Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Komodo (cryptomonnaie)

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche




Komodo

Informations générales
Date de création 2016
Créateur jl777
Symbole boursier KMD
Minable Oui
Caractéristiques de la chaîne
Fonction de hachage Equi Hash
Quantité maximale 200 000 000 000
Logiciel client
ClientVersionLangageLicenceSite web
C++akomodoplatform.com

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Komodo est un fork du Zcash qui lui permet d’anonymiser ses transactions grâce à la fonctionnalité du ZK-SNARKS en ayant un mécanisme de consensus très ingénieux, permettant d’utiliser la blockchain du bitcoin pour sécuriser l’écosystème Komodo. Komodo regroupe les fonctionnalités des deux cryptomonnaies pour créer un environnement unique.

Komodo est positionné en tant que BaaS “Blockchain as a Service”. Les offres BaaS pourraient intéresser les entreprises qui ne veulent pas s’engager dans la mise en place de nouvelles infrastructures. L’idée est simple, les entreprises pourront utiliser leurs propres applications, contrats intelligents et leurs fonctions sur la blockchain, tandis que Komodo s’occupera des services de sécurité tout en gérant les tâches et activités nécessaires pour maintenir l’infrastructure opérationnelle. Les entreprises/start-up/business développées sur Komodo bénéficient de toutes les fonctionnalités proposées par Komodo tout en gardant leur entière indépendance.

Les développeurs actuels conservent leur anonymat et ne sont connus que sous des pseudonymes. Ils sont en revanche très présents sur le Discord de la plateforme. Il y a actuellement une cinquantaine de personnes travaillant sur différents aspects du projet[1] dont :

  • James Lee : chef développeur, plus connu sous le nom de JL777 ;
  • Ben Fairban : manageur général ;
  • Steve Lee : responsable de marketing ;
  • ca333 : chargé de la sécurité Komodo.

Concept : preuve de travail déléguée[modifier | modifier le wikicode]

Principe de base[modifier | modifier le wikicode]

Les blockchain à « preuve de travail » (PoW, Proof of Work) ou à « preuve d'enjeu » (PoS, Proof of Stack) peuvent être sensibles à l'attaque des 51%. Des hackers peuvent prendre le contrôle de la blockchain s'ils parviennent à posséder plus de la moitié de la puissance de calcul du réseau et ainsi valider des transactions qui n'ont pas été effectuées, dérobant ainsi de grandes sommes d'argent[2]. Une blockchain peut se protéger de ce genre d'attaque si elle possède une grande puissance de calcul, ainsi les hackers devront prendre le contrôle d'un plus grand nombre de mineurs pour introduire des blocs corrompus. Afin de s'en prémunir, Komodo enregistre, plusieurs fois par heure, l'ensemble de sa blockchain sur celle de Bitcoin. Ainsi, afin de pouvoir introduire et valider de fausses transactions Komodo, les hackers devront prendre le contrôle de la blockchain Bitcoin ce qui est un défi à l'heure actuel. En effet, une attaque des 51 % sur Bitcoin nécessiterait une puissance de calcul supérieure à celle des 250 superordinateurs les plus rapides du monde[3]. Ce mécanisme s'appelle la preuve de travail déléguée ou Delayed Proof-of-Work (dPoW). Cet enregistrement, appelé "notarization", est effectué par 64 nœuds du réseau Komodo, les "notary nodes" ou nœuds notariaux. Ces derniers sont élus bi-annuellement par les personnes possédant des jetons Komodo (1 KMD détenu = 1 vote).

Fonctionnement[modifier | modifier le wikicode]

Toutes les informations présentées ci-dessous se trouvent dans le livre blanc de Komodo [4].

Étape 1 : Toutes les 10 ou 25 minutes, les nœuds notariaux minent un bloc spécial qui contient un "snapshot" de l'ensemble de la blockchain Komodo sous forme de hash.

Étape 2 : Utilisation du consensus de dPoW. Les nœuds notariaux vont générer une transaction particulière sur la blockchain Bitcoin. Cette dernière utilisera une fonctionnalité du protocole Bitcoin qui permet d'ajouter du texte dans un bloc. Ils vont ajouter à la transaction le hash pris précédemment. Ainsi, lorsque le bloc contenant le texte haché du snapshot sera miné, il existera une copie de la blockchain Komodo qui sera enregistrée sur une blockchain résistante aux attaques. Il sera donc impossible pour des hackers de modifier le hash du snapshot et donc impossible de corrompre la blockchain Komodo.

