Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jean-Baptiste Descroix-Vernier

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Jean-Baptiste Descroix-Vernier (né en 1970) est un avocat et homme d'affaires français.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Né le dans le 4e arrondissement de Lyon, fils d'un apiculteur et d'une institutrice, Jean-Baptiste Descroix-Vernier, dit JBDV, grandit dans une habitation à loyer modéré (HLM) à Vénissieux[1] et renonce à la prêtrise à 18 ans[1].

Il suit néanmoins des cours d'exégèse de textes religieux en auditeur libre[2], et obtient le diplôme de juriste conseil d'entreprise et d'un diplôme d'études supérieures spécialisées en droit des affaires et fiscalité[3].

À 21 ans, il est « le plus jeune franc-maçon de France » ; il le restera neuf ans[4].

Carrière[modifier | modifier le wikicode]

Il exerce comme avocat d'affaires au barreau de Lyon de 1993 à 1999[3].

Il se fait connaitre du milieu du multimédia en gérant plusieurs dossiers d'entreprises cotées en bourse. Ayant démissionné du barreau, il devient administrateur du groupe Newtech en 1999[3], et fonde Bourse Magazine[4].

En 2000, il disparaît un an ; ses proches supputent qu'il écumait alors « les temples bouddhistes de Thaïlande et de Birmanie »[1].

Il lance en 2001 rentabiliweb.com, groupe spécialisé dans la rentabilisation de sites internet[3]. Rentabiliweb entrera en bourse en 2006.

Il a aussi créé une fondation qui porte son nom[3], ainsi qu'une station de radio privée, Radio Ninja[5]. Au 452e rang en 2014[4], il fait partie des 500 plus grosses fortunes de France[6]. Sa société faîtière s'est appelée Golden Glaouis (« Couilles en or »)[7], puis Saint-Georges[1].

En 2011, Nicolas Sarkozy le charge de former le premier Conseil national du numérique[8],[5]. Il en devient vice-président, mais se retire un mois plus tard, après qu'on lui eut prêté des propos polémiques sur Fleur Pellerin, conseillère Numérique du candidat à l'élection présidentielle François Hollande[4].

En 2015, le dévoilement de courriels qu'il a échangés avec Éric Cesari et Brice Hortefeux amènent certains observateurs à s'interroger sur son éventuelle implication dans l'affaire Bygmalion[7].

Communication[modifier | modifier le wikicode]

Sa communication est gérée par Anne Méaux et sa société Image 7[5].

Vie personnelle[modifier | modifier le wikicode]

Passionné de théologie[3], il est connu pour son agoraphobie, et vit depuis plusieurs années expatrié et isolé sur une péniche à Amsterdam, d'ou il dirige ses entreprises et dont il ne sort qu'« une à deux fois l'an[8],[9] ». Il est un ami de Bernard-Henri Lévy, dont il a fait réaliser par ses équipes le site internet[10],[5]. Comme « rempart contre les emmerdeurs », il distribue des cartes de visite avec de fausses coordonnées[1].

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Mathieu Deslandes, « Millionnaire d'un nouveau genre », sur lejdd.fr, .
  2. Emmanuel Berretta, « Descroix-Vernier, le corsaire du Web », sur lepoint.fr, .
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 et 3,5 « Jean-Baptiste Descroix-Vernier », sur lepoint.fr, .
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 Aude Fredouelle, « Jean-Baptiste Descroix-Vernier, l'anticonformiste du Web », sur journaldunet.com, .
  5. 5,0 5,1 5,2 et 5,3 Olivier Tesquet, « JBDV, l'entrepreneur qui intrigue le Web », sur telerama.fr, .
  6. Valérie Kowal, « Vidéo : Kean-Baptiste Descroix-Vernier : « Je ne cherche pas les honneurs, je cherche l'honneur », sur francetvinfo.fr, .
  7. 7,0 et 7,1 Andréa Fradin, « Un millionnaire du Net prestataire secret de Sarkozy en 2012 ? », sur rue89.nouvelobs.com, .
  8. 8,0 et 8,1 Julien Hatier, « Descroix-Vernier, arme de construction massive », sur economiematin.fr, .
  9. Jérôme Béglé, « Jean-Baptiste Descroix-Vernier is watching you », sur lefigaro.fr, .
  10. François Krug, « Rentabiliweb : BHL défend son ami distributeur de billets », sur rue89.nouvelobs.com, .

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

  • Site de la fondation Descroix-Vernier.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Droit français droit français ET Entreprises entreprises : PB Avocats

Autres articles des thèmes Entreprises entreprises ET France France : Organisation régionale des professionnels de l'immobilier, Thierry Derez, Christophe Chartier, Crédit agricole Centre France, Stéphane Distinguin, ANF immobilier, Opteven

Autres articles des thèmes droit français ET France France : Philippe Coen, Association Force ouvrière des consommateurs, Association française des juges de l’asile

Autres articles du thème Droit français droit français : Franck Petit, Christophe Cottet-Bretonnier, Barreau de Toulouse, Schéma directeur d'aménagement et d'urbanisme du Mans, Mario Stasi (1968), Anne Wachsmann, Affaire Monique Case

Autres articles du thème Entreprises entreprises : Lancaster Paris, Philippe Veran, Astase, Bernard Gautier, Customer Alliance SARL, Hypra, Elabe

Autres articles du thème France France : Liste des sites d'escalade en France, Mami Semsoum, Thomas Guitard, Martine Kahane, C l'info, Jean François Chagot, André Meynard

Autres articles du thème internet : Avito, Movim, Conso-Mag, Boaterfly, Chemin de lecture, Yakarouler.com, PhoneAndPhone.com

Cet Article wiki "Jean-Baptiste Descroix-Vernier" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !