et produit des solutions Self-service (systèmes de kiosques).

Pyramid Computer est l'un des plus grands fournisseurs mondiaux de solutions Self service dans le domaine de la restauration.[réf. nécessaire]

En coopération avec 3M, la société a mis sur le marché en 2011 le premier système multi-touch grand format au monde.[réf. nécessaire] Parallèlement aux travaux de développement, la société a mené des recherches avec l'Institut Fraunhofer d'ingénierie industrielle de Stuttgart sur les thèmes de l'automatisation et de l'interface utilisateur graphique (GUI). La société a ainsi élargi la gamme d'applications des solutions de libre-service basées sur des écrans tactiles capacitifs.

En 1998, Pyramid Computer a produit BenHur, qui fut le premier serveur de communication multifonctionnel au monde exploité par LINUX.[réf. nécessaire] En 2004, Pyramid Computer a produit genugate, le seul pare-feu qui était classé par l'Office fédéral allemand pour la sécurité de l'information (BSI) à l'époque comme hautement résistant selon la norme internationale CC.

En 2008, Pyramid Computer a participé à la construction d'ATLAS , un ordinateur central (cluster Gigabit Ethernet) pour l'Institut Albert Einstein (Hanovre)[1], qui a mené avec lui des recherches sur la théorie des ondes gravitationnelles. Au moment de sa mise en service, ATLAS se classait 68e parmi les 500 ordinateurs les plus rapides du monde avec une performance de 32,8 téraflops.

Contexte[modifier]

Les fondateurs Niko Hensler et Friedrich (Frieder) Hansen ont dirigé la société ensemble pendant 34 ans. En 2019, Hansen a confié la direction opérationnelle à Josef Schneider, Hensler restant associé gérant. Le chiffre d'affaires de la société s'élevait à 31 millions d'euros en 2017 et à 61 millions d'euros en 2018. Le siège de l’entreprise, qui exploite un centre de production et de logistique à Ichtershausen près d'Erfurt[2], se trouve à Fribourg-en-Brisgau.

Pyramid Computer emploie environ 130 personnes en 2018.

Histoire de l'entreprise[3][modifier]

Friedrich Hansen a fondé Pyramid Computer en 1985 dans l'appartement de ses parents à Fribourg. En 1986, l'actuelle Pyramid Computer GmbH a été fondée avec les partenaires Nikolaus Hensler, Markus Müller et Christian Pogoda. Au début, des composants ont été importés, des ordinateurs compatibles Apple II et IBM-XT ont été assemblés et vendus à des utilisateurs finaux et à des entreprises[4] en Allemagne.

En 1987, Pyramid Computer comptait plus de 30 employés, en 1989 plus de 50 employés dans le nouveau siège de la société avec environ 2 500 m² de bureaux, de stockage et de production. Le magazine Wirtschaftswoche a décerné à l'entreprise le prix de l'entrepreneur de l'année, qui a été remis en 1991 par Helmut Haussmann, ministre fédéral de l'économie. La même année, la société a partagé le prix iF Design Award avec NeXT Computer Europe[5] du groupe d'entreprises de Steve Jobs pour la conception de sa gamme d'ordinateurs de bureau WaveLine[6]. 1994 - après l'acquisition de CD Computer & Datentechnik GmbH - a été le premier exercice au cours duquel la société a produit plus de 10 000 systèmes informatiques. Dans les années 1992-1997, une stratégie de diversification étendue a eu lieu avec la création de plusieurs filiales pour d'autres domaines technologiques tels que le développement d'ERP, la production de PABX, la grande distribution, la production et le commerce de modules de mémoire ainsi que le commerce de produits de marque.

En 1997, le ministère public de Mannheim a enquêté sur les délits économiques commis à l'encontre de la société. L'accusation était "importation illégale de modules de mémoire en provenance d'Extrême-Orient en violation des droits légaux"[7]. Les enquêtes ont révélé que la filiale P3 avait agi à l'insu de la société mère. Alors que le directeur général de P3 a été condamné à une peine de prison, Pyramid Computer, en tant que société mère, était responsable de l'obligation fiscale qui en découlait.

