Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Lorène Russell

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche




Lorène Russell
Description de cette image, également commentée ci-après
Lorène Russell en 2005
Nom de naissance Renée Givernaud
Naissance (63 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Nationalité française
Activité principale
auteur, metteur en scène , professeur d'art dramatique et militante pour les droits de l'enfance
Auteur
Genres
Théâtre, cinéma, littérature, humanitaire

Œuvres principales

Le silence des coups, Jésus et le prince des galaxies

Lorène Russell de son vrai nom Renée Givernaud, née le à Paris, est auteur, metteur en scène, professeur d'art dramatique et militante engagée pour les droits de l’enfance. Elle est aussi la  fondatrice de l’association « l’enfant bleu » crée en 1989,  devenue une des premières associations de lutte contre la maltraitance des enfants.

Biographie[modifier]

Famille et Enfance[modifier]

Lorène, issue d’une famille modeste, est l’ainée d’une fratrie de quatre enfants.  Elle passe son enfance dans la ville de Gennevilliers où son père Jean-Jacques Noël, vend le journal « l’humanité » chaque dimanche et travaille pour France Loisir tandis que sa mère Françoise Mandou est femme au foyer, par conséquence la famille vie très modestement mais reste toutefois épanouie et heureuse.

En 1967, à l’âge de 10 ans un évènement dramatique vient bouleverser  l’enfance de Lorène quand elle perd brutalement son père, qui est pour elle un modèle de vie, ainsi que le pilier garant  de la cohésion de la famille. Sa mère ne pouvant plus assumer seule, l’éducation de ses quatre enfants se fiance quelques mois plus tard avec un nouvel homme.  Cela marque le début d’une enfance torturée et difficile.  Vouée aux coups et autres sévices de la part de son beau-père, Lorène quitte le foyer familial alors âgé de 15 ans et expérimente la vie des rues durant un an.  Elle enchaînera par la suite les foyers d’accueils, fugues et centre correctionnel pour mineurs jusque l’âge de dix-sept ans.   Elle gardera de ces années de souffrance une combativité et s’en servira adulte dans sa lutte contre la maltraitance.  

Carrière[modifier]

CHARLOT-RUSSELL 1983 Festival International du cirque de Monte Carlo

A 18 ans, . N’ayant pas de moyens à sa disposition, il lui offre ses premiers cours de théâtre, qui lui donneront l’envie de monter rapidement sur les planches.

Sa vulnérabilité liée à un passé et une enfance difficile se transforme rapidement en un talent créatif[non neutre]. Elle .   

En 1983, elle interprète Charlot au 9ème festival international du cirque à Monte Carlo, une interprétation, salué par un large public[réf. nécessaire]. De scène en scène, elle continuera de jouer pendant un temps se personnage attachant. Elle interprète successivement la même année  Fédora, Hommage à Jean Cocteau, Le Clown aux gants jaunes et Perlotte.  Auteur, comédienne et metteur en scène de cette dernière pièce, .

En 1988 vient le tour du petit écran, ou elle joue dans un épisode de la série Les pique-assiette sur Antenne 2[pertinence contestée]. En 1990, elle produit le film Le Dénommé[1][réf. insuffisante] de Jean-Claude Dague. Elle y interprète le premier rôle féminin, celui d’une journaliste, aux côtés de Philippe Léotard, Bernard Fresson et Leny Escudero. En 1991, elle joue dans La dernière saison de Pierre Beccu où elle interprète Suzanne, au côté de Marie Dubois. Le long-métrage remportera le prix du Jury du festival d’Autrans et la « Gentiane d’or » du festival de Trento.

L’atelier Lorène Russell : 1985-1995[modifier]

Sa compréhension de la vie intérieure des autres[non neutre] attire les jeunes comédiens et l'amène à fonder en 1985, " l'Atelier Lorène Russell"[2][réf. insuffisante] qu'elle dirigera pendant dix ans, en parallèle de son rôle de comédienne.  Très vite, son sens de l'expression dramatique, dû à son passé et à une technique rigoureuse, en fait un professeur d'une grande efficacité[non neutre].

Tous les ans, les ateliers Lorène Russell, présenteront un spectacle complet dont les scènes jouées par les élèves de l’atelier seront extraites d’œuvres théâtrales et cinématographiques célèbres telles que « Midnight express » ; « Kramer contre Kramer » ou encore « Sonate d’automne», des scènes liées l’une à l’autre par des numéros de mime et du chant, une manière habile de présenter le travail de ses comédiens[non neutre].

Présentés aux théâtres du Point Virgule et Les déchargeurs, ils seront grandement salués par les professionnels[non neutre][réf. nécessaire].

