Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Pôle Mer Bretagne Atlantique

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Demander une suppression de contenu Demander une suppression de contenu

Logotype du Pôle Mer Bretagne Atlantique

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique est un pôle de compétitivité en France.

Parmi les 71 pôles présents aujourd’hui en France, le Pôle Mer Bretagne Atlantique, situé au Technopôle Brest-Iroise dans le Finistère est spécialisé dans le milieu marin. Sa mission principale est de valoriser les ressources maritimes françaises en respectant équilibres économiques, géographiques et stratégiques et en mettant en relation différentes entités complémentaires telles que des grands groupes industriels, des organismes de recherche et de formation ou encore des PME et des partenaires institutionnels[1].

Historique[modifier]

En 2005, le Pôle Mer Bretagne et le Pôle Mer Méditerranée, situé en région Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, décident ensemble de se jumeler et constituent un cas unique de pôles de compétitivité co-construits. Suivant une logique de complémentarité et de coopération, ils parviennent à mettre en place une gouvernance commune. Considérée comme une configuration exemplaire des pôles de compétitivité en France[2][réf. insuffisante], cette structuration permettrait en effet d’assurer la recherche sur la totalité du territoire maritime français, mais aussi d’éviter les redondances parmi les projets en favorisant le développement des plus innovants. Le garant de cette union, le Comité de Pilotage et de Coordination Interrégional, se compose des membres des bureaux de chaque pôle. Sa mission est de veiller à la cohérence des projets labellisés et de déceler une éventuelle complémentarité entre eux. Enfin, le comité assure également la coordination d'actions communes[3].

Dès sa création, le Pôle Mer Bretagne Atlantique est rejoint par près de 200 adhérents. Et depuis 2005, les deux pôles comptabilisent près de 400 projets labellisés pour un montant global d’investissement d’environ 1,5 milliard d’euros[4].

En juin 2009, un contrat de performance est signé entre le Pôle, l’État et la Région Bretagne. Devant prendre fin initialement en 2011, ce contrat est prolongé en 2010, jusqu’au 31 décembre 2012. 

Fin janvier 2012, le Pôle est donc évalué et les mandatés par l’état[5] l’inscrivent comme « pôle performant »[6]

Fonctionnement[modifier]

Missions et Objectifs[modifier]

Sur le modèle des clusters américains et pour se démarquer face à une concurrence internationale toujours plus présente[7], le territoire français a lancé en 2005 les pôles de compétitivité[8]. Ils ont pour mission de proposer de nouvelles politiques d'industrialisation innovantes dans plusieurs secteurs bien définis. À terme, ces pôles devraient permettre à la France d’accroître sa capacité d’innovation[9], mais aussi de développer l’emploi et la croissance sur des marchés variés[10].

Favoriser la croissance des entreprises[modifier]

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique est un maillage d’entreprises plus ou moins grandes, toutes impliquées dans le maritime. Avec aussi des grands groupes industriels, des centres et laboratoires de recherche, des PME bénéficient du soutien avec un objectif de réussite industrielle et commerciale. La mission principale du pôle est donc de les accompagner en leur offrant différents types de services tels que : 

  • Une information qualitative : veille économique et scientifique, information des tendances du marché. 
  • Une aide financière : lever des financements publics (État, Collectivités territoriales) et privés avec notamment le soutien du Club Partenaires pour consolider la structure financière de l’entreprise.
  • Un accès au marché : benchmarking, valorisation des projets, accompagnement à l’industrialisation[11].

Porter des projets nouveaux et collaboratifs[modifier]

D’autres missions du Pôle Mer Bretagne Atlantique : identifier les projets d’innovations, mettre en réseau les compétences, faire profiter les entreprises de ressources extérieures au Pôle grâce à son réseau[11].

Assurer un rôle de levier[modifier]

Les pôles de compétitivité soutiennent le développement de projets collaboratifs plus particulièrement en recherche et développement. En accompagnant la croissance de leurs entreprises adhérentes (par la mise en marché de nouveaux produits, services ou procédés résultant de la recherche). L’essentiel de la force de ces pôles s’appuie avant tout sur le réseau d’acteurs variés qu’ils fédèrent : grandes entreprises, PME, universités, centres de recherche…[12]

Grâce aux pôles, les entreprises peuvent plus facilement accéder à des positions avantageuses sur leurs marchés, en France et en Europe comme à l’international[13].

