Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Tendance majorité nationale

De EverybodyWiki Bios & Wiki


La majorité nationale est l'une des tendances de l'UNEF[1]. Elle est majoritaire au sein de l'UNEF depuis sa réunification en 2001.

La majorité nationale assume la direction de la plupart des grandes AGE, quant au nombre d'adhérents, de l'UNEF : Lyon, Bordeaux, Aix-Marseille, Reims, Toulouse, etc. ainsi que de nombreuses AGE de la Région Parisienne.

La tendance majorité nationale a obtenu la majorité lors du dernier Congrès de l'UNEF en 2017 et est donc majoritaire dans ses instances. En ce sens, les positions nationales de l'unef qu'elles soient décidés à l'unanimité ou dans un consensus ou compromis avec l'autre principale tendance (TUAS) ne vont jamais en opposition avec ses idées.

Elle a connu de nombreuses sensibilité en son sein dont la STEP, Sensibilité Tout Est Possible, parfois dîtes "Minorité de la Majorité, ou parfois encore "Mino de la Majo", tente de proposer une alternative au niveau national pour la Majorité. Elle demande le Vote par individus ou l'application d'une représentativité par AGE plus diversifiée. Sa vision du syndicat est proche de la TMN dont elle fait partie et tend à se rapprocher de plus en plus de cette derniere. Elle propose également la convergence des luttes afin d'obtenir de nouveaux droits pour les étudiants. La STEP est composée de 2 AGE et d'un CAS (AGE de Chambéry, AGE d'Amiens, CAS de Nancy). Cette sensibilité rejoint la Majorité Nationale pleinement lors du dernier congrès qui a eu lieu à Paris du 8 au 11 avril 2017.

Fondements idéologiques[modifier]

Auparavant elle était la tendance majoritaire au sein de l'UNEF-ID depuis 1994, elle est en effet la principale héritière de la Tendance indépendance et démocratie qui a renversé la direction en place. Elle se définit comme défendant les intérêts des étudiants par tous les biais possibles, que ce soit en participant aux cadres de discussion institutionnels (conseils centraux, CROUS[2]…) que par la mobilisation. Sa démarche suit l'idée que le meilleur moyen d'action est toujours le moyen le plus efficace, c’est-à-dire celui qui permet d'améliorer la condition des étudiants. Elle est caractérisée par un fonctionnement relativement centralisé.

Sensibilités[modifier]

La Majorité nationale comprend deux sensibilités :

  • La Tendance majorité nationale, dite « Majorité de la Majorité » ou parfois « majo majo », dont est issu le président de l'UNEF, joue un rôle moteur dans cette tendance et donc dans le syndicat tout entier. Elle est l'héritière pour une part de la Tendance indépendance et action (dans l'UNEF-ID d'avant 1994) et pour une autre de la tendance Syndicalisme pour l'égalité. L'ancienne direction de l'UNEF-SE s'est quant à elle peu à peu retirée de l'UNEF sans trouver de réels relais au sein de l'actuelle Majorité nationale.
  • La SCCRED (pour Sensibilité pour un Changement Collectif Radical Emancipateur et Démocratique) [réf. nécessaire]

Liens avec les partis politiques[modifier]

La plupart des membres de la tendance ne sont pas encartés dans un parti[réf. nécessaire]. Parmi ceux qui sont engagés au sein de partis ou d'organisations de jeunesse de partis, la plupart le sont au sein de l'aile gauche du Parti socialiste et/ou au sein du courant Transformer à gauche qui en est proche, majoritaire au sein du Mouvement des Jeunes Socialistes. Plusieurs membres du bureau national de l'UNEF Tendance Majorité Nationale ont siégé ou siège, à l'issue de leur engagement dans le syndicat étudiant, dans les instances dirigeantes du Mouvement des Jeunes Socialistes. Une autre partie des membres de la majorité nationale engagés au niveau partisan, le sont au sein du Front de Gauche tandis que quelques-uns sont membres d'organisations autres.

Notes et références[modifier]

  1. (fr) « Site officiel », sur www.unef.fr (consulté le 6 novembre 2010)
  2. (fr) « CROUS -CNOUS site officiel », sur www.cnous.fr (consulté le 6 novembre 2010)

Voir aussi[modifier]

Articles connexes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Syndicalisme syndicalisme ET Éducation éducation : Tendance pour une Unef unitaire et démocratique, Congrès UNEF-ID de Paris de 1994, Christian Chevalier, Section nationale Force ouvrière de la formation professionnelle des adultes, Syndicat national des personnels de la recherche et des établissements d'enseignement supérieur FO, Albert-Claude Bay, André Drubay

Autres articles du thème Syndicalisme syndicalisme : Fédération générale des syndicats de salariés des organisations professionnelles de l'agriculture et de l'industrie agroalimentaire, Syndicat UFML, Loi modifiant le Code du travail, SUD Centres d'appels, Congrès UNEF-ID de Nanterre de 1980, Génération entreprise, Christian Chevalier

Autres articles du thème Éducation éducation : Liste des écoles d'informatique, Mireille Rabaté, ENACO, Organisation du renouveau estudiantin, Richard Delaye, École de conception et de maintenance logiciel, Lycée Ismaël-Dauphin


Cet Article wiki "Tendance majorité nationale" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Tendance majorité nationale.