En 1991 Lorène Russel connaît un véritable succès médiatique[réf. nécessaire] grâce à son spectacle « Jésus et le prince des galaxies[3][réf. insuffisante] », une adaptation originale des évangiles où la vie du Christ de sa naissance à la trahison de Judas sera vue et commentée par un enfant roi, du XXIe siècle, envoyé sur Terre par Dieu pour y faire son apprentissage.

Fichier:21 JESUS ET LE PRINCE DES GALAXIES - LA CRUCIFIXION - 1991.jpg
JESUS ET LE PRINCE DES GALAXIES - LA CRUCIFIXION- 1991

Jesus et le prince des galaxies …et Lorène Russel[modifier]

Auteur, adaptateur et metteur en scène de cette dernière pièce, Lorène crée avec « Jésus et Le prince des galaxies » un spectacle total. Une grande fresque  pour raconter la vie du Christ, dont les cents personnages bibliques seront interprétés par les trente comédiens de son atelier et quelques professionnels.

Jésus et le prince des galaxies 1991- le petit prince

Pour mener à bien la réalisation de son projet théâtral et coller au plus près à la réalité biblique, , ainsi que . Elle reconstitue plus de cent costumes, perruques et bijoux. en incluant le personnage d’un enfant, prince des galaxies, venu d’un autre temps et d’un autre monde pour être le témoin inédit de la vie de Jésus de Nazareth et annoncer les apôtres de la paix d’aujourd’hui. La pièce veut être une catéchèse et une œuvre de paix et de solidarité.

Ni les moyens ni la renommée de Robert Hossein…une mise en scène d’une grande émotions. " Pèlerin Magazine

Sa mise en scène bouleverse la chronologie habituelle pour mieux nous faire saisir le sens des paroles du christ et sa logique d’amour. Famille chrétienne

[réf. nécessaire]

Méthode d’enseignement[modifier]

Lorène fonde son travail sur plus de 10 ans d’expérience ou elle à étudié en profondeur[non neutre] les . Dans son enseignement elle privilégie l’enseignement individuel adapté à la personnalité de chacun pour créer la vie intérieure et extérieure du personnage en lui donnant une âme[Quoi ?]. Elle utilise le vécu et l’imaginaire de l’acteur à travers une technique rigoureuse[pas clair] .

Ses méthodes ont bouleversé l’éducation pour le jeu des acteurs[réf. nécessaire] en faisant appel à l’ésotérisme.  Elle est la seule en Europe[réf. nécessaire] à appliquer la canalisation des énergies solaires, cosmiques et du plexus qui permettent aux comédiens de décupler la puissance de leur jeu en conservant leur équilibre[réf. nécessaire]

Lorène sait avec un don rarement rencontré, imprimer sa vitalité intérieure à ses élèves… Nul doute, comme la grande Balachova, on distingue facilement ses élèves où l’on retrouve ce qu’est la force du talent.  Le technicien du film et de la video no 400

[réf. nécessaire]

Livre  [modifier]

En 1993, les Éditions Fayard publient son livre autobiographique Le silence des coups [4][réf. insuffisante] préfacé par l’Abbé Pierre, dans lequel elle témoigne de son enfance maltraitée. Un livre choc[réf. nécessaire] qui aura nécessité dix ans d’écriture et  lui vaudra d’être récompensé du Prix de la Fondation Laurence Tran[5][réf. insuffisante].  Un témoignage également fondamental[non neutre][réf. nécessaire] dans le réveil des consciences collectives à une époque où  la banalisation de la maltraitance des enfants était encore à l’œuvre.  

La même année, elle quittera le métier artistique en pleine ascension[réf. nécessaire]. Après "Le silence des coups", qui connaît un succès médiatique inattendu[réf. nécessaire] elle décide de se consacrer entièrement à la cause humanitaire pour les droits de l’enfance au sein de son association l’Enfant bleu.

En 2009, elle fait l'objet aux côtés de onze autres personnages féminin du livre documentaire et biographique "Douze femmes qui soulèvent le monde[6][réf. insuffisante],[7][réf. à confirmer]" écrit par le grand reporter Annick Lacroix et portant sur l’expérience de vie de ces femmes et leurs dévouement à des causes humanitaires.

En mai 2018, Lorène publie son deuxième ouvrage autobiographique "l'Emprise invisible[8][réf. insuffisante]" aux Editions du jubilé, distribué par Hachette. Elle y reprend en première partie son premier livre "le silence des coups" et l'enrichit de 20 années d'expérience dans lequel elle met à nue le processus destructeurs des violences psychologiques et de l'emprise de la manipulations.

Vie privée[modifier]

Lorène se marie en 1985 avec le producteur et réalisateur Jean Claude Dague avec qui elle divorce en 1995. Elle donne naissance en 1997 à une première fille Sara suivi deux ans après d’une seconde fille Elia. Elle ne s’est jamais remariée.

