Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Artillerie lourde (journal)

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Artillerie lourde
Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Adresse http://artillerielourde.jimdo.com
Description Site d'information satirique
Slogan « Le premier journal imprimé sur des collatéraux »
Commercial Non
Langue Français
Siège social Graz
Lancement 2013
État actuel En activité

Artillerie lourde est un journal satirique en ligne, créé en juin 2014 par l'un des anciens administrateurs de Moralicide. Contrairement[réf. nécessaire] à d'autres satiriques tels que Le Gorafi ou Nordpresse, Artillerie lourde se veut volontairement irrévérencieux, vulgaire et de mauvais goût[1] à la manière du Daily Mash, et parle sur un ton décalé et absurde de drames humains ou matériels. La rédaction est anonyme et tient à le rester « par souci de lâcheté élémentaire »[1]

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Avant de créer Artillerie lourde, le créateur du site publie sur Twitter sous le nom de "Moralicide" jusqu'à ce que son collègue se serve de leur notoriété pour tenir des propos racistes[2] qui leur valent un procès en 2014.

Artillerie lourde a d'abord existé sur le réseau social Facebook pendant quelques mois avant de devenir un site web toujours associé à la même page Facebook. Le site se présente lui-même comme un "ramassis d'obscénités", et les articles traitent tout aussi bien de politique[3] que de phénomènes de société[4], n'hésitant pas à cibler des catégories sociales et des types d'individus précis tels que les hipsters, les végétariens et syndicalistes.

Le ton se rapproche de celui utilisé par certains satiriques anglophones tels que The Daily Mash ou Waterford Whispers News et la rédaction est répartie dans plusieurs pays (France, Autriche, Allemagne, Royaume-Uni, Belgique et Suisse[1])[réf. insuffisante]

Réception[modifier | modifier le wikicode]

Le lectorat d'Artillerie lourde est majoritairement composé d'hommes de 20 à 30 ans, pour la plupart issus de milieux étudiants et/ou de la classe moyenne, entre autres parce que la rédaction cible régulièrement les jeunes, actifs ou non, et plus régulièrement encore de phénomènes de société touchant les personnes âgées de seize à quarante ans, présentant un respect inattendu pour les générations plus âgées. Le lectorat qualifie joyeusement le site de "cruel", "ignoble" et "scandaleux", ce que la rédaction semble grandement apprécier.[réf. nécessaire]

Les articles sont également souvent censurés pour leur caractère irrespectueux et cru, ce dont la rédaction semble également se flatter sur la page Facebook du magazine.[réf. nécessaire]

Maurice Pinard[modifier | modifier le wikicode]

Le satirique se veut, malgré un bon nombre d'articles politisés insultant aussi bien la gauche que la droite, « d'extrême-centre » et « progressiste aigri » et a créé en 2015 un personnage décrit comme alcoolique, aigri, sexiste et féministe pour traiter de sujets tels que la violence animale, le féminisme et les droits de l'Homme, révélant un fond plus engagé qu'au travers des articles publiés par les réels rédacteurs[5].

Collaboration avec Patfawl[modifier | modifier le wikicode]

Depuis 2014, des planches réalisées par Peter Patfawl sont publiées sur la page, traitant le plus souvent du handicap et des difficultés rencontrées par les personnes à mobilité réduite en France et en Europe.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « A propos », sur artillerielourde.jimdo.com (consulté le 6 septembre 2016)
  2. Extimités, « Quand un twitteur-fou appelle au meurtre de F. Hollande… #tireurfou », sur Extimités (politiques)..., (consulté le 6 septembre 2016)
  3. « Nous avons demandé à cinq politiciens de nous sodomiser et voici leur classement », sur artillerielourde.jimdo.com, (consulté le 6 septembre 2016)
  4. « Il accroche une GoPro à son pénis pour montrer comment il nique le système », sur artillerielourde.jimdo.com, (consulté le 6 septembre 2016)
  5. « La Chronique de Maurice », sur artillerielourde.jimdo.com (consulté le 6 septembre 2016)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Presse écrite presse écrite ET Médias médias : Blasting News, Amaury Média, Association nationale des iconographes

Autres articles du thème Presse écrite presse écrite : Bulletin de l'Amicale des Anciens des Essais en Vol, Revue francophone de recherche en ergothérapie, BI (revue), Dominique Setzepfandt, Al Hawza, Réfléchir et agir, Vers la tradition

Autres articles du thème Médias médias : David Zar-Ayan, Nidhya Paliakara, Wired News, Communication & Management, Vicky Bogaert, Jean Viansson Ponté, BibliObs

Cet Article wiki "Artillerie lourde (journal)" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !