Militarum Tempestus

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher



Le Militarum Tempestus est une faction de l'univers fictif de Warhammer 40,000[1]. Considérés comme les troupes d'élites de l'Astra Militarum (ou Garde Impériale), elles sont dotées du meilleur équipement et des meilleures armes disponibles de l'Adeptus Munitorum. Souvent employés dans des missions d'infiltration, ces soldats sont fanatiquement dévoués à leur missions et à leurs ordres, et n'hésitent pas à mettre leur vie en jeu si cela leur permet d'accomplir leurs objectifs.

Formation[modifier]

La Schola Progenium[2][modifier]

Lorsque l'un des grands héros ou membre de la noblesse de l'Imperium meurt, ses enfants sont récupérés plus ou moins discrètement par des envoyés de la Schola, et conduits sur une autre planète, afin d'y débuter une nouvelle vie. En effet, l'Imperium considère que de tels enfants ont le potentiel pour devenir de futurs héros de guerre, et refuse de laisser gâcher leur potentiel. Parfois, les parents seront encore en vie, mais le potentiel de leur descendant est si grand qu'il sera tout de même emmené par les Commissaires, afin de ne pas gâcher ses talents sur une planète isolée.

La Schola Progenium dépend de Ecclésiarchie, mais ses cadets (également appelés progenia) peuvent rejoindre différents corps d'armée. Les garçons rejoignent donc les rangs des soldats d'élite des Tempestus Scions ou les commissaires de l'Officio Prefectus, tandis que les filles rejoindront ceux des Sœurs de Batailles de l'Adepta Sororitas. Ceux n'ayant pas de compétences particulières pour le combat, mais dont la foi est particulièrement développée rejoindront les prêtres de l'Adeptus Ministorum. À l'inverse, ceux montrant des talents extrêmes pour le combat seront parfois choisis pour intégrer l'Officio Assassinorum. Et tous ceux montrant un potentiel psychique seront emmenés par les Vaisseaux Noirs pour être jugés, et parfois entrainés à la Scholastica Psykana.

Les recrues sont en général âgées de 6 à 12 ans, et sont testés, scrutés et évalués pendant plusieurs jours afin de détecter d'avance tout signe de faiblesse. Puis, ils seront assignés à un groupe de combat, qui restera le même tout au long de leur carrière (moins les éventuelles pertes), afin de renforcer leur esprit de camaraderie.

Commence alors une vie difficile pour les cadets, faite d'apprentissage des écritures saintes et des stratégies militaires, et d'exercices physiques et tactiques d'une brutalité extrême. Constamment surveillés et enregistrés par des serviteurs, la moindre défaillance sera rapidement punie par les abbés encadrant la Schola. Même pendant leur sommeil, des messages subliminaux diffusés dans les dortoirs permettent de perfectionner leur conditionnement au service de l'Imperium. En effet, les cadets provenant d'une infinité de mondes, leurs différences culturelles doivent être rapidement gommées afin de laisser place à une base culturelle impériale, renforçant les liens entre les cadets.

Les possessions des cadets leur sont retirées à leur arrivée à la Schola, afin de leur permettre d'oublier plus facilement leur ancienne vie ; désormais, tout leur équipement, y compris leurs armes, leur est fourni par le Munitorum. On les force également à abandonner leur noms, les remplaçant par un des grands héros du passé de l'Imperium, afin de les inspirer. Pour accélérer cette procédure, la Schola a recours au Trône de Correction ; une installation ancienne, sur laquelle les cadets sont fermement sanglés, et où on leur injecte un produit appelé Dirus, qui détruit les connexions entre les synapses et effaçant leurs souvenirs, tandis que des hymnes d'obéissance à l'Empereur résonnent dans la salle. Mais cette procédure n'est pas infaillible, et les cadets souffrent parfois de cauchemars et d'images rémanentes provenant de leur ancienne vie, dont ils ne comprennent plus la signification.

Malgré la rigueur et la discipline dont font preuve les cadets, tous ne parviennent pas à s'adapter à leur nouvelle vie. Ceux qui ne sont pas abattus sur place par les abbés deviennent les cibles de leurs anciens compagnons d'armes lors d'exercices tactiques à balles réelles. Ce qui reste de leur corps et leurs noms seront affichés dans les dortoirs de la Schola, afin que les autres soient conscients du prix de leur échec.

