Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Eugenio Benedetti

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à : navigation, rechercher



Eugenio Benedetti
Naissance (89 ans)
Catane, Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Profession
Entrepreneur, Philanthrope

Mercure d'Or
Nom original Mercurio d'Oro
Site officiel Site officiel du Mercure d'Or

Grand-croix de Chevalier de l'Ordre au Mérite de la République Italienne
Nom original Cavaliere di Gran Croce dell'Ordine al Merito della Repubblica Italiana
Description Récompenser le mérite acquis à la Nation dans le domaine de la littérature, les arts, l'économie et l'engagement social et les activités pour les services sociaux, philanthropiques et humanitaires, ainsi que pour les longs et déclarés publics dans les carrières civiles et militaires
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Date de création
Site officiel Honneurs de la République Italienne


Eugenio Benedetti, né le à Catane, Italie, est un entrepreneur et philanthrope, Chevalier de Grand-croix de l'Ordre au Mérite de la République Italienne.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Né à Catane en 1929, Eugenio Benedetti a voyagé pendant soixante ans allant "au de-là de toute frontière" (cit. Gianni Letta)[1],[2].

A la fin des années 50 Benedetti a entamé son business avec une série d’expositions privées dans plusieurs pays socialistes. Ensuite, il s’est fait représentant d’un groupe de producteurs italiens d’installations et d’équipements électriques destinés à l’industrie légère, aux applications médicales et à la recherche scientifique[3],[2].

Ces Exhibitions, réservées aux experts nationaux des différents secteurs, ont eu un énorme succès, permettant à Benedetti de signer nombre de contrats pour la réalisation d’installations "clés à la main" dans les domaines les plus variés (de l’alimentaires au textile, de la pharmacie à la métallurgie, de la chimie à l'électrotechnique).

En 1980 il se vit conférer le Mercure d’Or à Moscou pour avoir déjà bâti pas moins de cent usines en Russie (voir motivations officielles)[4],[2].

Son dernier livre autobiographique, "C'era una volta il KGB" (traduit: Il était une fois de KGB) a reparcouru une à une les différentes étapes de la vie de ce "sicitalien merveilleux[5] ... citoyen du monde[6] ... à la fois entrepreneur, voyageur, prophète, humaniste, marchand[7]" ... d’après la définition de Gianni Letta dans sa Préface au livre[2].

De Khrouchtchev (qui en 1960 l'avait surnommé "l'Hyrondelle") à Mao Zedong (qui l'appela "le nouveau Marco Polo" en 1965), de Nehru à Chou En-Lai (qui lui confia le "Great Marble Plan", Grand Plan du Marbre, en 1966[8],[9],[10]), Eugenio Benedetti a contribué – toujours selon Gianni Letta – "à entamer un nouveau dialogue entre des peuples qui étaient autrefois ennemis à travers des équipements, des installations industrielles, des novations scientifiques, des techniques modernes, en plus du gout pour la vie et le travail, créant dès lors des usines «clés en main» typiquement italiennes en Russie, en Chine, en Angola et dans beaucoup d'autres pays[2]. Un pionnier, un Marco Polo catanais authentique qui a permis à nos marques et à notre manufacture, surtout à celles riches en savoir-faire, de trouver dans ces pays-là un accueil chaleureux grâce à l'importance des ses œuvres."[7]

A la fin des années Soixante, Eugenio Benedetti signe ce que lui-même définit «un contrat "cinq étoiles"»[11], qui prévoyait la fourniture à China National Machinery Corporation, organisme national de la République populaire de Chine, d'une quantité importante de machines produites par «Marini» (Alfonsine, Ravenne)[12] et d'une flotte entière de camions-benne produits par «Perlini» (San Bonifacio, Vérone)[13], deux entreprises encore opérationnelles. Plusieurs aspects et circonstances rendirent cette opération exceptionnelle: tout d'abord, le fait que l'Etat chinois n'était considéré dans le monde comme souverain et indépendant que par sept Pays, c'est-à-dire Suisse, Grande Bretagne, France, Pays Bas, Suède, Norvège et Danemark. De ce fait, lorsqu'Eugenio Benedetti se rendit chez le Président de la Banca Nazionale del Lavoro de l'époque, Antigono Donati, pour obtenir les financements nécessaires, montrant que parmi les clauses financières du contrat figurait une "fidéjussion irrévocable" et agréée par la Bank of China[14], le Président même lui répondit que la BNL n'acceptait pas de garantie par la banque d'Etat chinoise[14], le poussant ainsi à avoir recours à des banques étrangères.

Un autre aspect fondamental concerne les caractéristiques des équipements italiens que les acheteurs chinois avaient demandées: bien qu'à l'avant-garde par rapport à l'époque, ils durent être modifiés par les deux entreprises pour être conformes aux techniques opérationnelles en haute montagne. «Marini» aurait du fournir des installations mobiles pour la production et la pose de l'asphalte[10], qui avaient la particularité de pouvoir être plus aisément démontées et remontées que d'autres machines concurrentes produites à l'étranger, de façon à assurer une extrême mobilité opérationnelle[15]. Il fallait devoir porter l'eau à ébullition à 50 degrés au lieu des 100 normalement nécessaires, procédure indispensable à la production de l'asphalte en haute altitude. Par contre, «Perlini» devait fournir des camions lourds à ossature d'acier anti-écrasement avec des vitesses réduites pour des pentes très raides. A l'époque des faits, Eugenio Benedetti ne connaissait pas l'affectation exacte de ces voitures, mais les éléments susdits en révélèrent l'emploi: la construction de la «Karakorum Highway», la route pavée internationale la plus haute au monde. D'environ 1.200 kilomètres de longueur et situé sur la chaîne de montagnes de l'Himalaya, à une altitude de près de 4.700 mètres, elle relie la ville de Gilgit au Pakistan à la ville de Kashgar en Chine[16].

Le 30 novembre 1989, Agimpex (présidé par Eugenio Benedetti) offrit au Président Gorbatchev une statuette de Cellini[17] en signe d'appréciation du premier contrat de biens de consommation italiens[18].

Pendant sa carrière d'entrepreneur, Benedetti a reçu nombre de diplômes et de décorations internationales, mais il préfère avant tout sa “Grand-croix de Chevalier de l’Ordre au Mérite de la République Italienne” qui lui a été conférée par le Président Giorgio Napolitano le 16 Septembre 2014[19],[20].

S'étant retiré du business en 2009, il a décidé de se consacrer entièrement à des initiatives philanthropiques : avec sa femme Anna Maria, Eugenio Benedetti a donc pris les rênes de la S.I.B. (Società Italiana di Beneficenza), créée en Egypte en 1864[21] (dont l’histoire a inspiré un reportage signé par un célèbre Metteur en scène Egyptien, Tarek Allam, qui sera projeté aussi à l’Ambassade d’Egypte à Rome), à laquelle on doit l’institution de l’Hôpital Italien «Umberto I» au Caire[21].

La famille Benedetti est liée depuis toujours à cet Hôpital car le grand père maternel d'Eugenio Benedetti, Empedocle Gaglio, a fondé lui-même l’Hôpital, en le dirigeant, en tant que chirurgien en chef, jusqu'à 1949. Le 13 décembre 1950 sa tombe fut commémorée par le nouveau chef du service, Prof. Gino Grossi, par ces mots: «Créateur aimé et estimé de cet Hôpital, très cher à nous tous quand il était encore parmi nous et fort regretté après sa mort, car il sut nous montrer le chemin du Devoir et de la Science»[22].

Dans le cadre du soutien à cette structure, Eugenio Benedetti et sa femme ont souvent organisé des collectes de fonds (charity's funds raising) qui par les années passées ont financé l'achat de nouveaux équipements pour l'Hôpital, parmi lesquels 16 postes de réanimation intensive postopératoire, 1 salle de couche, 12 couveuses, 1 banque du sang, plusieurs appareils de résonnance magnétique de dernière génération, etc.. A remarquer surtout, en raison des fonds collectés et en particulier de l'importance des personnalités qui y ont pris part, le Grand Gala des Marguerites – Fête du Printemps 2014, sous le haut parrainage de la Présidence de la République et avec la sponsorisation de l'Ambassadrice d'Egypt Abir Helmy[23].

Eugenio Benedetti a étendu l'œuvre de sa S.I.B. à quatre nouvelles Fondations homonymes: en Italie (Rome)[24], en Suisse (Saint-Moritz)[25], à Monaco[26] et en Egypte (Caire), où à présent il réside, toutes réunies aujourd’hui dans le cadre du Comité de Coordination des «Fondations S.I.B. Benedetti». Elles réalisent d’intenses activités humanitaires: du soutien aux hôpitaux aux Symposium et aux Congrès scientifiques, jusqu’à la mise en valeur des méthodes thérapeutiques de son frère, Prof. Gaetano Benedetti, élève de Carl Gustav Jung (qui l'introduisit au Burghölzli de Bleuler à Zurich) et ensuite titulaire de la chaire de Psychiatrie à l'Université de Basel.[réf. nécessaire]

En 1956 Gaetano Benedetti fonda, avec Christian Müller, l'ISPS (International Symposium for the Psychotherapy of Schizophrenia) et écrivit plus de cinq cents publications[27],[28],[29], en italien, allemand, anglais, français et japonais, dont les plus célèbres en Italie sont: "Paziente e analista nella terapia delle psicosi (1979)", "Alienazione e personazione nella psicoterapia della malattia mentale (1980)", "Paziente e terapeuta nell'esperienza psicotica (1991)", "La psicoterapia come sfida esistenziale (1997)".

