Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


AF université

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Bandeau à la ligne 249 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


A. F. universitéLa page Modèle:Infobox/Pictogramme/presse.css n’a pas de contenu.
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité mensuelle
Genre Revue étudiante royaliste et nationaliste
Date de fondation 1955
Ville d’édition Paris

Directeur de publication Yvan Aumont

AF université (AFU), publié mensuellement depuis 1955 jusqu'en 1973, est un journal royaliste français appartenant au mouvement Restauration nationale puis à la Nouvelle Action française.

Historique[modifier]

AF université fait suite à Amitiés françaises universitaires, dirigée par Jean-Marc Varaut.

Il s'agissait de la branche étudiante du périodique Aspects de la France qui fait suite à L'Action française de Charles Maurras. AF université revendiquait la tutelle de Pierre Pujo (ancien directeur de L'Action française 2000), du secrétaire général de Restauration nationale Pierre Juhel et de Xavier Vallat, directeur d' Aspects de la France jusqu'en 1966.

En , un conflit éclate alors que Juhel tente de prendre le contrôle du périodique étudiant. Ces tensions mèneront à une scission au sein de Restauration nationale. Les dissidents Yvan Aumont, Bertrand Renouvin et Gérard Leclerc quitteront le mouvement pour former la Nouvelle Action française.

1972 - couverture d’AFU

Parallèlement, le mouvement Restauration nationale fait paraître L'Action française étudiante en supplément à Aspects de la France.

Notes et références[modifier]

Voir aussi[modifier]

Bibliographie[modifier]

  • Henry Coston, Dictionnaire de la Politique française tome 1, La Librairie française, 1967.
  • Patrick Louis, Histoire des royalistes de la Libération à nos jours, éd. Jacques Grancher, 1994.
  • Jean-Paul Gautier (préface de Nonna Mayer), La Restauration nationale, un mouvement royaliste sous la 5e République, Ed. Syllepse, 2002.

Articles connexes[modifier]

  • Monarchisme
  • Orléanisme
  • La Nation française
  • Nouvelle Action française
  • Restauration nationale, un mouvement politique royaliste français d'Action française.

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Presse écrite presse écrite ET Monarchie monarchie : La Restauration nationale (organe royaliste)

Autres articles des thèmes Monarchie monarchie ET France France : Ascendance de Louis VI de France sur trois degrés, Institut de la maison royale de France, Charles-Emmanuel de Bauffremont, Ascendance d'Henri Ier de France sur trois degrés, Papacito

Autres articles des thèmes presse écrite ET France France : Audrey Akoun, Toogezer, Jean-Yves Duval, Montpelyeah, Arnaud Ngatcha, Romain Canuti, Amaury Média

Autres articles du thème Presse écrite presse écrite : 1024 (revue), Une aventure de l'Araignée, Toogezer, Industries atomiques et spatiales, Agriculture & Environnement, L'Annuaire de la plongée, Michel Vivier

Autres articles du thème Monarchie monarchie : Alternative (revue royaliste), Salmane ben Abdelaziz ben Salmane Al Saoud, Conférence monarchiste internationale, Ferdinand Zvonimir de Habsbourg-Lorraine, Liste des monarques de Danemark-Norvège, Barbara de Muyser Lantwyck, Liste des chefs d'État connus au Ier siècle av. J.-C.

Autres articles du thème France France : Zimmer (DJ), Dominique Mathieux, Sam Foutal, Ayumy Singer, Jean-Pierre Poirier, Philippe Bouton, Hervé Della Maggiore


Cet Article wiki "AF université" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:AF université.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.