Développer une dynamique de territoire[modifier]

Pour parvenir à mener à bien de telles missions, il est important qu’un pôle de compétitivité ai un fort ancrage territorial[14] [1].En France, les activités maritimes, hors tourisme, représentent un chiffre d’affaires de 64 M d’€[15] et génère près de 304 150 emplois[16]. L’ouest profite d’une majeure partie de cette économie[17].

Aujourd’hui, le Pôle Mer Bretagne Atlantique travaille en collaboration étroite avec les technopôles des principaux bassins de populations des trois régions : Brest, Rennes - Saint-Malo, Lorient, Quimper et Lannion en Bretagne, Nantes Saint-Nazaire en Pays de la Loire, Caen et Cherbourg en Basse- Normandie. Plus son réseau est étendu, c’est-à-dire plus son champ d’action est large, plus le pôle mer peut garantir l’efficacité de ses actions et renforcer sa dynamique d’innovation.      

Domaines d’Actions Stratégiques[modifier]

Les compétences du Pôle Mer Bretagne Atlantique s’organisent autour de six thématiques principales appelées des Domaines d’Actions Stratégiques (DAS). 

Ces domaines sont communs aux deux Pôles :  

  • Sécurité et sureté maritime : moyens de surveillance de la mer et de protection des personnes et des biens pour renforcer la sécurité et la sûreté en mer.
  • Naval et nautisme : recherche de technologies navales propres pour poursuivre l’amélioration de la sécurité maritime dans le respect de l’environnement. 
  • Ressources énergétiques et minières et marines : valoriser les ressources énergétiques naturelles marines (vent, courants, vagues, thermique).
  • Ressources biologiques marines : subdivisé en deux catégories (pêche et aquaculture et biotechnologies). Pour les biotechnologies marines, il s’agit de déceler la valeur ajoutée des actifs marins pour les valoriser sur tous types de marchés. Pour la pêche et aquaculture, c’est faire évoluer les techniques vers une activité toujours plus responsable  qui considère les ressources biologiques. 
  • Environnement et aménagement du littoral : le littoral étant particulièrement écologiquement fragile de par sa fréquentation surtout, la recherche se tourne vers la réflexion de modes de développement équilibrés et adaptés. 
  • Ports, infrastructures et transport maritime : les villes portuaires implantées au sein de régions urbaines denses cherche à entretenir leur identité tout en s'intégrant dans leur environnement humain, économique et géographique. L’émergence de nouvelles filières comme les EMR amène aussi de nouveaux emplois au sein de ces grandes cités industrielles.

Depuis la création des pôles de compétitivité mer, chaque projet commercialise en moyenne un à deux nouveaux produits ou services, on note également que près de 25% des projets labellisés on apporté de l’innovation. Enfin, l’augmentation de la productivité des entreprises membres des pôles de compétitivité et de leur chiffre d'affaires est globalement supérieure à la moyenne nationale[18].

À l’international[modifier]

Grâce à son étendue maritime de 11 millions de km2, la France s‘impose comme la deuxième Zone économique exclusive du monde. 

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique accompagne aussi ses adhérents pour l’export de leurs produits et savoir-faire à l’international (Europe et Grand Export). 

Se faisant, le pôle peut alors inscrire les projets et thématiques de ses membres dans des programmes européens comme Horizon 2020 dont il est membre de l’Advisory Group du défi sociétal 2 qui lui donne entre autres la responsabilité de l’élaboration du plan stratégique 2016-2017 pour les futurs appels d’offre du programme. 