Parmi les premières initiatives déjà entièrement exécutés par la S.I.B. il convient de citer:

  1. le soutien au CHPG (Centre Hospitalier Princesse Grace) de Monaco, pour l'organisation de la "2e Journée Mondiale des Troubles Bipolaires"[30],[31] qui a eu lieu le 30 mars 2016 près du Musée Océanographique de Monte Carlo;
  2. l'organisation du Symposium "La psychothérapie psychanalytique existentielle de Gaetano Benedetti: principes et applications cliniques" dont il a eu lieu le 4 février 2017 près du Théatre de la Clinique Psychiatrique Cantonale de Mendrisio;
  3. le soutien à l'Association culturelle et environnementale "GEA – Gestion et Education environnementale"[32] créée par sa fille Azzurra Benedetti pour l'aménagement du Bois Didactique de la «Tenue de Saint-Egide» à Soriano nel Cimino[33],[34],[35],[36],[37], ouvert aux étudiants des différentes écoles;
  4. la mise en place, au sommet du Mont Cimino, du "seul bateau chinois au monde hors de la Chine" (tel qu'il a été appelé par l'Ambassadeur Li Ruiyu)[38], un bateau en marbre de cent tonnes que Monsieur Benedetti a reçu en cadeau pour son 70ème anniversaire par le Gouvernement chinois. C’est la copie exacte à l’échelle 1:3 du bateau en marbre de l’Impératrice chinoise Ci Xi qui se trouve au Palais d’Eté de Pékin[9],[34],[10],[35],[36],[37];
  5. le jumelage entre la ville de Viterbo et la ville chinoise de Luoyang[39],[40],[41] dans le cadre d'une étroite collaboration en matière de tourisme et de culture.

Dans un avenir très proche, en collaboration avec le "Centre Amnios" du Prof. Maurizio Peciccia et le "Centre Atlas" du Prof. Simone Donnari, et sous la supervision du Prof. Sergio Vitali (tous Italiens et, respectivement: psychiatre, art-thérapeute et neuropsychiatre, anciens collègues de son frère Gaetano), Eugenio Benedetti se consacrera à la création d'un "Centre de Jour" (Kairos) et d'un "Centre d'Excellence" italo-égyptien pour le Soin des Maladies mentales et, de surcroit, un projet de recherche international en collaboration avec des chercheurs égyptiens, des partenaires technologiques italiens, des neurophysiologistes en provenance des meilleures Universités européennes, des psychologues spécialisés dans les techniques d'analyse de différentes Universités et d'autres partenaires égyptiens et italiens à sélectionner.

Les principaux objectifs de ce double projet sont les suivants:

  1. participation en partenariat à des appels d'offre internationaux et à des projets de recherche multicentriques ;
  2. création de l' "Association de Art-thérapie Italo-égyptienne" intitulée à la Fondation S.I.B. Benedetti ayant son siège dans l'Hôpital Italien du Caire ;
  3. organisation du premier congrès mondial sur les handicaps mentaux et les nouvelles technologies en Égypte, en plus de la promotion du pole scientifique italo-égyptien (publication des actes, matériel publicitaire et supports d'information) ;
  4. l'ouverture d'un canal privilégié de communication culturelle entre les deux rives du Méditerranéen pourrait ouvrir la voie à un projet de neuroesthétique appliquée. Cela permettra de créer une série d'événements artistiques par des installations muséales en utilisant le logiciel avec toutes ses applications futures dans un contexte culturel allant de pair avec une recherche dans le domaine neurologique.

La dernière partie de sa vie fera l’objet du prochain livre (le neuvième) d'Eugenio Benedetti, qui devrait être publié en 2019 et dont le titre provisoire est "Una piramide di luce" («Une pyramider de lumière»).

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Eugenio Benedetti » (voir la liste des auteurs).

