Gabriel Pastouret

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher


Gabriel Pastouret fait partie d'une génération de petits industriels marseillais qui ont participé à l'histoire des indiennes de coton en Europe au XVIIIe siècle et ont développé leurs activités dans le cadre d'une législation qui combine libertés et contraintes pour les fabricants marseillais, autorisés à fabriquer, dans le cadre du statut de port franc créé en 1669 par Colbert mais pas à vendre sur le marché français.

Ils travaillent sur des toiles en blanc importées du Levant (toiles ajami et aman), écoulent une partie de leurs productions dans la ville de Marseille et exportent surtout leurs indiennes vers l’Espagne, les États italiens, les côtes de Guinée et Saint-Domingue, « la perle des Antilles », où les tissus plus légers comme le coton s'imposent vite, avec une déclinaison de la gamme en fonction des publics visés.

Comme François Astoin, Gabriel Pastouret est un petit fabricant qui travaille généralement « à façon » pour des négociants de la place, même s’ils écoulent eux-mêmes une partie de leurs productions au niveau local.

Dès les années 1730, Aix fut la capitale de la contrebande des indiennes dans le sud. Les toiles venues clandestinement de Marseille sont entreposées par des domestiques dans des maisons de la noblesse de robe de la ville. Les tentatives pour faire appliquer la loi sont dès lors vouées à l’échec. Mais Gabriel Pastourent n'officie pas avant le milieu du XVIIIe siècle.

Source[modifier]

Les débuts de l’indiennage dans le pays d’Aix (1758-1770)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème PACA : Syndicat indépendant académique de l'enseignement secondaire

Cet Article wiki "Gabriel Pastouret" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.