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique a également rejoint des programmes d’interclustering (EMSAC, MERiFIC…) internationaux. Ils lui permettent d’élever son expertise concernant les  marchés porteurs d’innovations et  surtout, ils offrent une visibilité à ses membres et leurs facilite l’accès aux marchés internationaux émergent. Tous les ans, le Pôle compte plusieurs missions partenariales (avec le soutien de la DGE et d’UbiFrance) à l’international (Brésil, Japon, Chili, Singapour, etc.), qui sont organisées avec le Pôle Mer Méditerranée[19].   

Le Pôle collabore aussi étroitement avec l’Outre-mer [20]: mise en place de relations partenariales avec le pôle de compétitivité de l’outre-mer français basé sur l’île de la Réunion, Qualitropic, ou encore avec l’association Tahiti Fa’ahotu, qui représente le premier pôle d’innovation en Polynésie. Le Pôle Mer Bretagne Atlantique encourage aussi des échanges réguliers avec les Antilles, la Guyane, Saint-Pierre et Miquelon.

Par ailleurs, il est à noter que des conventions partenariales ont été signées avec les Conseillers du Commerce Extérieur de France (CCEF) et Bretagne Commerce International (BCI) pour assurer le développement des PME françaises à l’étranger[21].

Des formations labellisées[modifier]

Afin de s’assurer d’ajouter une « plus-value » pour faire accréditer ses projets, le Pôle labellise des formations[22] très diverses en lien avec ses thématiques maritimes, qui sont alors associées à la marque « Pôle Mer Bretagne Atlantique », reconnue dans le milieu. 

Ces formations sont surtout valorisées par le Pôle grâce à la visibilité qu’il leurs apportent. Ainsi, un relai est fait au niveau des outils de communication du pôle tels que sa Newsletter 360° (lettre d’information mensuelle), son site web, son livre de bord des projets labellisés ou encore son rapport d’activité, etc.

Enfin, ce label de formations permet également aux différents acteurs du marché maritime de se tenir  informé et de faire l’inventaire des formations orientées  « mer » en France[22].

Gouvernance[modifier]

Équipe d'ingénierie et d'animation[modifier]

Le noyau dur du Pôle Mer Bretagne Atlantique, est une équipe constituée d’une trentaine de personnes. Garante de la coordination de l’ensemble du réseau et de l’organisation des actions transversales,  l’Équipe d’Ingénierie et d’Animation fait vivre les projets du Pôle[23].      

Direction (au 1er septembre 2015)[modifier]

  • Patrick Poupon, Directeur
  • Stéphane Alain Riou, Directeur adjoint
  • Gwenaelle Prigent, assistante
  • Karine Pennec, secrétaire

Conseil d'administration[modifier]

Divisé en quatre collèges, le conseil d’administration du Pôle Mer Bretagne Atlantique incarne les territoires maritimes de la Bretagne[24] et du Pays de la Loire :

  • Collège Grandes entreprises 
  • Collège PMEs
  • Collège Recherche
  • Collège Organisations professionnelles

Le Président Dominique Sennedot a été réélu[25].

Club Partenaires[modifier]

Dans le but d’agrandir son réseau des acteurs du maritime et d’élargir son champ d’action, le Pôle Mer Bretagne Atlantique ouvre le 25 juin 2014, son Club Partenaires[26] à toutes entreprises.

Mettre en relations ses adhérents et ses partenaires est un moyen de garantir au mieux l’accompagnement des projets de leur phase d’industrialisation à la commercialisation ; c’est regrouper les parties prenantes nécessaires pour répondre à la fois à la demande des « intéressés par » et des « intéressés pour ».

Ainsi, le Club Partenaires est destiné aux entreprises souhaitant apporter leur propre vision des projets aux adhérents du Pôle, et leur amener une expertise plus approfondie (banques, consulting, communication, fonds d’investissements, etc.)[26].

Depuis 2005, soit après 10 ans d’existence, le Pôle Mer Bretagne Atlantique compte[27] :

  • 200 000 000 € d’aides publiques débloquées ;
  • 721 000 000 € investis dans la Recherche et le Développement pour 213 projets labellisés ;
  • 332 adhérents (194 PMI/PME, 52 Universités et grandes écoles, 45 Grandes entreprises, 41 d’autres organismes professionnels)[28].

Notes et références[modifier]

  1. « Feuille de route stratégique des pôles mer », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com
  2. « Positionnement de la recherche publique en regard de la politique des pôles de compétitivité - ESR : enseignementsup-recherche.gouv.fr », sur www.enseignementsup-recherche.gouv.fr (consulté le 18 novembre 2015)
  3. « Pôle Mer Méditerranée », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 28 octobre 2015)
  4. « Le Pôle », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 28 octobre 2015)
  5. « Rapport d'évaluation des pôles de compétitivité français », sur http://competitivite.gouv.fr/,
  6. « 16 pôles de compétitivité sont jugés peu performants », sur Le Figaro (consulté le 18 novembre 2015)
  7. « rapport de performance de pôle de compétitivité », sur competitivite.gouv
  8. « Les pôles de Compétitivité - Accueil - Moteur de croissance et d'emploi », sur competitivite.gouv.fr (consulté le 27 octobre 2015)
  9. « La France maritime, un atout déterminant | La Jaune et la Rouge », sur www.lajauneetlarouge.com (consulté le 18 novembre 2015)
  10. « Poids du maritime dans l'économie française | Cluster Maritime Français », sur www.cluster-maritime.fr (consulté le 28 octobre 2015)
  11. 11,0 et 11,1 « Croissance des entreprises », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 28 octobre 2015)
  12. « Pôles Mer Monde - Ifremer », sur wwz.ifremer.fr (consulté le 28 octobre 2015)
  13. « Grand Export », sur http://www.pole-mer-bretagne-atlantique.com/,
  14. « Le Pôle », sur http://www.pole-mer-bretagne-atlantique.com,
  15. « La France aura bientôt le plus grand domaine maritime au monde - leJDD.fr », sur LeJDD.fr (consulté le 18 novembre 2015)
  16. « Médiathèque », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 13 novembre 2015)
  17. « Edition 2015 - Les Assises de l'Economie de la Mer », sur Les Assises de l'Economie de la Mer (consulté le 13 novembre 2015)
  18. « Domaines d'Actions Stratégiques », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 28 octobre 2015)
  19. « Grand export », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 28 octobre 2015)
  20. « La France étend son domaine maritime au large des Dom-Tom », sur lesechos.fr (consulté le 18 novembre 2015)
  21. « Europe », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 28 octobre 2015)
  22. 22,0 et 22,1 « Formations labellisées », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 28 octobre 2015)
  23. « Equipe », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 28 octobre 2015)
  24. « Région_Bretagne - Actualités, aides et démarches, élus - Accueil », sur www.bretagne.bzh (consulté le 27 octobre 2015)
  25. « Gouvernance », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 28 octobre 2015)
  26. 26,0 et 26,1 « Club Partenaires », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 28 octobre 2015)
  27. « POLE MER MEDITERRANEE expose à @WE », sur www.world-efficiency.com, https://plus.google.com/103662835433100431600 (consulté le 18 novembre 2015)
  28. « Documentation », sur www.pole-mer-bretagne-atlantique.com (consulté le 28 octobre 2015)



Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Géographie géographie ET Économie économie : Liste de cartes géopolitiques mondiales par thème, Poids des langues dans le monde, Géoculture

Autres articles du thème Géographie géographie : Luc Gwiazdzinski, École doctorale de géographie de Paris, Liste de cartes géopolitiques mondiales par thème, Patrice Parisé, Principales villes par pays, Pierre Frankauser, Centre d'analyse et de prévision des risques internationaux

Autres articles du thème Économie économie : Centre d'économie rurale, Co-évaluation, Agma, Forum européen d'Alpbach, Quentin Lumpungu Kamanda, Édith Henrion d'Aubert, L'Anti-crise

Autres articles du thème Bretagne Bretagne : Festival Rocklang, Boris Le Lay, Breizhistance, Liste de l'état de parc des bus de Lannion, Bemdez, Lycée Freyssinet (Saint-Brieuc), Bretagne nouvelle

Autres articles du thème Sciences Science : Groupement de recherche MACS

Cet Article wiki "Pôle Mer Bretagne Atlantique" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.