Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Dagmar Sippel

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Dagmar Sippel (née le à Treysa) est une artiste, photographe, plasticienne et auteure allemande. Elle vit et travaille à Paris depuis 1986.

Elle est devenue célèbre avec ses autoportraits humoristiques devant des monuments parisiens. Avec un auto-déclencheur, elle réalise des images en Polaroid, en 3-D Reliefs (Nimslo (en))

Dans une autre série, Mes Tissages elle tresse des tirages photos l’un dans l’autre à la main sur le thème du « Couple » 2 en 1. De nombreuses personnalités ont participé à cette série comme par exemple le Mime Marceau.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Après le baccalauréat au Lycée de Treysa en 1981, elle fait pendant deux années des études supérieures à l’université de Justus-Liebig de Gießen en art et lettres germaniques.

En 1983, elle part à Kassel à l'École des Beaux Arts et devient l’élève d'Harry Kramer (Harry Kramer (German artist) (en)). Elle obtient son diplôme de fin d’études en 1988.

En 1989, elle reçoit une bourse de l’Office franco-allemand pour la jeunesse OFAJ pour Paris.

Dans la même année, elle est sélectionnée par la DRAC Champagne-Ardenne[1], dans le cadre du Mai de la Photo de Reims. Elle réalise une installation photo géante de 7 plaques métalliques de 1,62 m x 4,42 m chacune sur la façade du théâtre de la ville et met en scène Diane et Actéon.

En 1990, elle est sélectionnée avec une série d’autoportraits Salutations de vacances en Polaroid pour le Prix des young european photographers 90, de la Leasing AG allemande, Bad Homburg.

En 1993, elle remporte le 1er prix du concours « Rencontres 93 – Vêtements dans la profession » à Bonn avec un autoportrait en 3-D Relief (réseau lenticulaire) À votre service, où elle se met en scène comme serveuse bondissant au milieu du Palais Royal à Paris. À cette occasion, elle rencontre Leo Fritz Gruber (de), « Monsieur Photokina » et créateur de la Société allemande pour la photographie (DGPH[2]) à Cologne ; il s’ensuit une grande amitié.

Elle participe à de nombreuses expositions photographiques et festivals à Braga (Portugal), à Vigo (Espagne), Berlin, Paris, Metz, Le Mans, Allonnes et Solignac.

De 1996 à 2002, Dagmar Sippel joue comme actrice au théâtre avec la Compagnie « Les Arts Masqués » sous la direction de Marie-Claude Le Stanc. À cette occasion, elle réalise de nombreuses affiches pour des pièces comme L’homme poubelle de Matéï Visniec ; Sur tout ce qui bouge de Christian Rullier[3], ABS éditions ; et L’appeau du désir de Gérard Levoyer[4], Editions Art et Comédie.

Elle écrit des articles pour différents journaux et réalise des « interviews photographiques » avec le Mime Marcel Marceau et Margaret Kelly Leibovici « Miss Bluebell » au Lido.

De 1989 à 2013, elle travaille comme guide touristique à Paris et Versailles et publie plusieurs livres.

En 2014 elle réalise son premier Shopping Guide : "111 boutiques à Paris"[5], EMONS.

Acquisitions et collections[modifier | modifier le wikicode]

Références bibliographiques[modifier | modifier le wikicode]

  • 2009 – "Le vocabulaire technique de la Photographie"[6], sous la direction de Anne Cartier-Bresson, page 403 (Edition Marval,Paris Musées)
  • 2000 – "Paris en 3D"[7],Catalogues d’exposition, Paris Musées, sous le commissariat de Françoise Reynaud, page 257 (Booth Clibborne Editions).
  • 1998 – "Encadrements d’artistes"[8] Gérard Raurich, Françoise Coffrant (Editions Fleurus).
  • 2010 – Portrait d’Artiste de Dagmar Sippel par William Arlotti.
  • 2015 – Invitée de la ‘Galerie en Promenade’ in Metz. TV France 3.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. « Drac Grand Est - Ministère de la Culture », sur www.culture.gouv.fr (consulté le 25 mai 2018)
  2. (de) « Deutsche Gesellschaft für Photographie e.V. », sur www.dgph.de (consulté le 25 mai 2018)
  3. Rullier, Christian., Sur tout ce qui bouge : cabaret furieux : 42 pièces courtes, ABS éd, (ISBN 2915839042 et 9782915839043, OCLC 419581906, lire en ligne)
  4. Levoyer, Gérard, 1946- ..., L'appeau du désir, Éd. Art et comédie, (ISBN 2844222137 et 9782844222138, OCLC 468527129, lire en ligne)
  5. Sippel, Dagmar, 111 Geschä"fte in Paris, die man erlebt haben muss, Emons Verlag, (ISBN 9783954514588 et 3954514583, OCLC 881096744, lire en ligne)
  6. Cartier-Bresson, Anne., Le vocabulaire technique de la photographie, Marval, (ISBN 9782862344003, 2862344001 et 9782759600366, OCLC 301792665, lire en ligne)
  7. Reynaud, Françoise., Tambrun, Catherine., Timby, Kim. et Musée Carnavalet., Paris in 3D : from stereoscopy to virtual reality 1850-2000, Booth-Clibborn Editions, (ISBN 1861541627 et 9781861541628, OCLC 45688427, lire en ligne)
  8. Raurich, Gérard. et Impr. Pollina), Encadrements d'artistes, Éd. Fleurus, (ISBN 2215022485 et 9782215022480, OCLC 468222945, lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème photographie : Olympus Camedia, Sacha Goldberger, Photophiles, Pat Morgan Dujat, Objectif Nature, Alain Ernoult, Philip Delos


Cet Article wiki "Dagmar Sippel" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Dagmar Sippel.


Compte Twitter EverybodyWiki Suivez-nous sur https://twitter.com/EverybodyWiki !