Étape 3 : Les nœuds notariaux enregistrent l'endroit (le numéro de bloc) où est stockée la dernière copie valide de la blockchain Komodo. En cas de compromission de cette dernière, il suffira aux nœuds du réseau de revenir à cette copie afin de contrer les actes malveillants. En résumé, en cas de prise de contrôle du réseau Komodo par des hackers, ces derniers ne pourront causer aucun tord irréversible à cause de l'existence d'une sauvegarde "saine" de la blockchain.

En récompense de ce service, chaque nœud notarial reçoit quotidiennement environ 50 KMD. Les autres nœuds du réseau quant à eux perçoivent 3 KMD par bloc miné.

Le consensus par dPoW est extrêmement efficace pour protéger une cryptomonnaie mais coûte environ 180 BTC par an à la plateforme Komodo. Néanmoins, la levée de fonds (ICO) a permis de réunir suffisamment de bitcoins pour fournir ce service pendant plusieurs dizaines d'années. À noter que si une nouvelle cryptomonnaie devient encore plus résistante que la blockchain Bitcoin, le processus pourra très simplement être appliqué à cette dernière de la même façon.

Services proposés[modifier | modifier le wikicode]

Asset Chain[modifier | modifier le wikicode]

Une fonctionnalité de Komodo consiste à proposer à n'importe quelle blockchain de bénéficier de la sécurité du consensus de dPOW, en contrepartie d'un paiement d'environ 300 KMD par an. Plusieurs projets ont déjà opté pour cette solution comme Chainzilla[5] ou Einstenium[6]. Les blockchains qui choisissent le dPOW sont donc assurées d'être résistantes aux attaques.

Portefeuille électronique Agama[modifier | modifier le wikicode]

L'équipe Komodo a mis à disposition des utilisateurs un portefeuille de bureau disponible sur Windows, Mac et Linux [7]. Ce dernier fonctionne sous deux modes : l'un nécessite le téléchargement de toute la blockchain tandis que l'autre non. Agama fonctionne également pour les cryptomonnaies ayant adoptées le mécanisme komodo (asset chain).

Ce portefeuille permet de récupérer, chaque mois, l'intérêt annuel de 5,1 % des tokens. Ainsi si une personne détient 100 KMD sur son portefeuille Agama le premier janvier, il pourra réclamer 0,425 KMD le premier février. A noter que ces intérêts s’arrêteront lorsque l'intégralité des jetons KMD auront été distribués (maximum : 200 millions ; septembre 2018 : 110 millions).

BarterDEX et Atomic swap[modifier | modifier le wikicode]

Komodo a mis en place un échange décentralisé (BarterDEX) qui utilise un procédé nommé Atomic Swaps (atomic cross chain protocol). Ce procédé rend possible pour les utilisateurs d’échanger entre eux des jetons dépendants de deux blockchains différentes sans intermédiaire. Il est ainsi possible d'acheter directement n'importe quel jeton contre du Komodo sans passer par du Bitcoin.

Transactions anonymes : Jumblr[modifier | modifier le wikicode]

Komodo étant un fork du Zcash, il bénéficie de la possibilité d'effectuer des transactions anonymes.

En utilisant l'outil Jumbler, un utilisateur va pouvoir cacher l'adresse de destination ainsi que le montant de la transaction, moyennant des frais de l'ordre de 0,30 %. Jumblr est un anonymisateur décentralisé propre aux transactions ancré dans le wallet Agama que propose Komodo. Son mécanisme ne nécessite aucun serveur centralisé pour réaliser une transaction anonyme contrairement aux autres cryptomonnaies offrant une possibilité d'anonymisation. Il converti des Komodo ordinaires en Komodo anonymisés. En prenant des fonds non privés, il déplace les fonds dans une série d’adresses privées et non traçables ce qui anonymise les fonds et les fonds sont envoyés à une adresse que l’utilisateur choisira. Les investisseurs qui s’engagent dans des dICOs peuvent utiliser le Jumblr pour anonymiser leurs investissements. C’est une des options pour exercer leur droit à la vie privée.

un exemple de séquence du Jumblr :

  1. t-z = Envoi d'une adresse t transparente vers une adresse anonyme z de la transaction.
  2. z-z = Multiple transactions internes entre adresses z
  3. z-t = Réception du montant de la transaction 1. vers une adresse t. Il est impossible de connecter l'adresse de réception avec celle d'envoi.

Levée de fonds en cryptomonnaies décentralisée[modifier | modifier le wikicode]

La plateforme Komodo est une solution efficace et sécurisée pour financer des projets/innovations par le biais d'une levée de fonds en cryptomonnaies (ICO). Ordinairement, une levée de fonds en cryptomonnaies sur d'autres plates-formes blockchain (Ethereum, Stellar, EOS...), fait face à plusieurs défis qui risquent de ralentir la croissance du projet. En règle générale, les jetons d'ICO sont dépendants de la plate-forme mère et de ses règles, ce qui peut limiter la créativité. Le processus d'échange des jetons avec les investisseurs lors de l'ICO peut prendre des semaines, voire des mois. Ce processus d'échange peut également être très risqué, car des erreurs ou des vols peuvent les ruiner. Par ailleurs il sera peut-être difficile et cher de faire ajouter les jetons de votre ICO sur les plateformes d'échanges cryptomonnaies centralisées (Binance, Coinbase...), et ils pourraient même être radiés de ces même échanges par la suite, sans aucun recours possible. Il est également difficile de quitter la plate-forme de la chaîne parente, à moins d'être prêt à reconstruire le produit à partir de zéro et à transférer l'intégralité des fonds des investisseurs vers la nouvelle plate-forme.

La plate-forme Komodo résout ces problèmes en fournissant une méthode ICO plus avancée, plus facile à utiliser et qui donne plus de liberté. Il s'agit d'une "levée de fonds en cryptomonnaies décentralisée" ou dICO. Supposons qu'une personne souhaite lancer sa propre cryptomonnaie via la plateforme Komodo, elle reçoit alors une blockchain indépendante à l'inverse de toutes les autres plateforme. Lorsque son produit est construit sur le framework Komodo, il ne s'agit pas d'un jeton smart-contract qui fonctionne sur une seule chaîne principale (contrairement aux jetons ERC20 d'Ethereum par exemple). Au lieu de cela, avec Komodo, l'utilisateur dispose d'une blockchain totalement indépendante, et il connecte sa blockchain indépendante à l'écosystème Komodo comme bon lui semble - notamment la possibilité de bénéficier le la sécurité dPoW ou de anonymisation. Il peut programmer des règles personnalisées dans sa blockchain en fonction de sa propre créativité et de ses besoins. L'utilisateur peut également quitter l'environnement Komodo dès qu'il le souhaite. Les jetons ainsi crées peuvent être immédiatement incorporés à l'échange décentralisé, BarterDEX. Aucun processus d'approbation ou d'enregistrement n'est requis. Cette connectivité élimine la nécessité d'effectuer des échanges coûteux et dangereux, ainsi que les tracas et les craintes associés aux échanges centralisés.

Échange[modifier | modifier le wikicode]

Le jeton KMD s'échange sur Binance (67 % du volume en septembre 2018), Upbit (17 % du volume) et Bittrex (12 % du volume).

Références[modifier | modifier le wikicode]



Autres articles de l'univers Crypto-monnaie : EOS.IO


Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Cryptologie cryptologie ET Finance finance : Cryptonator, EOS.IO

Autres articles des thèmes Finance finance ET Internet Internet : EOS.IO, Les Entreprêteurs, Chaucha, Kapital Plus Plus

Autres articles des thèmes cryptologie ET Internet Internet : EOS.IO

Autres articles du thème Cryptologie cryptologie : Dictao, Cryptonator, Outguess Rebirth, Counos, EOS.IO, Institut cryptoanarchie

Autres articles du thème Finance finance : Isabelle Gougenheim, Manager.one, The Alliance for Global Growth, Arkéa Banking Services, FWD, BNP Paribas Investment Partners, Finances de la commune de Lannion

Autres articles du thème Internet Internet : AllMusic, Office Sway, Netino, VodK, Solidaires du monde, Doc Seven, Le Meilleur du Web

Autres articles du thème Économie économie : Frédéric Boccara, Agence Internationale de l’Aide au Développement de la République d'Azerbaïdjan, Société française d'assurances multirisques, Peter Ulrich, Faculté des sciences économiques, sociales et de gestion (Reims), Coût élargi partagé, Box-office des franchises en France


Cet Article wiki "Komodo (cryptomonnaie)" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Komodo (cryptomonnaie).


Impossible de trouver le fichier HTML FacebookLikeButton.html


Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !