Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Solveig Halloin

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Solveig Halloin est une activiste politique, dramaturge, autrice, metteuse en scène et comédienne de théâtre française.

Biographie[modifier]

Née dans le Sud de la France, Solveig Halloin suit des cours de théâtre à Paris, notamment à l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq, à l’école des clowns Le Samovar, à l’École des mimes, ainsi que cinq années au Conservatoire national supérieur d'art dramatique. Elle écrit par exemple, en 2007, une pièce illustrant l’article 10 de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, Sois belle et t'es toi, lauréate du prix Olympe de Gouges 2008. S'en suivent plusieurs années où elle écrit et interprète plusieurs pièces tout en étant professeure de théâtre[1],[2].

Par la suite, elle a met fin à sa carrière pour intégrer pleinement le mouvement Femen. Elle fonde en 2016 un mouvement politique antispéciste et écoféministe, « Boucherie Abolition ». Elle crée le courant philosophique, politique et moral « femelliste », une lutte contre le « sexospécisme », s’inspirant notamment des travaux de l’autrice Carol J. Adams[réf. nécessaire].

Théâtre[modifier]

  • 2000 : L’amour même pas peur (auteure et metteure en scène)
  • 2007 : Sois belle et t'es toi (auteure et metteure en scène)
  • 2011 : Les Miroirs de l’alouette (auteure et metteure en scène)

Filmographie[modifier]

  • 2012 : ... où naissent les statues, court métrage de Franck Ferreira Fernades (actrice)

Militantisme[modifier]

Le , Thierry Ardisson reçoit sur son plateau Solveig Halloin, cette dernière s'étant déjà fait remarqué lors de son dernier passage sur la chaîne C8 concernant la dépénalisation des clients de prostitution et sur la fermeture des abattoirs. Solveig Halloin s'énerve et se met à vociférer à la suite du témoignage de Monia Kashmire qui raconte l'un de ses reportages dans une maison close. « Je suis restée trois semaines dans une maison close en Suisse. J'ai sympathisé avec de nombreuses prostituées. J'y suis allée parce que je suis féministe avec un a priori, en me disant : « Elles sont là-bas parce qu'elles n'ont pas le choix »», confie la chroniqueuse. Et d'ajouter : « Et finalement, j'ai rencontré des filles françaises qui sont allées en Suisse pour travailler parce qu'elles voulaient e ce métier.»[réf. nécessaire]

« Allons au bout ! Allons au bout ! », s'emporte la militante, avant de lâcher : « Allons tous tout de suite sucer 60 pénis dans un box de cheval ! On va voir si c'est un métier ! C'est impossible ! ». Monia Kashmire glisse alors : « Il n'y a aucun lien. Vous pouvez me laisser terminer mon propos ? ». Mais l'invitée n'en démord pas : « Une passe est une violence inouïe ! Arrêtez ! ». « Quand on aura terminé la dramaturgie, est-ce qu'on pourra parler ? Vous aurez un Molière mademoiselle ! », lance la chroniqueuse.[réf. nécessaire]

Selon Solveig Halloin, la journaliste de l'équipe de Thierry Ardisson a « édulcoré la réalité de la situation » : « Est-ce que vous pouvez faire ce que fait une prostituée une seule journée ? Oui ou non ? Sinon, arrêtez de débattre ! ». « Ce que je voulais dire, c'est que ces prostituées, je les ai rencontrées et je leur ai dit : « Si on ouvre les maisons, qu'est-ce qu'on fait ? »», poursuit Monia Kashmire, avant d'être de nouveau interrompue : « Personne n'en veut ! Elles n'en veulent pas des maisons closes ! »[3].

Vie privée[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • Natacha Polony, Jean-Michel Quatrepoint, Délivrez-nous du BIEN ! Halte aux nouveaux inquisiteurs, Humensis, 2018 lire sur Google Livres
  • Élodie Vieille Blanchard, Révolution végane: Inventer un autre monde, Dunod, 2018 lire sur Google Livres
  • Virginia Markus, Désobéir avec amour: Manifeste antispéciste, Labor et Fides, 2018 lire sur Google Livres

Références[modifier]

  1. Bonas, « Je veux faire rire », SudOuest, (consulté le 23 septembre 2019).
  2. Théâtre Olympe de Gouges de Montauban, « Journées Olympe de Gouges 2009 », sur travail-emploi.gouv.fr, (consulté le 23 septembre 2019).
  3. « Solveig halloin hystérique chez Ardisson », (consulté le 25 juillet 2021)

Lien externe[modifier]

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur de script : le module « Bases audiovisuel » n’existe pas.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème 50px théâtre : Le Théâtre de Quartier, Géraldine Bénichou, Maison close (pièce de théâtre), Nathalie Blanc (actrice), Carros de Foc, Carte Premières, Khyol'


Cet Article wiki "Solveig Halloin" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Solveig Halloin.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.