L'entraînement[modifier]

Après avoir reçu leurs armures de combat, les cadets s'entraînent à supporter leur poids en escaladant des murs ou en passant sous des rangées de barbelés électrifiés. Ces exercices ont le plus souvent lieu sur les terrains entourant la Schola, ou sur une planète proche. Si la faune ou la flore environnantes sont particulièrement hostiles, les cadets seront lâchés au milieu de la nature avec un équipement minimal, ayant pour ordre de retourner le plus vite possible à leur point de départ. Pendant tous ces exercices, la surveillance des instructeurs ne se relâche jamais, afin de déterminer lesquels seront prêts pour leur test final.

Ceux-ci peuvent être des plus simples, comme escalader la paroi du grand mur de la Schola en chantant les hymnes de gloire à l'Empereur, sous les balles de ses camarades, ou plus complexes comme survivre à l'Hallucinarium. Ce labyrinthe les expose constamment à des visions d'horreurs et des ordres absurdes, qu'ils doivent suivre sans aucune hésitation ni crainte. Ceux qui survivent à ces tests d'une manière exemplaire seront admis au sein d'une unité de combat du Militarum Tempestus. Ceux qui seront tout juste passables ne seront admis qu'au sein de l'Astra Militarum, sans aucun espoir de revoir ses camarades un jour.

Sur le champ de bataille[3][modifier]

Équipement[modifier]

Les Tempestus Scions sont en général équipés d'une armure Carapace, version plus résistante mais plus lourde de l'armure Flak des soldats ordinaires. Pouvant résister aux armes de petit calibre, elle est étanche et son casque est pourvue d'un respirateur leur permettant de survivre dans les environnements les plus hostiles. L'arme de dotation standard des Scions est l'Hot-Shot Lasgun (aussi appelé fusil radiant laser ou Hellgun[4]), une version plus puissante mais à la portée plus courte des fusils laser standards. Bien plus gourmande en munitions, cette arme nécessite que les Scions portent de lourds générateurs intégrés à leurs paquetages afin de pouvoir assurer plus que quelques tirs. Tous les gants droits des Scions portent une dataplaque de surveillance de leurs fonctions vitales, incluant leur rythme cardiaque, permettant des diagnostics rapides en cas de blessure. Montée sur le côté gauche de leur paquetage se trouve un monoscope, qui enregistre tout ce que voit le Scion et le transmet en direct au commandement et au chef d'escouade. Un monoscope sale ou obstrué est passible de mesures disciplinaires drastiques. Certains opérateurs portent également des vox-transmetteurs Clarion, version plus puissante et plus fiable de celle de l'Astra Militarum, afin de permettre au commandement de pouvoir continuer à les coordonner même au cœur des combats. Le médecin de l'escouade sera équipé d'un médi-kit "Don des Martyrs", permettant de remettre un Scion blessé sur ses pieds le plus rapidement possible, et lui permettre d'achever sa mission, même condamné. Enfin, les spécialistes emportent des armes lourdes, soit spécifiques au Militarum Tempestus comme l'Hot-Shot Volley gun, ou plus communes comme le fusil à plasma.

Organisation[modifier]

Les soldats du Militarum Tempestus sont organisés en unités de 5 à 10 hommes, partageant le grade de Tempestus Scion. Ils sont généralement menés par le plus méritant d'entre eux, avec le grade de Tempestor, qui les guide au combat. Le Tempestor avec le plus d'expérience sera nommé Tempestor Prime, et mènera sa garde de Tempestors spécialement sélectionnés au combat dans les situations les plus critiques, afin de faire pencher la balance en faveur de l'Imperium.

Transport[modifier]

Tous les Scions sont formés au saut en haute altitude depuis les transports d'assaut, utilisant leurs grav-chutes au dernier moment afin d’atterrir le plus discrètement possible. Ils peuvent également prendre place à bord d'aéronefs Valkyries, en cas d'assaut aéroporté massif. Si l'ennemi à la maitrise des airs, un assaut blindé à bord de Taurox Prime sera à l'ordre du jour. Version modifiée du Taurox de l'Astra Militarum, ce véhicule emporte une cabine pressurisée et des respirateurs, ainsi que des moteurs gravitiques fournis spécialement par le Mechanicus, permettant au Taurox de se déplacer sur les surfaces verticales ou à gravité zéro. Ses armes sont également spécifiques au Militarum Tempestus, permettant de couvrir efficacement les Scions après leur entrée en scène. Quel que soit leur moyen de transport, les Scions tentent toujours de s'engouffrer dans une brèche laissée par l'ennemi, afin de laisser parler leur puissance de feu sur ses points vulnérables, disloquant sa ligne de bataille.

Réputation[modifier]

Étant constamment exposés à la propagande impériale faisant étalage de leur supériorité tactique et psychologique, les autres soldats de l'Astra Militarum voient d'un mauvais œil les Scions. Considérés comme trop précieux pour être déployés dans les tranchées qui sont le quotidien des gardes, ils sont souvent moqués et affublés de surnoms tels que "les fragiles", "les bibelots", ou "les petits soldats". Les gardes utilisant un tel surnom devant eux s'exposent toutefois à des représailles, les Scions étant notoirement connus pour s'infiltrer dans les dortoirs des autres régiments afin d'y préparer quelques blagues de leur cru[5].

Les commandants considèrent les régiments des Tempestus comme un don de l'Empereur, permettant de débloquer un front englué depuis des mois dans une offensive majeure. Dès qu'une occasion se présente, ils leurs assignent une cible, puis les laissent planifier leur attaque, confiants dans leur capacité à débloquer la situation. Assassinats, reconnaissances et infiltration sont ainsi menées avec diligence, y compris des opérations impossibles à mener par les troupes de base, ou bien celles dont ils ne doivent pas être au courant. L'inquisition réquisitionne parfois des escouades, voire des compagnies entières de Tempestus Scions afin de disposer de combattants efficaces pour leur troupes de choc inquisitoriales[6].

Les Scions eux-mêmes, bien conscient de leur supériorité et de leur réputation parmi les autres troupes de l'Astra Militarum, n'affichent qu'une indifférence, voire du mépris envers leurs camarades des autres régiments. Pour eux seuls les missions à venir comptent, ainsi que la nécessité de leur accomplissement.

Notes et références[modifier]

  1. (en) Games Workshop Ltd, Warhammer 40000 Ruleboook 7th edition, Games Workshop, , 432 p. (ISBN 978-1-907964-80-0)
  2. (en) Games Workshop ltd, Codex Militarum Tempestus, Games Workshop, , 80 p. (ISBN 978-1-78253-304-7)
  3. (en) Games Workshop Ltd, Codex Astra Militarum 7th edition, Games Workshop, , 104 p. (ISBN 978-1-78253-260-6)
  4. Sandy Mitchell (trad. de l'anglais), Pour l'Empereur, Paris, Bibliothèque Interdite, , 316 p. (ISBN 978-2-915989-90-8), p. 195
  5. Sandy Mitchell (trad. de l'anglais), Le labyrinthe de glace, Paris, Bibliothèque Interdite, , 236 p. (ISBN 978-2-35961-005-5), p. 184
  6. Dan Abnett, Les Fantômes, Bibliothèque interdite, , 365 p. (ISBN 978-2-915989-04-5), p. 308

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Science-fiction SF ET Jeux de rôle Jeux de rôle : Moyen Âge technologique (Warhammer 40,000), Les Fantômes de Gaunt

Autres articles des thèmes fantasy et fantastique ET Jeux de rôle Jeux de rôle : Kezef, Chaos (Warhammer)

Autres articles du thème Fantasy et fantastique fantasy et fantastique : Galad Damodred, Léo Valdez, Liste de monstres de jeux de rôle, Lona, Continents et pays d'Amos Daragon, Jeraal Mordeth, Personnages de l'Héritage

Autres articles du thème Science-fiction SF : La Porte écarlate, Fasaud, Black Zero, Fastball (comics), Reach (Halo), Star Wars, Aleksander Lukin

Autres articles du thème Jeux de rôle Jeux de rôle : Mythal, Infravision, Liste des dragons de Lancedragon, Les Fantômes de Gaunt, Clan de la licorne, Tantras (roman), Crusade (Royaumes oubliés)


Cet Article wiki "Militarum Tempestus" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Militarum Tempestus.