Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Black Legion (Warhammer 40,000)

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Modèle:Infobox Chapitre Space Marine (Warhammer 40,000)

Dans l'univers de fiction du jeu de figurines fantastiques Warhammer 40,000 développé par la société Games Workshop, la Black Legion est une Légion de Space Marines du Chaos.

Il s'agit d'une Légion de la première fondation. Elle se soumit a l'influence du Chaos sous l'impulsion de son primarque, Horus. Ce dernier mort, elle continue à combattre l'Imperium de l'Humanité.

Horus et l'historique de la Légion[modifier]

Lors de sa fondation, la XVIe légion, fut baptisée Luna Wolves. Sa fondation est assez différente des autres Légions. En raison de la relative proximité de la planète Cthonia, ses premières recrues furent directement issues de cette planète. Les modifications génétiques et le psycho-conditionnement de ces guerriers fut effectué dans les géno-laboratoires de Luna. C'est pourquoi la Légion prit le nom de Luna Wolves. Elle combattit tout d'abord aux côtés de l'Empereur lors des guerres d'unification de Terra, bien avant le début de la Grande Croisade et la redécouverte des Primarques.

Parallèlement à la réalisation des Space Marines, l'Empereur réalisait le Projet Primarque. Mais lors d'un incident dans ses laboratoires secrets dans l'Himalaya, des énergies Warp du Chaos dispersèrent les vingt différents primarques sur des planètes inconnues alors qu'ils étaient encore dans leurs incubateurs. La Grande Croisade fut à la fois prétexte à la conquête de la Galaxie et à la redécouverte des Primarques.

Horus fut le premier d'entre eux à être retrouvé, sur Cthonia elle-même. L'Empereur le découvrit encore jeune, et l'éduqua lui-même pendant de nombreuses années avant qu'il ne lui confie la Légion des Luna Wolves, avec qui il partageait son patrimoine génétique. La Légion comptait alors 10 000 Space Marines. Les futures recrues de la légion étaient toujours repérés parmi les membres des gangs urbains de Cthonia.

Horus combattit près de 200 ans aux côtés de l'Empereur. Les différents primarques furent retrouvés et prirent le contrôle de leurs Légions respectives. Après la triomphale campagne contre les mondes Orks du système d'Ullanor, l'Empereur annonça quitter la Croisade, et nomma Horus le Maître de Guerre désigné pour commander son entreprise a sa place. L'Empereur proposa même à Horus de rebaptiser la XVIe légion Sons of Horus en son honneur[1].

Durant l'Hérésie d'Horus[modifier]

Article détaillé : Hérésie d'Horus.

Lorsque les séides du Chaos parvinrent à corrompre Horus[2], ils firent du Maître de Guerre leur principal atout militaire.

Ce dernier rallia à sa cause la moitié des guerriers de l'Empereur et attaqua le palais impérial sur Terra elle-même. Lors d'un combat titanesque, l'Empereur et Horus s'affrontèrent dans un duel à mort. Horus mourut des mains de l'Empereur et les Légions renégates, démoralisées, s'enfuirent dans l'Œil de la Terreur.

Les Sons of Horus se renommèrent alors la Black Legion et peignirent leurs armures en noir. Après des années de désorganisation, la Légion fut reprise en main par le Capitaine de la Première Compagnie, Abaddon le fléau.

Les renégats Emperor's Children récupérèrent le corps d'Horus et l'emportèrent afin de le cloner. Fabius Bile, apothicaire en chef des Emperor's Children, réalisa les délicates opérations de génie génétique et obtint plusieurs embryons. Fou de colère, Abaddon mena une expédition punitive et détruisit tous les clones créés.

La Black Legion au 41e millénaire[modifier]

La Black legion est éclatée en plusieurs bandes de guerre, et ne suit plus l'ancienne organisation pré-hérésie en compagnies. Elle est cependant plus ou moins fédérée autour d'Abaddon, dit « le fléau ». Cet officier et héros de la Légion, proche d'Horus et Premier capitaine de la Légion, est devenu un fidèle serviteur des Dieux du Chaos. Depuis l'Œil de la terreur, il tisse ses alliances et force les seigneurs de guerre moins puissant à lui vouer allégeance.

