Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Maurice Saborin

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Maurice Saborin
Naissance (87 ans)
Biol, Isère (France)
Nationalité France Français
Pays de résidence
Profession
Préfet
Formation
Licencié en Droit
Diplômé de l'Institut d'études politiques de Grenoble
Distinctions
Officier de la Légion d'honneur
Officier de l'ordre national du Mérite
Officier des Palmes académiques
Officier du Mérite agricole
Commandeur du British Empire (Grande-Bretagne)
Commandeur de l'ordre de Henri le Navigateur (Portugal)

Maurice Saborin, né le à Biol (Isère), est un haut fonctionnaire français.

Études[modifier]

Maurice Saborin est né à Biol en Isère le . Élève au lycée Champollion à Grenoble, il est ensuite étudiant à la faculté de droit et à l'Institut d'études politiques de Grenoble.

Carrière administrative[modifier]

Maurice Saborin devient, en 1957, attaché d'administration centrale au ministère de l'Intérieur, puis administrateur civil. Il y est affecté à la direction générale de la Sûreté nationale au bureau de la Sûreté de l'État, avant de rejoindre le cabinet du ministre, puis le cabinet du secrétaire général pour la Police.

Il intègre en 1968 l'administration préfectorale, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de la Corrèze, puis sous-préfet d'Ussel (1968-1971). Il est successivement secrétaire général du Maine-et-Loire (1974-1978), secrétaire général du Pas-de-Calais (1978-1982), avant d'être nommé préfet du Cantal (1982-1984), préfet de Guadeloupe (1984-1986), préfet du Finistère (1988-1992), où il réalisera avec les élus finistériens, le Conservatoire du littoral et la chambre de commerce de Quimper l'opération « Pointe du Raz, grand site national ».

De 1986 à 1988, il est affecté au ministère de l'Économie et des Finances en qualité de trésorier-payeur général de la Meuse.

Maurice Saborin a appartenu à plusieurs cabinets ministériels. De 1971 à 1974, il est conseiller technique au cabinet du ministre chargé des relations avec le Parlement, conseiller technique au cabinet du ministre de l'Agriculture, puis du ministre de l'Intérieur, et chargé de mission au cabinet du Premier ministre.

À partir de 1992, il rejoint le secrétariat général de la Défense nationale (service du Premier ministre) en qualité de directeur des Moyens gouvernementaux, des Plans et de la Sécurité.

Distinctions[modifier]

Maurice Saborin est officier de l'ordre national de la Légion d'honneur, de l'ordre national du Mérite, de l'ordre des Palmes académiques et de l'ordre du Mérite agricole (France).

Il est également commandeur de l'ordre de l'Empire britannique (Royaume-Uni) et commandeur de l'ordre de Henri le Navigateur (Portugal).

Notes et références[modifier]

Sources[modifier]

  • Who's Who in France (éditions antérieures à 1999)
  • L'Annuaire du corps préfectoral (éditions antérieures à 1999)
  • Site des Échos

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Politique française politique française ET Cantal Cantal : Bruno Faure

Autres articles des thèmes politique française ET Guadeloupe Guadeloupe : Pierre Bolotte

Autres articles du thème Politique française politique française : Helyette Bess, Michaël Weber, Centre marxiste-léniniste de France, Bretagne nouvelle, Technologos, Le Peuple Président, Résultats par parti des élections législatives françaises de 1997

Autres articles du thème Cantal Cantal : Jordanne FM, SOC Nouvelle les trois caves, Le Parapluie, Bruno Faure

Autres articles du thème Guadeloupe Guadeloupe : Bustacrime, Pierre Bolotte, Patrice Tacita, Blackartel, Nyaman, Chyco Siméon, Krys (musicien)

Autres articles du thème Finistère Finistère : BioBreizh, Fest Jazz, Ruz Reor, Why (groupe), Gérard Caramaro, Château de Kervoazec

Cet Article wiki "Maurice Saborin" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.