Engagement humanitaire[modifier]

Association L’enfant bleu[modifier]

En 1989, Lorène Russell fonde l’association l’enfant bleu pour lutter contre la banalisation de la maltraitance des enfants. Elle-même ayant été victime de graves maltraitance dans son enfance, elle a mis en place une structure qui répond aux problèmes auxquelles elle avait été elle-même confrontée pour aider les victimes à se reconstruire et à ce qu’elles soient mieux protégées.

Principaux projets mis en place[modifier]

Elle initie un travail collégial inédit[réf. nécessaire] entre psychologues, juristes et écoutants bénévoles pour entourer au mieux les victimes. . Ce travail pluridisciplinaire initié il y a près de trente ans se poursuit encore aujourd'hui au sein de l’association.

L’objectif premier de l’association sera la prise en charge thérapeutique individuelle des enfants et des adultes victimes ainsi que la mise en place des ateliers pédagogiques comme le conte, le théâtre et l’équithérapie essentiellement pour les victimes d’abus sexuels.  Une des idées majeures de Lorène sera d’établir un  suivi thérapeutique des parents maltraitants qui ont souvent été eux-mêmes victimes de maltraitance dans leur enfance.

Pour son action humanitaire, en 1994, elle est lauréate du  Grand Prix Madame Figaro, elle obtiendra deux ans après le Prix Albert Schweitzer.

En 1999,  à la suite d’un drame personnelle  qui va de nouveau bouleverser sa vie, Lorène Russell quitte l’association L’Enfant Bleu qui continuera d’œuvrer au nom des principes et du mode fonctionnement de cette dernière.

Aujourd’hui[Quand ?] encore  Lorène reste une militante engagée pour la cause des droits de l’enfance et  monte actuellement[Quand ?] un nouveau projet[9][réf. insuffisante].

Films[modifier]

A la télévision[modifier]

série[modifier]

  • 1989 : Les pique-assiette sur Antenne 2

Cinéma[modifier]

  • 1990 : Le dénommé de Jean Claude Dague : Isabelle Anziani
  • 1991 : La dernière saison de Pierre Beccu : Suzanne

Théâtre[modifier]

Année 1983[modifier]

  • Charlot, 9e festival international du cirque de Monte Carlo
  • Hommage à Jean Cocteau, Théâtre des variétés
  • Le Clown aux gants jaunes de Francis Gag
  • Perlotte de Lorène Russell

Mise en scène[modifier]

  • 1991 : Jésus et le prince des galaxies, Théâtre du sphinx
  • 1983 : Perlotte
  • 1983-1993, reprise d’œuvres théâtrales et cinématographiques célèbres au sein de l’atelier Lorène Russell

Dinstinctions[modifier]

  • 1994 : Grand Prix Madame Figaro pour son action humanitaire et son combat mené au son de son association l’Enfant bleu
  • 1994 : Prix de la fondation Laurence Tran pour son témoigne sur la maltraitance à travers son livre autobiographique « Le silence des coups »
  • 1996 : Prix Albert Schweitzer pour son engagement humanitaire pour la cause des droits de l’enfance.

Notes et références[modifier]

Références[modifier]

  1. « Lorène Russell », sur IMDb (consulté le 9 mai 2018)
  2. « COACHING ET ATELIER THEATRE LORENE RUSSELL », sur lorenerussell.e-monsite.com (consulté le 3 mai 2018)
  3. « Jésus et le prince des galaxies de Lorène Russell », sur lorenerussell.e-monsite.com (consulté le 9 mai 2018)
  4. Lorène (1958?- ) Auteur du texte Russell, Le silence des coups / Lorène Russell, Fayard, (lire en ligne)
  5. « Lauréat 1994 : Le silence des coups de Laurène Russell », Fondation Laurence Trân,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mai 2018)
  6. Albin Michel, Douze femmes qui soulèvent le monde - Annick Lacroix (ISBN 2226189971, lire en ligne)
  7. Psychologies.com, « Psychologies.com, psychologie, mieux se connaître pour mieux vivre sa vie | Psychologies.com », sur www.psychologies.com (consulté le 14 août 2018)
  8. Livre : L'emprise invisible écrit par Lorène Russell - Ed. du Jubilé - 9782866795832 (ISBN 9782866795832, lire en ligne)
  9. « Lorène Russell-fondatrice de l'association "Un nouveau Jour" », sur Linkedin, (consulté en avril 2018)

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème enfance enfance : Chaîne de l'Espoir Belgique, Pédopsychologie, François-Xavier Poulain, Association nationale des parents d'enfants aveugles, Enfans, Journée internationale du cancer de l'enfant, People and baby


Cet Article wiki "Lorène Russell" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Lorène Russell.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !