Papacito

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Papacito, de son vrai nom Ugo Gil Jimenez est un vidéaste, écrivain et militant d'extrême droite français, né le à Toulouse. Il fait l'objet de plaintes pour menace et incitation à la haine.

Biographie[modifier]

Enfance et études[modifier]

Ugo Gil Jimenez naît le 14 janvier 1986 à Toulouse et grandit à Plaisance-du-Touch. Ses parents, réfugiés politiques espagnols, sont enfants de militants anti-Franco durant la Guerre civile. Papacito au contraire, affirme lui régulièrement son admiration pour le dictateur espagnol[1].

D'après Ugo lui-même, son grand-père maternel était un anarcho-syndicaliste et son grand père paternel était un communiste. Ugo grandit d'ailleurs dans une famille d'extrême gauche et avoue avoir lui-même milité quelques années au PCF à Arcueil avant de selon lui « prendre conscience du monde qui l'entoure et de mettre le nez dehors » et de changer radicalement d'opinions politiques pour s'orienter vers le nationalisme arguant du fait que « le communisme c'est pour les profs ». Il passe par le Lycée Polyvalent du quartier du Mirail puis par la classe de Sociologie à l'Université de la Sorbonne de 2006 à 2008. À ce propos, il déclare que les facultés en France seraient, selon lui, « le creuset de la gauche »[2].

Influence et entourage[modifier]

Il est proche de Marsault, auteur d'extrême droite controversé avec qui il publie.

Une photographie de Zineb El Rhazoui aux côtés de Papacito été très commentée[3].

Il est proche de Raptor dissident, autre youtubeur de la fachosphère avec qui il crée en 2018 MonteUneÉquipe, devenu Vengeance patriote, un groupuscule d'extrême droite violent qui compte 400 membres s'entraînant à la baston et au maniement des armes en « rêvant de l'effondrement de la République »[4].

Il est également proche de Thaïs d'Escufon, ancienne porte-parole de l'organisation dissoute Génération identitaire, et de Julien Rochedy, avec qui il monte un projet de film en 2022[5].

Influenceur[modifier]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2022)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 2012, juste après les attentats de Toulouse par le djihadiste Mohammed Merah, il décide de créer le blog FDP de la mode sous le pseudonyme Papacito qui influencera d'ailleurs beaucoup de youtubeurs dits droitards comme Valek Noraj et son futur compère Raptor dissident. Ses pages du blog qui sont parsemés d'humour gras, se veulent une critique virulente anti-politiquement correct du monde et plus particulièrement de la société française selon lui victime du laxisme judiciaire, de la féminisation de la société, du marxisme culturel et de la bien-pensance omniprésente. Il souhaite mettre en avant des personnages historiques "couillus" dont l'exemple le plus frappant pour lui reste Saddam Hussein; il fait régulièrement l'apologie de la virilité à travers des exemples cinématographiques (Lino Ventura, Jean Gabin, Jean-Paul Belmondo, Arnold Schwarzenneger), politiques (Saddam Hussein, Jean-Marie Le Pen, Francisco Franco, Che Guevara) et sportifs (l'exemple le plus frappant reste le youtubeur ariégeois ex-rugbyman Lolo Pons).

Il se montre également très critique à l'égard des personnalités du monde télévisuelle et cinématographique actuel tel que Kev Adams, Guillaume Canet, Yann Barthès et Pierre Niney entre autres. A partir de 2014, il s'associe au dessinateur humoristique Marsault et lancent l'idée de créer une bande-dessinée commune intitulée FDP de la mode, la bd ne verra le jour qu'en 2018, année de la consécration pour Papacito. Début 2018, Papacito fait son apparition dans l'émission humoristique à succès du Raptor dissident, le RDV Dissident, sa présence est réclamée par les suiveurs de l'émissions du fait de ses clash virulents et son mode d'expression. Il animera ensuite quotidiennement l'émission en compagnie du Raptor. L'émission s'arrête en mai 2018. A la rentrée, une nouvelle émission du Raptor voit le jour intitulée Crash Test où Papacito apparaîtra de manière plus sporadique. L'émission n'obtient pas le même succès que le RDV Dissident et s'arrête au bout de 3 mois.

Toujours en 2018, Papacito publie de manière régulière des vidéos sur YouTube, notamment plusieurs Entretiens chocs où il fait la promotion de figures faisant l'honneur de la France, comme le catcheur Marc Mercier, les rugbymen Daniel Herrero et Lolo Pons entre autres. Il explique toujours de manière humoristique à travers d'autres vidéos intitulées "Comment devenir un mac" les diverses façons de se sentir plus virils lorsqu'on est un homme. La même année, Papacito consacre plusieurs interviews, notamment au youtubeur Tepa, à la chaîne "Pagans TV" et également à la chaîne de Gilles-William Goldnadel La France Libre ce qui lui est reproché par l'extrême droite antisioniste, mais aussi au journal de droite Valeurs Actuelles où il explique que son but est de contrer le discours dominant de Canal + à travers l'humour[6].

Parallèlement, il publie chez les éditions Ring le livre satirique Carnets de guerre[7],[8].

Il est le propriétaire d'une chaîne YouTube qui compte plus 178 000 abonnés. Monarchiste assumé et admirateur du Moyen Âge, Papacito développe dans ses vidéos sa haine de la République, qu'il qualifie de « complot franc-maçon ».

Positionnement et idéologie politiques[modifier]

Papacito affirme régulièrement admirer Franco et soutient la pertinence de certains coups d’État[1]. Son positionnement est qualifié de monarchiste, de masculiniste et viriliste[9] ; lui même qualifie une de ses vidéos controversées de très fasciste[10].

Il fait partie, selon France Info et Paul Conge, des nostalgiques de « la virilité perdue de l’homme post-moderne » et à « ceux qui haïssent (...) leur mode de vie de 'tantouzes' et qui redoutent une immigration de masse »[2].

Selon Arrêt sur Image, qui le qualifie d'« auteur connu de la fachosphère », une photographie de Zineb El Rhazoui aux côtés de Papacito montre la dérive de celle-ci vers l'extrême droite[3].

Selon l'Obs, la multiplication de ses provocations est en réalité au service d’une idéologie nationaliste, xénophobe et viriliste[11].

Conspirationnisme : selon Conspiracy Watch, il fait partie de ceux qui instrumentalisent, de manière complotiste, la notion d’État profond[12], il adhère à la théorie complotiste du « grand remplacement »[13] et celle d'un « effondrement »[14].

Il soutient la candidature d'Éric Zemmour puis de Marine Le Pen lors de l'élection présidentielle de 2022[15],[16]. Lors d'une émission sur CNews en , Éric Zemmour avait déclaré être l'ami de Papacito, avant de le qualifier de « garçon sympathique et intelligent »[11].

Polémiques et accusations de menaces et incitations à la violence[modifier]

Contre les électeurs de gauche[modifier]

En 2021, Papacito publie une vidéo intitulée Le gauchiste est-il pare-balles ?, dans laquelle il tire sur un mannequin représentant un électeur de gauche et explique comment se procurer des armes pour tirer sur les « gauchistes » afin de vérifier si « le gauchisme est pare-balles », avant de le poignarder à de multiples reprises[17],[18],[19],[20]. Dans cette même vidéo, qu'il dit après qu'elle « purement expérimentale » [sic], le vidéaste d'extrême droite explique également les démarches pour acquérir une arme de catégorie C[21]. Papacito prétend alors avoir voulu faire de l'humour et nie avoir appelé au meurtre mais au contraire avoir voulu « aider » et appeler les électeurs de gauche à « se protéger du terrorisme ». Mediapart remet en cause cette affirmation : « son propos ne semble pas s’adresser aux militants d’extrême gauche », car il s'y contredit[1]. Selon le L'Obs, cette vidéo aurait largement contribué à accroître la visibilité du vidéaste[22]. La vidéo, tournée avec Code Reinho, fait l'objet de plaintes. Les électeurs insoumis étant visés, Jean-Luc Mélenchon dénonce un appel au meurtre et dépose plainte également. Une enquête est ouverte à l'encontre de Papacito pour « provocation au meurtre »[23].

Contre les journalistes[modifier]

En janvier 2021, sur le site d’extrême droite Boulevard Voltaire, il déclare : « Typiquement il y a des gens, chez Télérama, chez Libération, chez Mediapart, qui devraient commencer à renifler que cette radicalité de droite finira par les rattraper. On ne collabore pas impunément, on le sait ». Il affirme par ailleurs que France Inter « insulte les Français et insulte Jésus avec l’argent des Français » et ajoute « là j’ai envie de faire un truc, c’est acheter un cheval et aller lui mettre des coups d’épée dans l’occipital », ce qui, pour Médiapart, évoque les décapitations lors des croisades[1].

En 2021 puis en 2022, il menace publiquement le journaliste spécialiste de l'extrême droite Pierre Plottu, co-auteur d'articles à son sujet, de venir se rendre à son domicile, ce qui déclenche une vague de cyberharcèlement et menaces par ses fans envers le journaliste[24],[25],[26].

Justice[modifier]

Le 9 juin 2021, une enquête pour « provocation publique non suivie d’effet à la commission d’atteintes à la vie ou à l’intégrité des personnes » est ouverte à l'encontre d'Ugo Gil Jimenez concernant la vidéo publiée quelques jours plus tôt, Le gauchisme est-il pare-balles ?[1]. Le 16 juin, il est entendu par la Brigade de répression de la délinquance contre les personnes[18].

En juin 2022, le journaliste Pierre Plottu dépose une plainte, sur les conseils et avec l'appui de la rédaction de Libération[25],[27].

Publications[modifier]

Bande-dessinée[modifier]

Il est scénariste de deux bandes dessinées de Marsault pour les Éditions Ring[2].

  • FDP de la mode I - Enculés va!, 2018[28],[29], avec Marsault.
  • FDP de la mode II - L'ultime croisade, 2019, avec Marsault[30].

Essais[modifier]

  • Carnets de guerre, éditions Ring, 2018.
  • Crépuscule des titans, éditions Ring, 2019.
  • Expédition punitive, éditions Ring, 2020.

Revue[modifier]

En janvier 2022, Papacito, Laurent Obertone et Marsault lancent la revue La Furia qui est censée paraitre tous les trimestres[31],[32].

Filmographie[modifier]

  • 2009 : Ghost of Marx de Jérémie Sein : Youri
  • 2013 : La justice des gros flingues de Sylvain Bouilleau : Miguel Mata[33]
  • 2015 : Pauv' bonhomme de Jérémie Sein : Hugo[34]

Références[modifier]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Matthieu Suc, Marine Turchi, « Auditionné, Papacito évoque une « thérapie de choc pour les ingénus » », sur Mediapart (consulté le 29 juin 2022)
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « Six choses à savoir sur Ugo Gil Jimenez, alias Papacito, youtubeur et "influenceur" d'extrême droite », sur Franceinfo, (consulté le 15 avril 2022)
  3. 3,0 et 3,1 « Papacito et Zineb El Rhazoui sur le Ring - Par Tony Le Pennec | Arrêt sur images », sur www.arretsurimages.net (consulté le 29 juin 2022)
  4. StreetPress, « Vengeance Patriote, le groupuscule d’extrême droite qui prépare ses militants au combat », sur StreetPress (consulté le 29 juin 2022)
  5. StreetPress, « Papacito, Thaïs d'Escufon et leur bande veulent faire un film historique », sur StreetPress (consulté le 29 juin 2022)
  6. « Papacito : “Nous faisons un contre Canal + culturel : fun, patriote et réactionnaire” », sur Valeurs actuelles, (consulté le 29 juin 2022)
  7. Eco3, « Papacito : "La culture française, c’est la rencontre du sublime et du trivial" », sur Parlons Vrai ! Le direct, les podcasts et l’actualité partout et à tout instant !, (consulté le 29 juin 2022)
  8. Nicolas Bodou, « Carnets de guerre : le nouvel opus sulfureux et brusque de Papacito », sur La Grande Parade (consulté le 29 juin 2022)
  9. « Qui sont les figures de la "fachosphère" ? », sur Radio France, (consulté le 29 juin 2022)
  10. « Papacito, youtubeur fasciste à la Une - Par Loris Guémart | Arrêt sur images », sur www.arretsurimages.net (consulté le 29 juin 2022)
  11. 11,0 et 11,1 « Royaliste, viriliste, obsédé par les armes et le Moyen Age… 4 choses à savoir sur Papacito », sur L'Obs, (consulté le 29 juin 2022)
  12. « État profond », sur Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme (consulté le 29 juin 2022)
  13. « Conspiracy News #39.2020 », sur Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme, (consulté le 29 juin 2022)
  14. « Conspiracy News #26.2022 », sur Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme, (consulté le 29 juin 2022)
  15. Vincent Bresson, « Présidentielle : ces ultranationalistes qui sont de nouveau prêts à voter pour Marine Le Pen », sur Le JDD,
  16. StreetPress, « Antisémites, fascistes, identitaires : les radicaux avec Le Pen », sur StreetPress (consulté le 29 juin 2022)
  17. MB, « Qui est Papacito, le youtubeur toulousain accusé d'appel au meurtre par Jean-Luc Mélenchon ? », sur La Dépêche du Midi,
  18. 18,0 et 18,1 Corentin Lesueur, « Qui est Papacito, l’influenceur d’extrême droite qui met en scène l’assassinat d’un « gauchiste » ? », sur La Croix,
  19. Maxime Macé et Pierre Plottu, « Comment tirer sur un «gauchiste» : une enquête ouverte contre le youtubeur Papacito après son tutoriel nauséabond », sur Libération (consulté le 29 juin 2022)
  20. Par Anissa Hammadi et Lucile Descamps et Nicolas Berrod Le 8 juin 2021 à 16h48, « Menaces contre les militants LFI : Papacito, le youtubeur d’extrême droite pour qui «la provocation est un business» », sur leparisien.fr, (consulté le 29 juin 2022)
  21. Julia Hamlaoui, « Fachosphère. Sur YouTube, Papacito appelle au meurtre de militants de gauche », sur L'Humanité,
  22. Tristan Boursier, « L’affaire Papacito ou comment les youtubeurs d’extrême droite gagnent leurs abonnés », sur L'Obs,
  23. Marion Bernard, « Une enquête ouverte contre le Youtubeur toulousain Papacito pour "provocation" au meurtre », sur La Dépêche du Midi,
  24. « « Libération » dénonce les « menaces inacceptables » du youtubeur d’extrême droite Papacito contre un journaliste », sur L'Obs, (consulté le 29 juin 2022)
  25. 25,0 et 25,1 « Pierre Plottu et Maxime Macé : deux journalistes menacés par l'extrême-droite », sur Radio France, (consulté le 29 juin 2022)
  26. La Société des journalistes et personnels de Libération, « Solidarité avec Pierre Plottu, journaliste menacé par l’extrême droite », sur Libération (consulté le 29 juin 2022)
  27. « Pierre Plottu menacé : "L'extrême droite attaque ad hominem" - Par Emmanuelle Walter | Arrêt sur images », sur www.arretsurimages.net (consulté le 1er juillet 2022)
  28. Fabien Gil, « FDP de la mode T1 Enculés, va ! », sur Planète BD,
  29. François Xavier, « Marsault & Papacito dézinguent l'air du temps », sur L'Internaute,
  30. « Paul Conge : « Je ne m’attendais pas à ce que des jeunes soient à ce point imprégnés par le négationnisme » », sur Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme, (consulté le 29 juin 2022)
  31. Nicolas Le Hors, « « La Furia », la nouvelle revue de Papacito, Marsault et Obertone », sur Valeurs actuelles,
  32. Maxime Macé et Pierre Plottu, « «La Furia», nouveau magazine pour regarder les choses en faf », sur Libération,
  33. Sylvain Bouilleau, La justice des gros flingues, (lire en ligne)
  34. Jérémie Sein, Pauv' bonhomme, Femis, La, (lire en ligne)

Voir également[modifier]

  • Le Raptor
  • Vengeance patriote
  • Fachosphère
  • Extrême droite en France

Liens externes[modifier]

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur de script : la fonction « tout » n’existe pas.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Internet Internet : Wikitamzon, Le Club des 5 (émission), Direct to DVD, Publicité en ligne, Turfomania, POTATI, Steampunk Magazine

Autres articles du thème Politique française Politique française : Henri Gandais, Grégoire de La Roncière, Racine - Les enseignants patriotes, Réforme et modernité, Jérôme Nury, Jean-Claude Wambst, Rassemblement des écologistes pour le vivant


Cet Article wiki "Papacito" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Papacito.