Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Évariste Dubois

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Évariste Dubois, né à Binche le et décédé à La Louvière le , est un syndicaliste et homme politique belge.

Biographie[modifier]

Évariste Dubois était un ancien mineur devenu syndicaliste, secrétaire de centrale des mineurs la Fédération générale du travail de Belgique (FGTB) et de l'action commune de la région du Centre (Hainaut, Belgique), puis Président national de la Centrale des mineurs FGTB[1].

Actif dans les combats syndicaux des années trente et de l'après-guerre, Évariste Dubois présidait la grande manifestation contre la loi unique du 9 janvier 1961 à La Louvière[2], où le leader syndical André Renard demanda aux mandataires socialistes de démissionner en ces termes: "Faites-le, nous sommes prêts, nous, à donner l'ordre d'abandon de l'outil". Evariste Dubois accueillait les 40.000 manifestants et les délégations des diverses provinces belges et s'exprima à la tribune de la place Mansart aux côtés de Edmond Leburton[3]

Évariste Dubois fut aussi bourgmestre (maire) de sa commune de Leval-Trahegnies (Hainaut), élu sur la liste du Parti Socialiste Belge (PSB). Il conserva le mayorat de 1961 à 1970. Bien que vainqueur en sièges en 1970, il dut le céder à son rival Jean Hesbois, lui-même à la tête d'une liste socialiste dissidente ayant formé une coalition avec les libéraux du PLP et les sociaux-chrétiens du PSC.

Évariste Dubois est resté actif dans le domaine social jusque la fin de sa vie, particulièrement dans les instances des mutualités socialistes du centre et auprès des pensionnés socialistes de Leval-Trahegnies.

Ses funérailles, au son de l'internationale jouée par la fanfare socialiste, ont eu lieu le 24 février 1990. Il repose dans le cimetière de la commune auprès de son épouse Noémie Minart.

Mandats[modifier]

  • Président National de la Centrale des Mineurs de la FGTB (... - ...)
  • Bourgmestre de Leval-Trahegnies (1961-1970)
  • Président du Parti Socialiste (PSB) de Leval-Trahegnies
  • Président de l'Union socialiste communale
  • Président du Foyer Levallois
  • Administrateur du Centre Hospitalier Tivoli
  • Administrateur du Centre des maladies professionnelles des mineurs
  • Administrateur de la mutualité socialiste du centre
  • Administrateur de l'intercommunale IDEA

Références[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Seconde Guerre mondiale Seconde Guerre mondiale ET Politique belge politique belge : Lucien Defays

Autres articles des thèmes Politique belge politique belge ET Wallonie Wallonie : Lucien Defays, Gouvernement wallon séparatiste, Réunion anticonstitutionnelle du Parlement wallon, Andrée Fosséprez, Rassemblement populaire wallon

Autres articles des thèmes Seconde Guerre mondiale ET Wallonie Wallonie : Lucien Defays

Autres articles du thème Seconde Guerre mondiale Seconde Guerre mondiale : Meji 38, Jean-Gérard Verdier, Elisabeth Hannay, Bert Evans, Freies Deutschland, Commission juridique italo-allemande, Le Grand Cirque 2000

Autres articles du thème Politique belge politique belge : Jean-Marie Carrier, Philippe Bultot, Claude Durieux, Constant Dozo, Tommy Leclercq, Mouvement des Gilets jaunes (Belgique), Hilde Claeys

Autres articles du thème Wallonie Wallonie : Joseph Coppé, Rassemblement populaire wallon, Mons, Cœur en Neige, La Wallonie nouvelle, États Généraux de Wallonie, Liste de l'état du parc des véhicules du TEC Charleroi, Football en Wallonie

Autres articles du thème Syndicalisme syndicalisme : Albert-Claude Bay, Michel Thooris, Congrès UNEF-ID de Nanterre de 1980, Frédéric Marchand (syndicaliste), Tendance syndicaliste autogestionnaire, Union générale marocaine du travail, Carine Seiler

Cet Article wiki "Évariste Dubois" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.