Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Patrick Michaëlis

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Patrick Michaëlis est un comédien de théâtre, directeur de compagnie et de théâtre français, né le à Paris.

Biographie[modifier]

Débuts[modifier]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2020)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il découvre la pratique du théâtre au lycée Jean Giraudoux de Bellac avec Mr et Mme Guyot enseignants et passionnés de théâtre[non neutre], en interprétant le rôle de Bouzin dans le Un fil à la patte de Feydeau, puis il joue sous la direction de Michel Bruzat, alors élève du conservatoire de Limoges, avec lequel il créera quelques années plus tard avec d'autres, la compagnie les Tréteaux du Limousin.

En 1975, il interrompt ses études et voyage en Norvège et en Finlande où il participe à des drama-workshops[Quoi ?].

A partir de là, il mène un double parcours de comédien indépendant et de responsable de structures et de projets artistiques et culturels, il joue dans plus de cinquante spectacles, des auteurs contemporains, des classiques contemporains, des auteurs classiques, développe des projets personnels et des collaborations artistiques avec des compagnies et artistes amis[interprétation personnelle].

Théâtre[modifier]

Il joue dans plus d'une cinquantaine de spectacles sous la direction de Alain Chéraft, Dominique Basset-Chercot, Alain Labarsouque, Daniel Gillet, Michel Dunand, Camillo Racana, Roger Blin, Daniel Dupont, Françoise Pillet, Rachel Salik, Dominique Proust, Michel Bruzat, Jean-Claude Mathon, Hélène Ninérola, Michèle Heydorff, Claude-Alice Peyrottes, Catherine Boskowitz, Yamina Hachemi, Patrick Simon, Éric de Dadelsen[1], Jean-Louis Raynaud, Christian Caro, Yves Reynaud, Didier Lastère, Vivianne Théophilidès, Guy Lavigerie, Frank Soehnle[2], Max Legoubé, Elisabeth Macocco, etc.

Il joue des textes de Paule Lavergne, Dominique Basset-Chercot, Max Eyrolles, Lewis Carroll, Copi, Shakespeare, Anny Diguet, Madeleine Laïk, Françoise Pillet, des textes du répertoire du théâtre Yiddish avec Sarah Sonia Lipsyc, Yiddish Cabaret mise en scène de Rachel Salik, Molière, Heiner Müller, Manfred Karge (de), Claude-Alice Peyrottes, Ödön von Horváth, Dominique Paquet, Sławomir Mrożek, Éric de Dadelsen, Claudine Galéa, Serge Valletti, Yves Reynaud, Marivaux, Bertolt Brecht, Christian Caro, Kressmann Taylor, Jean-Yves Picq, Geneviève Serreau, Messaoud Benyoucef, Daniel Timsit, Robert Walser, Alexis Pelletier, Thomas Bernhard, Gabriel García Márquez, Alberto Giacometti, Henrik Ibsen, Toon Tellegen.

Pour France Culture, il enregistre sous la direction de Marguerite Gatteau de nombreuses pièces[3].


Théâtre Le Passage : Centre de création artistique et centre de formation[modifier]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2020)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 2003, avec Claude-Alice Peyrottes, ils sont nommés à la direction de Fécamp Scène Nationale avec mission d’en faire un Centre de Création artistique et un Centre de formation associant la compagnie Bagages de Sable à la structure Scène nationale. Ils donnent au bâtiment le nom de Théâtre le Passage.

Pour mettre en œuvre leur projet artistique, les résidences de compagnies, le centre de formation, ils obtiennent que soit alloué au Théâtre le Passage l'ancienne salle des ventes située face du Théâtre, les Ateliers Solsou.

Après 25 années de nomadisme, de tournées, partenariats, résidences, compagnonnages avec différentes structures du réseau (des Centres d'actions Culturels aux Scènes Nationales, Centres dramatiques nationaux, Maisons de quartiers, Maisons des Jeunes et de la Culture, Salles des fêtes, Universités, établissements scolaires, milieu carcéral …, c'est pour la compagnie la possibilité et les moyens d'affirmer un engagement et une vision de la décentralisation artistique et culturelle au service de la création, des artistes, du public, de l'accès au théâtre et à sa pratique.

En 2010, le contrat d'objectifs et de moyens qui le lie à la ville de Fécamp n'est pas renouvelé[4].

Ecriture, adaptations, mises en scène[modifier]

  • 2009 : Minetti de Thomas Bernhard, mise en scène en collaboration avec Guy Lavigerie (Théâtre le Passage Fécamp, Le Volcan le Havre, Paris et en tournée)[5]

Décorations[modifier]

Il est Chevalier dans l'Ordre national des Arts et des Lettres[6].

Notes et références[modifier]

  1. « Le petit bourgeois gentilhomme : une explosion théâtrale en show musical », sur Artistikrezo, (consulté le 13 avril 2021)
  2. https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-mans-72000/deux-vieilles-dames-au-theatre-scarron-2866778
  3. « La Terre tremble (c'est ce qu'elle a de mieux à faire) de Sebastien Betbeder 4/4 », sur France Culture (consulté le 13 avril 2021)
  4. Natalie Castetz, « A Fécamp, la création fout le camp », sur Libération (consulté le 13 avril 2021)
  5. laterrasse, « Minetti », sur Journal La Terrasse.fr (consulté le 13 avril 2021)
  6. « Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres juillet 2009 », sur culture.gouv.fr (consulté le 4 septembre 2020)

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème 50px théâtre : Pierre Terzian, Cours Eva Saint-Paul, Émilie Arthapignet, Cours Florent, Conférence gesticulée, Christophe Forgeot, Samuel Maïon-Fontana


Cet Article wiki "Patrick Michaëlis" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Patrick Michaëlis.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.