Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Roboute Guilliman

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Erreur Lua dans Module:Bandeau à la ligne 249 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Demander une suppression de contenu Demander une suppression de contenu

Roboute Guilliman est un personnage fictif dans l'univers de fiction de Warhammer 40,000. C'est le primarque du chapitre Space Marines Ultramarines, excellent tacticien, il fut l'un des fils favoris de l'Empereur de l'Humanité.

Origines[modifier]

Création[modifier]

Roboute Guilliman fut créé, comme ses frères Primarques, à l'aide du code génétique de l'Empereur dans les profondeurs de Terra. Le canon de l'univers de Warhammer 40.000 nous informe que les divinités du Chaos auraient dispersé les primarques à défaut de pouvoir les éliminer, mais des révélations présentes dans le 2e tome de l'Hérésie d'Horus nous informent que c'est l'Empereur de l'Humanité lui-même qui aurait décidé de disperser ses fils. Des planètes autant éloignées les unes des autres que différentes entre elles de par leur environnement et leur population furent confrontées à l'arrivée de ces nouveaux venus. L'une d'elle, Macragge, vit son destin à jamais modifié par le crash du module contenant Roboute Guilliman. Macragge était un monde qui n'avait pas tellement souffert de l'isolement occasionné par les tempêtes Warp, et son niveau technologique avait survécu au Moyen Âge Technologique. Macragge construisait des vaisseaux spatiaux qui lui avaient permis de garder le contact avec les systèmes voisins, même si le nombre peu élevé d'appareil et de personnel qualifié limitait ces échanges.

Macragge[modifier]

Le module du Primarque fut découvert par des nobles locaux qui menaient une chasse à courre dans les bois, intrigués par la chute de cette étrange appareil, qu'ils avaient d'abord pris pour une météorite. Ils ouvrirent la capsule et y trouvèrent avec stupéfaction un enfant en parfaite santé et qui rayonnait d'un charisme étrange. Le Consul Konor, l'un des principaux dirigeant de la partie civilisée de Macragge, retira cet enfant de son caisson, et l'adopta par la suite au sein de son illustre famille, lui donnant le nom de Roboute. À l'instar de ses autres frères Primarques, Guilliman grandit de façon spectaculaire, pour devenir rapidement un homme plus puissant que la plupart des humains habitant Macragge. À dix ans, il était en mesure de donner des leçons à ses maîtres et semblait déjà posséder plus de savoir que le plus érudit des savants, et dominer plus de compétences martiales que le plus expert des guerriers. Sa culture militaire en stratégie devint telle qu'il fut bientôt nommé commandant d'une expédition dans les montagnes nommées Illyrium, à l'extrême nord de Macragge. Dans cette région inhospitalière et dangereuse vivait depuis des lustres un ramassis de brigands et autres contrebandiers sans foi ni loi, et les multiples razzias qu'ils opéraient depuis leurs bases arrières étaient un danger permanent pour le gouvernement légaliste de la planète. Guilliman écrasa avec une facilité déconcertante les forces armées des brigands, et réussit de plus l'exploit de les soumettre, par le respect qu'il avait imposé lors de ses victoires fulgurantes, au gouvernement légaliste.

De retour chez lui, Roboute fut confronté à une conspiration d'une partie de la noblesse menée par un dénommé Gallan, le second Consul, jalousant le pouvoir consulaire de son père et craignant pour leurs privilèges, notamment leurs droits d'esclavagistes. Macragge était un monde où l'esclavage était légal et le Consul Konor avait pour ambition d'améliorer, sinon d'abolir, la condition servile de milliers d'humains. Aux portes de la capitale, Roboute et son armée virent des flammes embraser le ciel. Le Sénat, où se retranchaient Konor et les troupes loyalistes, était assiégé par les insurgés et l'anarchie régnait dans la capitale, où se déroulaient de véritables massacres se perpétrant dans les rues et les demeures. L'armée de Roboute entra dans la cité et pris part aux combats aux côtés des citoyens restés loyaux, alors que Roboute se précipitait au Sénat. Il y découvrit son père agonisant, lâchement poignardé par un assassin, et dans un dernier souffle Konor lui dévoila la conspiration de Gallan. Il demanda à son fils de prendre sa succession puis mourut. Roboute, fou de rage et de peine, mena lui-même la bataille pour restaurer l'ordre, et en quelques jours les rebelles furent anéantis. Les leaders furent exécutés et leurs biens donnés à plus méritants qu'eux. Roboute devint le chef du nouveau gouvernement, signe d'un nouvel ordre sur Macragge.

Découverte[modifier]

Quelques années plus tard, alors que Roboute réorganisait la société et le pouvoir sur Macragge, en particulier en dotant le gouvernement d'une force armée bien plus organisée et équipée qu'auparavant, l'armada de l'Empereur arriva sur Macragge, celui-ci ayant appris que l'un de ses Fils se trouvait sur ce monde. L'Empereur constata que Macragge était gouvernée avec sagesse, la population heureuse, et le commerce florissant. Il fut alors convaincu que son fils était doué de raison et de bienveillance. Roboute se vit confier la création d'une nouvelle Légion de Space Marines afin d'apporter son soutien à la Grande Croisade. Cette légion prit le nom d'Ultramarine. La Légion Ultramarine se distingua par bien des conquêtes brillantes et des victoires sur les races ennemies et le Chaos. En fait, Roboute libéra plus de mondes humains que tout autre Primarques, et pour nombre de mondes les Ultramarines représentèrent les dignes représentants de la race humaine, car Roboute instaura des gouvernements tolérants et efficaces, sur le modèle de celui dirigeant Macragge, et mit en place des systèmes de défense autonomes permettant aux mondes libérés de subvenir à leurs besoins militaires. Pendant ce temps se construisit sur Macragge une super-forteresse Ultramarine, servant de centre de recrutement et de base de défense. Les recrues vinrent de Macragge, des systèmes alentours, et de mondes bien plus éloignés. La Légion Ultramarine devint rapidement l'une des plus importantes de tout l'Adeptus Astartes.

L'Hérésie d'Horus[modifier]

Article détaillé : Hérésie d'Horus.

Alors que l'Imperium plongeait dans le Chaos et la guerre civile à la suite de l'Hérésie d'Horus et de ses lieutenants, et que le palais impérial sur Terra était pris d'assaut par les Renégats, la légion Ultramarine était affectée à des opérations xénocides dans la partie sud de l'Empire. La distance et l'éloignement avec Terra laissa donc la légion quasiment en dehors de la guerre contre les Renégats, hormis quelques batailles dont une vit la destruction d'une armée chaotique de renfort à destination des troupes d'Horus, ce qui joua un rôle déterminant en empêchant le palais impérial d'être submergé par les renforts chaotiques. Par voie de conséquence, la légion resta la seule à ne pas être durement touché par les combats contre les Renégats, et les Ultramarines furent engagés dans de nombreuses guerres contre les forces chaotiques ayant pris le pouvoir sur des mondes qu'il avait été si dur d'arracher à la domination extra-terrestre. La légion se trouva rapidement éparpillée aux quatre coins de la Galaxie, pour remplacer les troupes devenues Chaotiques, ou combler les pertes des légions loyalistes.

Durant cette période, la légion Ultramarine fut quasiment seule garante de la cohésion de l'Imperium. C'est durant cette période critique que sous l'impulsion de Guilliman fut créé le Codex Astartes, réglementant la structure et l'organisation des Chapitres Space Marines. Sept ans après la mort d'Horus, la décision fut prise de mettre en place la Seconde Fondation qui devait assurer la création de nouveaux Chapitres pour les siècles à venir. Les Ultramarines furent divisés en un nombre de nouveaux Chapitres qui n'est pas clairement connu, les textes anciens issus du Codex Astartes (précisément "l'Apocryphe de Skaros") ne précisant que la naissance de vingt trois nouveaux Chapitres sans tous les nommer. Le Chapitre Ultramarine perdit nombre de ses installations et de ses combattants durant cette Seconde Fondation, mais son influence sur la zone connue sous le nom d'Empire d'Ultramar lui assura une continuité du nombre de recrues et d'apport de matériel. Les mondes sous sa domination sont encore de nos jours gérés comme Guilliman l'avait prévu et la population est totalement dévouée au Chapitre.

État actuel[modifier]

À la suite d'une blessure empoisonnée qu'il reçut de la part de son frère Primarque Fulgrim, il repose dans un champ de stase sur Macragge, en attendant que les apothicaires de la légion trouvent les soins adéquats afin qu'il puisse revenir prendre le commandement de sa légion. Cette blessure lui a été infligée par la même arme qui blessa auparavant Horus sur Davin, l'anathame, un artefact kinebrach qui fut volé sur Xenobia par Erebus, le premier chapelain des Word Bearers. Cette arme fut confiée à Fulgrim sur ordre personnel d'Horus, connaissant probablement mieux que quiconque son efficacité contre un primarque.

Voir aussi[modifier]

Articles connexes[modifier]

  • Ultramarines
  • Space Marines



Autres articles de l'univers Warhammer 40,000 : Lion El'Jonson, Iron Warriors, Armageddon (Warhammer 40,000), Khârn le Félon, Prince Tyranide, Abaddon le Fléau, Ferrus Manus, Valhalla (Warhammer 40,000), Fulgrim, World Eaters, Kroot, Inquisition (Warhammer 40,000), Thousand Sons, Lorgar, Codex Astartes, Salamanders, Iron Snakes, Squats (Warhammer 40,000), Word Bearers, Black Legion (Warhammer 40,000), Horus (Warhammer 40,000), Œil de la terreur, Magnus le Rouge, Garde impériale (Warhammer 40,000), Tau (Warhammer 40,000)


Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Warhammer 40,000 : Specialist games, Salamanders, Arlequins (Warhammer 40,000), Magnus le Rouge, Lion El'Jonson, Adepta Sororitas, Sanguinius

Cet Article wiki "Roboute Guilliman" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.