Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Dominique Föllmi

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Dominique Föllmi, né le à Bâle, est un homme politique suisse. Il effectue toute sa formation et toute sa carrière à Genève dans les secteurs de l’enseignement et de la culture.

Biographie[modifier]

Carrière universitaire[modifier]

Dominique Föllmi est successivement enseignant (finances et économie politique) de 1961 et 1970, chef comptable et financier de l’université de Genève de 1970 1973, puis directeur administratif de l’université de Genève et membre du Rectorat de 1973 à 1978.

En 1978, il est appelé par le conseiller d'État André Chavanne pour prendre la fonction de directeur administratif et financier du département de l’Instruction publique et de la Culture.

Carrière politique[modifier]

De 1963 à 1973, Dominique Föllmi est conseiller municipal de la Ville de Genève. De 1968 à 1970, il est également député au Grand Conseil de Genève, mandat auquel il a dû renoncer en raison des incompatibilités avec la fonction publique.

En 1985, il est élu pour un premier mandat de 4 ans au Conseil d’État de la République et Canton de Genève, chargé du Département de l’Instruction publique et de la Culture. En 1988, il assume la vice-présidence du Conseil d’État.

En 1989, il est réélu en tête du gouvernement de Genève pour un 2e mandat de 4 ans, et prononcé le discours de St-Pierre de cette deuxième législature. En 1990, il assume la présidence du Conseil d’État de Genève.

De 1994 à 1997, il prend la présidence d’une nouvelle commission informatique de L’État, avec pour objectif de réorganiser l’informatique de l’État de Genève. De 2002 à 2005, il préside la commission nommée par le conseil d'État pour un concept d'intégration des étrangers. De 2004 à 2005, il préside la commission sur les sans-papiers. Puis de 2007 à 2015, il préside la commission sur l'accueil et l'hébergement des personnes âgées.

Autres fonctions[modifier]

Concernant la Genève Internationale :

  • 1991 - 1995 : Fondateur et Président de l’Académie Internationale de l’Environnement à Genève
  • 1995 - 2004 : Président du Club Diplomatique de Genève
  • 2000 - 2004 : Président du programme culturel des Nations-Unies à Genève fondé sur le Dialogue entre les civilisations
  • Depuis 2013 : Président du Club Belgo-luxembourgeois en Suisse

Dans le domaine de la musique classique :

  • 1997 - 2009 : Président de l’Orchestre de Chambre de Genève
  • 2003 - 2006 : Président du conseil de fondation du Conservatoire de musique de Genève
  • Depuis 2010 : Président-fondateur de L’Orchestre International de Genève en 2010, créé pour représenter la Suisse et Genève au 40e anniversaire du Sultanat d’Oman
  • 2011 : Nommé member of the International Advisory Committee of the Royal Opera House in Muscat par le Conseil des Ministres du Sultanat d’Oman

Décorations[modifier]

  • 1995 : Chevalier de la Légion d’honneur
  • 2002 : Membre de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin au Château du Clos de Voguent[1].

Références[modifier]

  1. Tribune de Genève, « Dominique Föllmi reçoit la Légion d'honneur », Tribune de Genève,‎

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Genève Genève : Anil B., Evidence Music, Fédération genevoise équestre, Olivier Genoud, ESM - École de management et de communication, Bière du Lac, Centre Zagros pour les droits de l'homme

Autres articles du thème Politique politique : Angelo Antonio Toriello, Altermedia, Qu’est-ce que la politique ?, Élection législative partielle à Bougouni de 2009, Coordination antifasciste de Belgique, Parti des étudiants, Parti niçois

Cet Article wiki "Dominique Föllmi" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.