Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Romain Garnier

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Demander une suppression de contenuErreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Romain Garnier, né le à Toulon, est un écrivain et linguiste français.

Spécialiste de linguistique indo-européenne, il enseigne la linguistique comparée depuis 2005 à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université de Limoges et dirige, depuis 2014, avec Xavier Delamarre, la revue française de linguistique indo-européenne Wékʷos[1]. Il est en parallèle l'auteur de deux romans et d'un essai historique.

Formation[modifier]

Romain Garnier, après ses études secondaires, intègre la classe d'hypokhâgne du lycée Dumont-d'Urville de Toulon où il suit les cours, entre autres, de Patrice Villani[réf. nécessaire]. Après l'obtention en 1998 de sa maîtrise de lettres classiques sous la direction de Jean-Victor Vernhes à l'Université de Provence avec un mémoire portant sur les Rémanences grecques des affixations radicales indo-européennes[2], Romain Garnier passe le concours de l'agrégation de lettres classiques en 1999 et obtient en 2000 un DEA de Grammaire comparée sous la direction de Charles de Lamberterie à l'EPHE, avec un mémoire traitant des Désidératifs en -σείω en grec ancien. Toujours sous la direction de Charles de Lamberterie, il soutient, le 27 novembre 2004, une thèse de doctorat intitulée L'Apophonie radicale dans le verbe latin : étude synchronique et diachronique, dont une version augmentée est parue dans la collection des Innsbrucker Beiträge zur Sprachwissenschaft. Le 5 décembre 2015, il obtient, à l'EPHE, sous la direction de Georges-Jean Pinault, son Habilitation à diriger des recherches grâce à un mémoire portant sur La Dérivation inverse en latin[3] dont une version augmentée est parue elle aussi dans la collection des Innsbrucker Beiträge zur Sprachwissenschaft.

Travaux académiques[modifier]

Les travaux de recherches de Romain Garnier sont axés autour de la reconstruction du système verbal indo-européen et s'inscrivent ainsi dans la continuité des travaux de Saussure[réf. nécessaire]. Ils ont également trait à l'étymologie en général. C'est ainsi qu'il propose des étymologies pour des mots grecs comme ψάμαθος[4], ἄνθρωπος[5] ou encore des mots latins tels que pubes[6], aqua, virgo, caerimonia, vas et les noms propres Rémus, Romulus, Tiberis et Héraclès. Il a également travaillé sur la phonologie historique d'une des langues sémitiques[7].

Il entreprend depuis 2017 le projet d'un Lexicon Etymologicum Totius Latinitatis, dictionnaire étymologique du latin qui rassemblerait les étymologies de tous les mots latins allant de la genèse archaïque de cette langue jusqu'aux prolongements romans du latin non-standard, en passant par l'étude des gloses et des emprunts aux langues comme le celtique, le punique, le grec...[8]

En 2014, il cofonde avec Xavier Delamarre la revue internationale de linguistique comparée Wékʷos, afin de promouvoir en France les études académiques sur la linguistique historique et comparée des langues indo-européennes.

En 2016, il devient membre du projet DERom (Dictionnaire Étymologique Roman) dirigé par Eva Buchi et Wolfgang Schweickard (CNRS / ATILF). Avec Laurent Sagart et Benoît Sagot, il a effectué des recherches sur le rôle de l'acquisition de la tolérance au lactose comme l'un des facteurs expliquant l'expansion indo-européenne[9].

Romain Garnier s'inscrit également, dans la ligne critique de défense de l'indo-européen contre les idées publiées par le préhistorien Jean-Paul Demoule dans l'essai polémique Mais où sont passés les Indo-européens?, dénonçant une « polémique purement franco-française [...] associant les études indo-européennes à l'extrême-droite »[10],[11], à l'instar de l'anthropologue Jean-Loïc Le Quellec et de Bernard Sergent.

Romans et essais[modifier]

Romain Garnier est l'auteur de deux romans, des thrillers ésotériques[réf. nécessaire], L'Héritage de Glace (Plon, 2011) et L'encre et la chair (Les Cent Chemins, 2017), qui lui fait suite. L'Héritage de Glace a été traduit et publié en tchèque (Mrazivé dědictví, PLUS, 2012).

Il est également l'auteur d'un essai historique sur le massacre d'Oradour-sur-Glane (Oradour-sur-Glane : autopsie d'un massacre, Elytel éditions, 2014), et le co-auteur avec Pierre Jaylet d'un ouvrage sur les voyages du général de Gaulle en Algérie de juin à décembre 1958 (De Gaulle campagne algérienne. Éditions Elytel, 2012).

Distinctions[modifier]

  • 2010 : prix Émile Benveniste de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, pour encourager la publication de sa thèse (fortement remaniée) « Sur le vocalisme radical du verbe latin », collection Innsbrucker Beiträge zur Sprachwissenschaft, Innsbruck[12].
  • 2013 : nommé membre junior de l'Institut Universitaire de France[13].

Responsabilités associatives[modifier]

En 2016, il devient trésorier de la Société de Linguistique de Paris (SLP) dont il a été élu membre en 2007.

Œuvres[modifier]

Essais et ouvrages universitaires[modifier]

Linguistique[modifier]

  • Sur le Vocalisme radical du verbe latin, Innsbruck 2010, Innsbrucker Beiträge zur Sprachwissenschaft, Band 134, 519 p. (ouvrage couronné par le prix Benveniste 2010). (ISBN 978-3-85124-720-6).
Compte-rendus de Jean-Paul Brachet dans le Bulletin de la société linguistique de Paris 106/2, 2011, 202-205 et de Andrew Byrd dans Kratylos 58, 2013, 159-167[14], d'après lequel G[arnier] has done an admirably thorough job in his analysis of the Latin verbal system and has successfully convinced me that "(i)l y a en latin tout un vaste héritage fort archaïque que ne reflète pas du tout la doctrine reçue, telle qu'elle fut professée par les fondateurs de la discipline indo-européenne, et où l'on tient le latin pour une langue innovante"
  • La Dérivation inverse en latin. Innsbruck 2016, Innsbrucker Beiträge zur Sprachwissenschaft, Band 157, 524 pp. (ISBN 978-3-85124-744-2).
  • Scripta Selecta : études d'étymologie indo-européenne, 2017, Les Cents Chemins, 547 p. (ISBN 9781546869368)

Histoire[modifier]

  • De Gaulle campagne algérienne. Éditions Elytel, octobre 2012, 142 p., co-écrit avec Pierre Jaylet. (ISBN 9782917182048)
  • Oradour-sur-Glane : autopsie d’un massacre. Éditions Elytel, avril 2014, 200 p. (ISBN 9782917182086)

Ouvrages pédagogiques[modifier]

  • Thèmes grecs, Ophrys 2004 (manuel de thème grec d’agrégation, annoté : ouvrage co-écrit avec Lucien Pernée, Maître de Conférences de grec à l’Université de Provence), 224 p. (ISBN 978-2708010895)
  • Textes épiques sanskrits, Ophrys 2008 (anthologie bilingue, en transcription, d’extraits du Mahābhārata et du Rāmāyaṇa, traduite et annotée, 225 p., dont 52 p. de textes en nāgarī). (ISBN 978-2708011571)

Romans[modifier]

  • L’Héritage de glace. Éditions Plon, mars 2011, 322 p. (ISBN 978-2259211192)
    • Traduction en tchèque: Mrazivé dědictví. PLUS, 2012, 336 p. (ISBN 978-8025901274)
  • L'Encre et la chair. Éditions Les Cent Chemins, juin 2017. (ISBN 978-8025901274)

Références[modifier]

  1. (en) « wékwos - Éditions Les Cent Chemins », sur www.centchemins.com (consulté le 21 mars 2018)
  2. « https://www.frantiq.fr/fr/opac/515541/show »
  3. « theses.fr », sur www.theses.fr
  4. Romain Garnier, « Nouvelles réflexions autour de grec ψάμαθος », Die Sprache,‎ , p. 81-93.
  5. Romain Garnier, « Nouvelles réflexions étymologiques autour du grec ἄνθρωπος », Bulletin de la Société Linguistique de Paris,‎ , p. 131-154.
  6. Romain Garnier, « Tum mihi prima genas : phraséologie et étymologie du lat. pubes », Historische Sprachforschung,‎ , p. 181-211.
  7. Romain Garnier et Guillaume Jacques, « A neglected phonetic law: The assimilation of pretonic yod to a following coronal in North-West Semitic », Bulletin of the School of Oriental and African Studies, vol. 75.1,‎ , p. 135–145 (DOI 10.1017/s0041977x11001261, lire en ligne).
  8. « LingLunch - CNRS », sur www.llf.cnrs.fr, .
  9. Romain Garnier, Laurent Sagart et Benoît Sagot (2018) Milk and the Indo-Europeans, Language Dispersal Beyond Farming Edited by Martine Robbeets and Alexander Savelyev, p. 291–311, [1].
  10. Marina Julienne, « L'Indo-européen a-t-il existé? », La Recherche,‎ .
  11. Romain Garnier, « Compte-rendu de Jean-Paul Demoule, Mais où sont passés les Indo-Européens? », Wékwos, vol. 2,‎ , p. 279-283 (lire en ligne)
  12. « Palmarès 2010 », sur www.aibl.fr,
  13. « Romain Garnier », sur iufrance.fr.
  14. « https://www.academia.edu/1908059/Review_of_Garnier_Romain_Sur_le_vocalisme_du_verbe_latin_%C3%A9tude_synchronique_et_diachronique_in_Kratylos »

Liens externes[modifier]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 606 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Linguistique linguistique ET Langues langues : Société de linguistique aragonaise, Xavier Delamarre, Liste des pronoms de vouvoiement, Société de linguistique de Hong Kong, Wékwos

Autres articles des thèmes littérature française ET Langues langues : Frédéric Espin

Autres articles du thème Littérature française ou francophone littérature française : Jimmy Sabater (écrivain), Jacques-Eliacin-François-Marie Paganel, Chacun mes goûts, Jacques Sirgent, Adamaï, Copie de sang, J'enfonce le clou

Autres articles du thème Linguistique linguistique : Wékwos, Français européen, Bâtimens, English Language Center, Énantiosémie, Société de linguistique aragonaise, Arvernisme

Autres articles du thème Langues langues : GoFLUENT, Karl-Heinz Reichel, Xavier Delamarre, Kobaïen, Bases, Corpus et Langage, Langues par superficie, Savorêt


Cet Article wiki "Romain Garnier" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Romain Garnier.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.