L'entreprise a réagi à la pression concurrentielle croissante générée par la gamme de chaînes de magasins d’éléctronique et de magasins de vente au rabais au tournant du millénaire sur le marché des ordinateurs de bureau[8], en réalignant son équipement et son portefeuille de clients[9]. Pyramid Computer s'est transformé en un fournisseur de solutions à la fois standardisées et personnalisées dans les domaines de la technologie des réseaux, des PC industriels et du traitement industriel de l'image[10]. En 2000, El'entreprise a reçu le Prix de l'innovation du Land de Bade-Wurtemberg (Dr.Rudolf Eberle) pour "les idées non conventionnelles de produits, procédés ou services innovants"[11], en 2002, le Prix de l'innovation de Fribourg pour "la nouvelle technologie de réseau et de pare-feu et la grande extensibilité du système Ben Hur II"[12], en 2003, la troisième place du CyberOne Hightech Award[13], avec lequel le Land de Bade-Wurtemberg honore "les concepts commerciaux les plus avant-gardistes des start-ups et entreprises à vocation technologique"[14].

Depuis 2007, la société mène des recherches avec 3M et l'Institut Fraunhofer pour l'ingénierie industrielle et l'organisation dans le domaine des écrans tactiles capacitifs, des interfaces graphiques et de l'automatisation[15]. En conséquence, la surface des écrans tactiles capacitifs, qui traitent un grand nombre de gestes simultanés de l'utilisateur (touchers), a été augmentée. Avec le premier appareil Polytouch interne, qui a été présenté aux experts en 2011, la taille de l'écran a été augmentée, passant de 20 à 42 pouces maximum. Cela a donné des impulsions à la technologie du libre-service, par exemple pour la réalisation de nouveaux types de kiosque libre service et de kiosques d'information (terminaux) pour le commerce de détail. L'entreprise a d'abord transformé son avance technologique dans ce segment de produits en succès économique sur le marché anglo-saxon plus innovant, avec la chaîne de grands magasins Marks & Spencer en Angleterre et la chaîne de cinéma AMC aux États-Unis comme principaux clients des kiosques. Aujourd'hui, la division Polytouch kiosque contribue à environ 60 % du chiffre d'affaires de l'entreprise.

L'entreprise certifiée ISO (ISO 9001:2015) est un partenaire de Intel et de Microsoft. Parmi ses clients figurent de grandes entreprises (dont Siemens AG, Daimler AG, le groupe THALES, McDonald's, le groupe EDEKA) ainsi que des sociétés fédérales (genua GmbH) et des fournisseurs de niche hautement spécialisés (dont Apogée France).

Les produits[modifier]

Matériel[modifier]

Platesformes pour les kiosques en libre-service[modifier]

Les systèmes de kiosques de la société contiennent des périphériques (par exemple, écran, boîtiers de PC, imprimantes thermiques, scanners, entrée et sortie audio) dans un chassis au design amélioré. En même temps, les systèmes sont faciles à mettre en place et à entretenir. Ici, un connecteur LVDS développé par l'entreprise joue un rôle central, qui relie l'unité d'affichage et le PC et gère tous les flux d'énergie et de données. Les utilisateurs ayant une déficience auditive ou visuelle peuvent utiliser les kiosques.

Le portefeuille actuel de kiosques de la société va des solutions pour les secteurs du commerce de détail, de l'hôtellerie[16] et de l'industrie hôtelière aux systèmes de billetterie, de banque en ligne et de contrôle d'accès, y compris pour les espaces publics[17]. L'un des principaux partenaires de l'entreprise est McDonald's.

Pendant la pandémie COVID 19[18], Pyramid Computer produit terminaux de service qui sont capables de déterminer la température du corps par un balayage de la rétine et de réguler l'accès en fonction des résultats des mesures[19].

Platesformes pour PC et serveurs industriels et pour le traitement industriel de l'image[modifier]

La gamme des produits comprend des solutions PC pour les environnements industriels et non industriels. Outre les solutions standards pour les applications conventionnelles, l'entreprise développe des solutions spécialisées pour le contrôle de systèmes à haute performance et, par la suite, pour le traitement et le stockage des quantités de données qu'ils génèrent, en coopération avec des clients issus notamment des secteurs biomédical, de la recherche expérimentale, de l'alimentation et de l'aérospatiale.[réf. nécessaire]

Les solutions pour les tâches de traitement industriel de l'image occupent une place de plus en plus importante[20]], par exemple le contrôle de la qualité lors du recyclage des biens réutilisables ou l'examen des échantillons de tissus par des microscopes de dépistage entièrement automatisés.

Platesformes pour les systèmes de serveurs en rack[modifier]

Les plates-formes matérielles de la société sont utilisées comme composants de base pour les solutions informatiques dans le domaine de la sécurité des réseaux, entre autres pour mettre en œuvre des concepts de sécurité, notamment la protection des infrastructures hautement critiques des autorités publiques et des entreprises industrielles par des pare-feu, des VPN, la communication de données cryptées via Internet, la maintenance à distance et les systèmes d'accès à distance. Un partenaire dans ce domaine est genua GmbH[21], une société de la Bundesdruckerei.

Services[modifier]

Les services de l'entreprise comprennent donc la gestion de projet, qui sert de point de contact central pour le client et coordonne les parts de performance des participants au projet depuis le développement et la production du produit jusqu'à la livraison ou l'installation, de manière qu'un produit puisse être remis « clé en main ». Les autres services fournis par la société comprennent la gestion du cycle de vie, le stockage de marchandises dans des entrepôts de consignation, le stockage à long terme de composants pour le remplacement ou l'extension de systèmes existants et un programme de service global.

Prix[modifier]

  • 1991 : Prix de l'entrepreneur de l'année.
  • 1991 : iF Design Award.
  • 1999 : Prix de l'innovation (Dr.-Rudolf-Eberle-Prize) du Land de Bade-Wurtemberg.
  • 2002 : Prix de l'innovation de Fribourg.
  • 2004 : Prix de l'innovation du mois décerné par le Land de Bade-Wurtemberg dans le cadre de l'initiative ebigo.de[22].
  • 2005 : Prix CyberOne (3ème place) des Landes Baden-Württemberg.
  • 2010 : Intel Channel Innovation Award (1. Platz).
  • 2011 : Siemens Top Supplier Award (catégorie composants électroniques).
  • 2020 : Best Retail Cases Award (3e place dans la catégorie Omnichannel de détail).


Parrainage[modifier]

  • Marken Award 2018 à Düsseldorf[23].

Documentation[modifier]

  • Friedrich Hansen und die Pyramid-Company (Friedrich Hansen et la société Pyramid Computer), Production: SDR, Reihe (Sujet): Menschen und Märkte (Personnes et marché), première diffusion: le .

Liens externes[modifier]

  • www.pyramid-computer.com

Notes et références[modifier]