La Légion s'approvisionne en effectuant des raids sur les navires de transport d'armes et sur les mondes industriels, ou en passant des contrats avec les mondes-forges démoniaques où sont basées les légions titaniques renégates. Beaucoup de ses membres sont voués à un seul culte du Chaos, ou sont possédés par un démon (une marque de grand honneur parmi les marines de la Black Legion). Mais en raison de la baisse d'effectifs tactiques qu'entraîna cette pratique, Abaddon a depuis mis un frein à ces trop fréquentes possessions démoniaques.

Commentaires[modifier]

  • Le principal personnage relatant les événements pré-hérésie et la trahison d'Horus dans la série l'Hérésie d'Horus (éditions Bibliothèque Interdite) est le Capitaine Loken, de la Dixième Compagnie. Cependant, il resta loyal à l'Empereur et fut tué lors de la trahison d'Istvaan III[3]. C'est du moins ce qu'il semble, car des indices semés au fil de la série semble indiquer qu'il pourrait avoir été sauvé par le dreadnought Rylanor l'Ancien des Emperor's Childrens loyalistes et ait pu se procurer un véhicule spatial. De plus, lorsqu'on demande aux auteurs si Garviel est vraiment mort, ils répondent « Je ne saurais le dire », phrase qui fait référence à celle utilisée par les membres des loges guerrières des légions en cas d'interrogatoire sur leurs activités. Il est donc probable que Garviel Loken réapparaisse au cours de la saga.
  • C'est au cours d'une bataille sur Istvaan III que les Sons of Horus, et notamment Garviel Loken (un capitaine loyaliste des Luna Wolves) assistèrent à la transformation de Khârn le Félon, au cours de cette bataille les World Eaters renégats (dont Khârn fait partie) sont décrits comme submergés par la folie. « Je dois suivre le chiffre 8 » est la seule explication offerte par Khârn pour sa transformation soudaine (huit est le chiffre sacré de Khorne)[3].
  • Malgré la forte amitié liant Horus et Sanguinius[1], Primarque des Blood Angels, ce dernier resta fidèle à l'Empereur. Il fut tué par Horus lors des derniers instants du Siège de Terra.

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Dan Abnett, L'Ascension d'Horus, vol. 1, Bibliothèque Interdite, , 428 p. (ISBN 2-915-98925-7)
  2. Graham McNeill, Les faux Dieux, Bibliothèque Interdite, (ISBN 2-915989-36-2, notice BnF no FRBNF40961226)
  3. 3,0 et 3,1 Ben Counter, La Galaxie en Flammes, Bibliothèque Interdite, (ISBN 2-915-98956-7)

Voir aussi[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • (en) Andy Chambers, Pete Haines, Andy Hoare, Phil Kelly et Graham McNeill, Warhammer 40,000 Codex: Chaos Space Marines, Nottingham, Games Workshop, , 2e éd. (ISBN 1-84154-322-5)
  • (en) Pete Haines et Graham McNeill, Warhammer 40,000 Codex: Space Marines, Nottingham, Games Workshop, , 4e éd. (ISBN 1-84154-526-0)

Article connexe[modifier]



Autres articles de l'univers Warhammer 40,000 : Crimson Fists, Angron, Nécron, Arlequins (Warhammer 40,000), Genestealers, Emperor's Children, World Eaters, Guerriers-Aspects, Valhalla (Warhammer 40,000), Primarque, Inquisition (Warhammer 40,000), Khârn le Félon, Thousand Sons, Kroot, Gardes Tyranides, Warp (Warhammer 40,000), Chronologie de Warhammer 40,000, Magnus le Rouge, Prince Tyranide, Space Marines du Chaos, Iron Warriors, Squats (Warhammer 40,000), Chevaliers Gris (Warhammer 40,000), Codex Astartes, Adeptus Mechanicus

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Warhammer 40,000 : Sanguinius, Iron Snakes, Primarque, Genestealers, Œil de la terreur, Roboute Guilliman, Horus (Warhammer 40,000)

en:Chaos Space Marines#Forces of the Chaos Space Marines

Cet Article wiki "Black Legion (Warhammer 40,000)" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.