  1. C'era una volta il KGB, p. 15
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 (it) « Article de « La Sicilia », édition de Catane du 9/09/2016, sur le livre "C'era una volta il KGB" par Eugenio Benedetti »
  3. C'era una volta il KGB, p. 118-119
  4. « Motif officiel attribution du Mercure d'Or 1980, ligne 27 »
  5. C'era una volta il KGB, p. 14
  6. C'era una volta il KGB, p. 8
  7. 7,0 et 7,1 C'era una volta il KGB, p. 9
  8. I capelli della Madonna e i marmi di Chou En-lai, p. 120
  9. 9,0 et 9,1 (it) Carlo Marroni, « Un italiano in Cina ai tempi di Mao (e di Ciu En Lai) », Il Sole 24 Ore,‎ (lire en ligne)
  10. 10,0, 10,1 et 10,2 (it)  (). UnoMattina du 14/03/2014 - Interview vidéo avec Eugenio BenedettiRai Uno.
  11. Il lago della mente, p. 118
  12. Site web de la société «Marini», qui cite la première commande de la Chine datée 1966
  13. Site web de l'entreprise «Perlini», avec une photo du fondateur Roberto Perlini et du premier camion-benne exporté en Chine (1969)
  14. 14,0 et 14,1 Il lago della mente, p. 120
  15. Il lago della mente, p. 119
  16. Il lago della mente, p. 124
  17. Il lago della mente, voir Appendix
  18. Storie di un siciliano mezzo russo e un po' cinese, p. 151-202
  19. Site Officiel des Honneurs de la République Italienne: détails.
  20. (it) « Entrefilet au bas de la page 31 de « La Sicilia », édition de Catane du 19/12/2014, en provenance des archives du syndicat indépendant de Police », La Sicilia,‎ (lire en ligne)
  21. 21,0 et 21,1 Histoire de l'Hôpital "Umberto I" au Caire, article Italienne
  22. (it) Oriente, settimanale degli Italiani d'Egitto, anno II, vol. 53, Cairo, , 1, 6-7 p.
  23. (it) « Grand Gala des Marguerites, édition 2014 », sur https://galadellemargherite.org/,
  24. Site web de la S.I.B. à Rome
  25. Site web de la S.I.B. à Saint-Moritz
  26. Site web de la S.I.B. dans la Principauté de Monaco
  27. « Liste des 37 monographies publiées, extraites du livre "La mort dans l'âme", Edition Erès, 1995 - Partie 1/3 »
  28. « Liste des 37 monographies publiées, extraites du livre "La mort dans l'âme", Edition Erès, 1995 - Partie 2/3 »
  29. « Liste des 37 monographies publiées, extraites du livre "La mort dans l'âme", Edition Erès, 1995 - Partie 3/3 »
  30. "2e Journée Mondiale des Troubles Bipolaires" sur le site Français de la Fondation S.I.B. à Monaco
  31. (fr) [vidéo] Journée Mondiale des Troubles Bipolaires sur YouTube
  32. Brochure de l'Association "GEA"
  33. (it)  (). TGR - Il Settimanale - Lazio du 11/10/2014Rai Tre. La scène se produit à 0:26:27.
  34. 34,0 et 34,1 Article sur le Bois Didactique et le bateau de marbre publié sur le site de la revue «Specchio Economico»
  35. 35,0 et 35,1 Article sur le site de l’Association «Caffeina» concernant le bateau en marbre installé à Soriano
  36. 36,0 et 36,1 (it) [vidéo] SORIANO NEL CIMINO. DENTRO il BOSCO: la tenuta di SANT'EGIDIO (Archeologia e Gopro) sur YouTube
  37. 37,0 et 37,1 Article du blog «Archeotime» sur la Tenue de Saint-Egide et le bateau de marbre
  38. Corriere di Viterbo, journal local Italien
  39. Newtuscia, Viterbo-Luoyang jumelage
  40. Corriere di Viterbo, Viterbo-Luoyang jumelage
  41. OnTuscia, Viterbo-Luoyang jumelage

Publications[modifier | modifier le wikicode]

  • (it) Italia 1952: Corporativismo e Feudalesimo, Catane, N. Giannotta,
  • (it) L'ultimo milione, Te.Dit,
  • (it) Il rosolio dell'Arcivescovo, Sallustiana Editrice,
  • (it) Il terzo occhio, Sallustiana Editrice,
  • (it) Storie di un Siciliano mezzo russo e un po' cinese, Nuovi Autori Editrice, (ISBN 8875680906)
  • (it) Il lago della mente, Nuovi Autori Editrice, (ISBN 8875683263)
  • (it) I capelli della Madonna e i marmi di Chu-en-Lai, Ciuffa Editore,
  • (it) C'era una volta il KGB (préf. Gianni Letta), Maimone, (ISBN 8877514140)
    Thème(s) :
  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 154 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes entreprises ET Italie : Chef Express, Giovanni Battista Meneghini

Autres articles du thème entreprises : MosaLingua, Pretty Pictures, Invoxia, Connaissance et Mémoires, Yogurt Factory, Éditions Galic, Glowee

Autres articles du thème Italie : Massimo Rotundo, Lieux et personnages de Winx Club, Pino Concialdi, No Strange, Ainur (groupe), Louis de Ny, Giovanni Battista Meneghini

Cet Article wiki "Eugenio Benedetti" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.