  1. (de) Benjamin Knispel, « Start für ATLAS - Deutschlands viertschnellster Computer für wissenschaftliche Zwecke wird eingeweiht / Inauguration d'ATLAS - le quatrième ordinateur allemand le plus rapide à des fins scientifiques. »
  2. (de) Thüringer Allgemeine, « Ichtershäuser IT-Hersteller investiert 1,8 Millionen in neue Halle / Le fabricant de produits informatiques investit 1,8 million d'euros dans un nouveau hall », (consulté le 16 septembre 2020)
  3. (de) Kathrin Ermert, « Pyramid Computer - Gut aufgestellt / Pyramid Computer - Bien placé », Wirtschaft im Südwesten, Industrie- und Handelskammer Südlicher Oberrhein, (consulté le 16 septembre 2020)
  4. (de) Badische Zeitung, « IT-Branche in Südbaden: Der Computerbauer, der aus der Not heraus geboren wurde / L'industrie des technologies de l'information dans le sud du pays de Bade : Le constructeur informatique né de la nécessité » (consulté le 16 septembre 2020)
  5. (en) « NeXTstation mit 400 dpi Laser-Printer und Megapixel-Display im Preisträger-Verzeichnis des iF Design Award / NeXTstation avec imprimante laser 400 dpi et écran mégapixel dans la liste des gagnants du iF Design Award », https://ifworlddesignguide.com/ (consulté le 22 septembre 2020)
  6. (en) « Pyramid WaveLine im Preisträger-Verzeichnis des iF Design Award / Pyramid WaveLine dans la liste des gagnants du iF Design Award », https://ifworlddesignguide.com/ (consulté le 22 septembre 2020)
  7. (de) « Wieder Wirbel um Speicherchip-Schmuggel: Vier Festnahmen bei Pyramid-Gruppe / Encore de l'excitation autour du contrebande de puces mémoires : quatre arrestations à Pyramid Group », sur www.channelpartner.de (consulté le 22 octobre 2020)
  8. (de) « Die Umsatzkurve steigt kaum noch: Pyramid-Youngster spüren den Wettbewerb / Les ventes n'augmentent guère : les jeunes de Pyramid sentent la concurrence », http://www.computerwoche.de (consulté le 16 septembre 2020)
  9. (de) « „Wir können nur durch Kreativität gewinnen“ / "Nous ne pouvons gagner que par la créativité" - ingenieur.de », http://www.ingenieur.de, (consulté le 16 septembre 2020)
  10. (de) heise online, « Pyramid: Klein, aber erfolgreich in der Nische / Pyramid: Petite, mais réussie dans la niche. » (consulté le 16 septembre 2020)
  11. (de) « Schaufenster unserer Innovationskultur / Vitrine de notre culture de l'innovation », http://wm.baden-wuerttemberg.de/ (consulté le 17 septembre 2020)
  12. (de) Protokoll der Vergabekommission / Procès-verbal de la commission des marchés publics, Freiburger Innovationspreis 2002 / Prix de l'innovation de Fribourg,
  13. (de) « CyberOne: Gewinner 1999-2019 / CyberOne : Gagnants 1999-2019 », http://www.cyberone.de/ (consulté le 16 septembre 2020)
  14. (de) « CyberOne: Über den CyberOne / CyberOne : À propos du CyberOne », https://www.cyberone.de (consulté le 15 septembre 2020)
  15. (de) Wolfgang Beinhauer, Erlebnis Automat. Neue Ansätze zur Kundeninteraktion im Self-Service / Faites l'expérience des distributeurs automatiques. De nouvelles approches de l'interaction avec les clients en libre-service, Stuttgart, Fraunhofer Verlag, (ISBN 978-3-8396-0267-6), p. 243-247
  16. (de) « EuroShop 2017: Pyramid Computer zeigt zwei Weltneuheiten / Pyramid Computer présente deux nouveautés mondiales », https://invidis.de, (consulté le 16 septembre 2020)
  17. (de) PresseBox (c) 2002-2020, « Preisverdächtige Marken unter einem Dach: Die Pyramid Computer GmbH ist offizieller Sponsor des diesjährigen Marken Awards 2018, bei dem seit 2001 exzellente Leistungen in der Markenführung auszeichnet werden / Des marques primées sous un même toit : Pyramid Computer GmbH est le sponsor officiel du Brand Award 2018 de cette année, qui récompense depuis 2001 d'excellentes réalisations en matière de gestion des marques » (consulté le 16 septembre 2020)
  18. (de) Ralph Siegfried, « Digitale Einlasskontrollen – Social Distancing im Einzelhandel / Contrôles d'entrée numériques - distanciation sociale dans le commerce de détail », POS Technology Retail Solution,‎ 2-4/2020
  19. (en-GB) « Necessity is the mother of invention », Kiosk Solutions Magazine, (consulté le 16 septembre 2020)
  20. (de) « Rechenleistung bei der industriellen Bildverarbeitung wächst / Augmenter la puissance de calcul dans le traitement industriel des images », https://www.elektronikpraxis.vogel.de (consulté le 18 septembre 2020)
  21. (de) « 10 Jahre genua mbh und Pyramid Computer GmbH / 10 ans genua mbh et Pyramid Computer GmbH », Pyramid Computer GmbH, (consulté le 16 septembre 2020)
  22. « Innovation des Monats geht an Pyramid Computer / L'innovation du mois revient à Pyramid Computer », https://www.versandhausberater.de (consulté le 16 septembre 2020)
  23. (de) PresseBox (c) 2002-2020, « Preisverdächtige Marken unter einem Dach: Die Pyramid Computer GmbH ist offizieller Sponsor des diesjährigen Marken Awards 2018, bei dem seit 2001 exzellente Leistungen in der Markenführung auszeichnet werden / Des marques primées sous un même toit : Pyramid Computer GmbH est le sponsor officiel du Brand Award 2018 de cette année, qui récompense depuis 2001 d'excellentes réalisations en matière de gestion des marques » (consulté le 16 septembre 2020)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Entreprises entreprises : René Chevalier, Burdigala Production, Plastigray, Giovanni Battista Meneghini, Route 1 Games, FlameFy, Accountor


Cet Article wiki "Pyramid Computer" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Pyramid Computer.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.