Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Marie-Cécile Ménard

De EverybodyWiki Bios & Wiki



 Modifier cette InfoBox
Marie-Cécile Ménard
Defaut.svg


Nom Marie-Cécile Ménard
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine
Nationalité Drapeau de France Française
👔 Profession Directrice de société
Fonction1 Conseillère générale des Hauts-de-Seine
élue dans le canton de Neuilly-sur-Seine-Nord
À Partir Du Fonction1
Jusqu'Au Fonction1
(3 ans, 5 mois et 25 jours)
Prédécesseur 1 Nicolas Sarkozy
Successeur 1 Jean-Christophe Fromantin
Parti RPR, UMP, LR

Marie-Cécile Ménard, née le à Boulogne-Billancourt, est une créatrice et dirigeante de société (fondatrice de la société de recrutement Sogenor Sélection)[1] et une femme politique, membre de l'UMP dans les Hauts-de-Seine.

Carrière professionnelle[modifier]

Après avoir obtenu son diplôme de l'Institut européen des affaires, Marie-Cécile Ménard s'oriente vers les ressources humaines et se spécialise dans le recrutement. Directrice de l'École FAX de 1984 à 1986, puis du groupe Pigier de 1986 à 1991, elle fonde cette même année son propre cabinet de recrutement, Sogenor Sélection, spécialisé dans le recrutement des secrétaires et assistantes de direction.

Marie-Cécile Ménard publie en 2006, chez Flammarion, Le Guide de la secrétaire et de l'assistante de direction.

En , Sogenor Sélection intègre le Groupe City One, au sein duquel Marie-Cécile Ménard poursuit son activité professionnelle, en devenant directrice du recrutement.

Impliquée dans la vie locale à Neuilly-sur-Seine, Marie-Cécile Ménard est présidente de la fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (Peep) pour l'école Charcot de 1996 à 2001.

Parcours politique et mandats électoraux[modifier]

Marie-Cécile Ménard s'engage en politique en 1990 au sein du RPR, dont elle est trésorière adjointe de la section de Neuilly-sur-Seine de 1995 à 1997. Lors des élections municipales de , elle est candidate en 16e position sur la liste d'union de la droite RPR-UDF-DL menée par le maire sortant Nicolas Sarkozy, qui l'emporte dès le 1er tour de scrutin avec 76,88 % des voix. Marie-Cécile Ménard devient conseillère municipale déléguée à la famille. L'année suivante, en , elle rejoint l'UMP.

Le , elle est élue conseillère générale UMP des Hauts-de-Seine, dans le canton Nord de Neuilly-sur-Seine au second tour avec 66,86 % des voix, à l'issue d'une élection cantonale partielle[2], provoquée par la vacance du siège de Nicolas Sarkozy, élu président de la République cinq mois plus tôt. Elle se voit alors confiée par Patrick Devedjian, successeur de Nicolas Sarkozy à la présidence du Conseil général, la délégation aux personnes âgées, puis à partir de celle des personnes handicapées. Elle est également membre de la Commission permanente du conseil général, vice-présidente de la Commission de la cohésion sociale, de la solidarité et du handicap et vice-présidente de la Commission de la petite enfance et de la famille.

Opposée au cumul des mandats, elle ne se représente pas sur une liste lors des élections municipales de à Neuilly-sur-Seine.

Elle a été chargée en [3] par la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, d’établir un état des lieux du secteur associatif dans la prise en charge à domicile des personnes âgées dépendantes[4].

Lors des élections cantonales de , elle se porte candidate à un nouveau mandat de conseiller général[5],[6]. Marie-Cécile Ménard obtient au premier tour, le , 25,21 % des suffrages exprimés contre 51,60 % au divers droite Jean-Christophe Fromantin[7]. Aucun des candidats ne remplissant les conditions exigées par la loi pour être élu dès le premier tour (un candidat est élu au premier tour s'il a obtenu la majorité des suffrages exprimés et si ceux-ci représentent au moins 25 % des inscrits), un second tour de scrutin a eu lieu le  : elle recueille alors 29,76 % des suffrages exprimés et est battue par Jean-Christophe Fromantin[8].

Résidant à Puteaux depuis , Marie-Cécile Ménard est membre du Conseil économique, social et environnemental local (CESEL) de la ville depuis [9].

Lors des élections municipales de mars 2020, Marie-Cécile Ménard est élue conseillère municipale de Puteaux sur la liste de Joëlle Ceccaldi-Raynaud.

Sources et références[modifier]

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur de script : la fonction « tout » n’existe pas.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Politique française Politique française ET Hauts-de-Seine Hauts-de-Seine : Grégoire de La Roncière, Jean Caillonneau, Denis Larghero, Gabriel Massou

Autres articles du thème Politique française Politique française : Dominique Bouissou, Grégoire de La Roncière, Fabien Verdier, René Douet, Réforme et modernité, Laurence Auzière-Jourdan, Timour Veyri

Autres articles du thème Hauts-de-Seine Hauts-de-Seine : Zygote (entreprise), Malekal Morte, Kazaden, Maïna Lecherbonnier, Tour Osmose, Kekra (rappeur), Jean Caillonneau


Cet Article wiki "Marie-Cécile Ménard" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Marie-Cécile Ménard.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.