Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Antoine Pierre de Lapisse

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Demander une suppression de contenu

Antoine Pierre de Lapisse
Antoine Pierre de Lapisse

Naissance
Mézières (Ardennes)
Décès (à 75 ans)
Rumigny (Ardennes)
Origine Drapeau de la France France
Arme Génie
Grade Colonel
Années de service 1758-1810
Distinctions Officier de la Légion d’honneur
Chevalier de Saint-Louis

Antoine Pierre de Lapisse, chevalier, seigneur de la Mothe, Villargue et d’Hassy, né le à Mézières (Ardennes), mort le à Rumigny (Ardennes), est un militaire français de la Révolution et de l’Empire.

États de service[modifier]

Il entre en service le , à l’école d’artillerie et du génie de La Fère, en qualité d’élève sous-lieutenant, et il en sort avec le grade de lieutenant en second le , pour entrer à l’école du génie de Mézières. Il est nommé ingénieur ordinaire (lieutenant en premier) le , et en 1766, il reçoit l’ordre de se rendre à la Martinique, puis à la Guadeloupe, et à Sainte-Lucie. En , il reçoit du ministre de la guerre son brevet de capitaine, à titre de récompense de ses services.

Le , il exerce les fonctions de commandant en 3e de l’école du génie de Mézières, et le , il obtient le grade d’aide-major. Il est fait chevalier de Saint-Louis le , et le , il devient major commandant en second. Lieutenant-colonel le , il quitte l’école le 1er mai suivant pour se rendre sur les frontières du Nord.

Le , il passe à l’armée du Centre, sous les ordres du général Lafayette, et il reçoit le commandement du génie à Givet et Charlemont, qu’il met en état de défense. Au moment de quitter cette résidence pour se rendre au siège de Namur, il est dénoncé par le maire de Givet, au prétexte qu’il appartient à une famille noble, et le , il est destitué par un arrêté du conseil exécutif provisoire. Retiré dans la famille de son épouse, il se rend à Paris le pour porter réclamation contre l’injustice de cette mesure. Devant l’inutilité de ses démarches, il quitte la capitale et retourne dans ses foyers sous la surveillance de la municipalité. Il est arrêté le , par ordre du représentant du peuple Levasseur, et conduit à la prison Sainte-Pélagie à Paris, avant d’être transféré peu de temps après à celle du Luxembourg.

Libéré le , il est réintégré le suivant et 29 du même mois, il est nommé membre du comité des fortifications. Le , il prend la direction du génie à Cambrai, et le suivant le ministre de la guerre lui confie la direction générale des travaux du canal de l’Oise à la Sambre. Il est promu par le directoire exécutif, chef de brigade, directeur des fortifications le , avec effet rétroactif au .

Le , il est envoyé à Réunion-sur-Oise, pour y continuer ses travaux sur le canal, et le , il est nommé membre du conseil de guerre convoqué à Lille, par le général commandant la 1re division militaire. De nouveau dénoncé, il est réformé à la suite de cette dénonciation, par un arrêté du Directoire en date du . Se rendant immédiatement à Paris pour protester contre la disposition illégale qui le prive arbitrairement de ses grades et emploi, il parvient après bien des démarches, à se justifier et il obtient sa réintégration le .

Le , il est appelé à la direction du génie à Valenciennes, et il est fait chevalier de la Légion d’honneur le , puis officier de l’ordre le . L’Empereur le nomme peu de temps après électeur du département de l’Aisne, où il a conservé une propriété de sa femme. En 1804 et en 1808, l’Empereur, lui confie l’inspection général de plusieurs places du département du Nord et des troupes du génie qui en dépendent. Il est admis à la retraite le .

Il meurt le , à Rumigny.

Famille[modifier]

  • Père du général Anne Pierre Nicolas de Lapisse (1773-1850).

Sources[modifier]

  • A. Lievyns, Jean Maurice Verdot, Pierre Bégat, Fastes de la Légion-d'honneur, biographie de tous les décorés accompagnée de l'histoire législative et réglementaire de l'ordre, Tome 3, Bureau de l’administration, , 529 p. (lire en ligne), p. 252.
  • Antoine Pierre Lapisse sur roglo.eu
  • Jean François Louis Jeantin, Histoire de Montmédy et des localités meusiennes, tome 2, imprimerie de veuve Raybois, Nancy, , p. 1060.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Histoire militaire histoire militaire ET Révolution française Révolution française : Pierre Gréau, Liste des demi-brigades de la Révolution française, Auguste-Louis Lanvin

Autres articles des thèmes Révolution française Révolution française ET Premier Empire Premier Empire : Onorato Faissola, Pierre-Gabriel Ailliet

Autres articles des thèmes histoire militaire ET Premier Empire Premier Empire : Charles Auguste Bonnet de Viller

Autres articles du thème Histoire militaire histoire militaire : Charles Boudoux d'Hautefeuille, Charles Dumont (pilote), Liste des demi-brigades de la Révolution française, Jean Marie Joseph Dugas de la Boissonny, Bernard de Courrèges d'Ustou, François Fougère, Liste d'élèves du Prytanée national militaire

Autres articles du thème Révolution française Révolution française : Pierre Gréau, Pierre de Barrau, Jean-François-Marie d'Arquier de Barbegal, Antoine Piquois, Commission des archives, Auguste-Louis Lanvin, Comité central révolutionnaire

Autres articles du thème Premier Empire Premier Empire : Pierre-Christophe Christille, Onorato Faissola, Clisson (personnage), Pierre-Gabriel Ailliet, François Thomas Leguen-Delacroix, Liste des maîtresses des empereurs des Français, Charles Auguste Bonnet de Viller


Cet Article wiki "Antoine Pierre de Lapisse" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Antoine Pierre de Lapisse.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.