Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jean-Claude Wambst

De EverybodyWiki Bios & Wiki


 Modifier cette InfoBox
Jean-Claude Wambst
Nom Jean-Claude Wambst
Date de naissance 1949
Lieu de naissance Bitche (Moselle)
Nationalité France
Parti PS[1]

Jean-Claude Wambst, né en 1949 à Bitche (Moselle), est un juriste et un homme politique français. Ancien maire de Dole, il a aussi été directeur du Théâtre 71 de Malakoff et de l'auditorium de Dijon[1].

Premières années[modifier]

Jean-Claude Wambst naît, en 1949, à Bitche, près de la frontière allemande, dans le département de la Moselle et la région Lorraine.
Sa langue maternelle est le platt, dialecte germanique parlé dans cette partie de la Moselle. Il n'apprend réellement le français qu'à son entrée à l'école primaire.
Ses humanités terminées, Jean-Claude Wambst étudie le droit à l'université de Strasbourg. En 1974, il passe le concours d'Inspecteur du Trésor public (promotion Pablo Néruda), et intègre le ministère des Finances.
En 1983, il devient militant du Parti socialiste.

Carrière[modifier]

Dès 1974, Jean-Claude Wambst s'oriente vers le management de grands projets culturels. Jusqu'en 1984, il administre les scènes nationales de Malakoff (Théâtre 71), et de Sceaux (Les Gémeaux). De 1979 à 1988, il administre puis préside le Festival international de films de femmes de Créteil. En 1984, il devient le secrétaire général de la direction audio-visuelle du Centre National de la Cinématographie, et le demeure jusqu'en 1988. Puis, de 1988 à 1995, il administre la scène nationale de Marne-la-Vallée (La Ferme du Buisson). En 1996, il fonde et dirige l'auditorium de Dijon jusqu'en 2001. Jean-Claude Wambst est aussi, depuis 1996, professeur associé, à l'IUP Denis Diderot de l'université de Bourgogne et à l'ESC Dijon. En 2008, il est élu maire de Dole au second tour contre Gilbert Barbier (UMP). Candidat à sa succession, en mars 2014, Jean-Claude Wambst est battu par le député de l'UMP Jean-Marie Sermier.

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Claude Gilardo, « Portraits de nouveaux maires », sur humanite.fr, (consulté le 30 décembre 2015).

Source[modifier]

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

  • Auditorium de Dijon
  • Bitche
  • Dole
  • ministère des Finances
  • Parti socialiste (France)

Liens externes[modifier]

http://www.jcwambst-blog.fr/

http://www.dailymotion.com/video/x4pgif_pour-que-dole-vive-mais-qui-est-jea_news Meeting de Jean-Claude Wambst, jeudi 13 mars 2008, à la salle des fêtes de Dole

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Politique française Politique française : Droit au Cœur, Jérôme Nury, Henri Gandais, Julien d'Arsan, Représentation nationale en France, Courant communiste révolutionnaire, Charlotte Marchandise

Autres articles du thème Moselle Moselle : Saucisse au Picon, Blizzards de Freyming-Merlebach, Poste d'observation des oiseaux de Bærenthal, Thionville Moselle Handball, Artilleurs de Metz, Jami Weller, Gueules jaunes de Terville

Autres articles du thème Département du Jura département du Jura : Isabelle Françoise du Plessis

Cet Article wiki "Jean-Claude Wambst" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.