Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Etre adulte

De EverybodyWiki Bios & Wiki
🖊️Modifier cette InfoBox
Etre adulte ✒️📰
Thème


Alain peut nous aider à comprendre cette exigence, qui définit, selon H. Arendt, l'autorité éducative, d'assumer de la part des adultes, devant l'enfant, "la responsabilité du monde". L'adulte est celui qui accepte d'assumer l'autorité éducative (les enfants font les parents).

L'adulte se définit, pour Alain, non par un âge chronologique mais par une certaine relation au monde : acceptation du monde tel qu'il est, acceptation des lois de la réalité, pleine accession au freudien "principe de réalité". Âge où l'esprit sans illusions et sans révolte accepte le monde tel qu'il est, c'est-à-dire un monde dont on ne peut ni espérer de faveur ni craindre d'hostilité, un monde indifférent, sourd et aveugle à nos menaces et à nos prières. C’est-à-dire l'exact opposé du monde animiste, artificialiste, fétichiste..., bref anthropomorphisé de l'enfance, un monde fait pour nous (1). Mais monde qu'on peut transformer, non par magie (la magie c'est agir par des signes là où les signes ne peuvent rien), incantation, révolte... mais par l'action fondée sur la connaissance de ses lois, un monde qu'on ne peut transformer qu'en lui obéissant. L'autorité éducative selon H. Arendt, c'est bien ce qui introduit lentement l'enfant dans ce monde adulte et qui ne peut être le fait que de celui qui en est responsable, qui agit dans le monde pour le transformer tel qu'il est. C'est à cette condition qu'il peut et a à en répondre (= en être responsable). Il en est aussi ainsi du monde social qui est aussi "mécanique", qui, lui aussi, est ce qu'il est, c'est-à-dire non modifiable par magie (voir les questionnements de Bourdieu sur les relations entre les déterminismes sociologiques et les possibilités, pour la liberté humaine, d'agir pour transformer le monde social : les déterminismes n'empêchent pas la liberté humaine, ils la rendent possible). Il s'agit là aussi d'être adulte, c'est-à-dire d'y exercer des fonctions et des services, ce qui ne peut se faire que si on l'assume, que si l'on accepte d'y jouer notre rôle en prenant en compte sa réalité telle qu'elle est.

C'est encore, autrement dit, celui qui assume ses responsabilités en tant qu'il est lié à d'autres qui dépendent de lui. Sloterdijk dit, très justement (et à peu près), qu'être adulte, c'est accepter d'être dépendant de ceux qui dépendent de nous (les enfants, bien sûr, mais aussi tous les êtres vulnérables).(2)

(1) L'enfance se définit, pour Alain, aussi par une certaine relation au monde : celle qui est déterminée par la situation initiale de dépendance à l'égard d'autrui, qui fait qu'il agit sur le monde par "magie", c'est-à-dire par des signes qui permettent de faire agir les autres pour lui : les pleurs font arriver le biberon. On appelle à juste titre les mots (=les signes) qui permettent d’obtenir quelque chose de ceux dont on dépend ("s'il te plaît", "merci") les "mots magiques".

(2) C'est aussi l'acceptation sartrienne de la responsabilité absolue : je suis toujours et tout le temps responsable de tout et de tous, on ne peut pas ne pas l'avoir "fait exprès". Mes actes engagent une responsabilité absolue. On peut penser aussi à la notion de substitution chez Lévinas...


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.