Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Théo Rigaud

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Théophile Jean-Marie François Rigaud (né à Derval le et mort à Arles en ) est un artiste-peintre français. Il est le neuvième enfant d'une famille de métayers. Il quitte très jeune son milieu familial pour étudier au Collège Saint-Hervé, à Hennebont, dirigé par des religieux catholiques.

Instituteur à 17 ans. Il est fait prisonnier en 1940 pendant son service militaire. Libéré après 4 ans de captivité en Allemagne, il s'installe à Paris en 1943.

Archiviste à la Madeleine, il prépare le professorat de dessin et fréquente l'atelier de la Grande Chaumière. Diplômé en 1945, il enseigne à Montgeron, Roanne et enfin à Arles de 1951 jusqu'à la fin de sa carrière en 1975.

À Arles, il est à la fois peintre et professeur. Son atelier se situe rue Boulouvard dans un premier temps, puis rue Léon Blum, où il s'installe avec son épouse Jacqueline.

Sa peinture peut se définir comme impressionniste-cubiste, très colorée et construite, influencée par ses nombreux voyages et recherches.

Il réalise de nombreuses expositions à partir de 1947[1].

Il meurt à Arles en , en laissant une œuvre considérable qui compte plus de 800 toiles et 5000 dessins et gouaches, sans compter des sculptures et de nombreux écrits. Il est cité dans de nombreux journaux et revues[2]

Ses filles Catherine et Claire Rigaud ainsi que son épouse Jacqueline continuent d'exposer régulièrement ses œuvres[3].

L'Association des amis de Théo Rigaud, loi de 1901, a été créée en mars 2015, afin de promouvoir son œuvre.

En partenariat avec la ville d'Arles, une grande rétrospective de son œuvre a été présentée à la Chapelle Sainte-Anne, en avril 2015, à l'occasion du centenaire de sa naissance. Lors du vernissage, il a reçu la distinction de Citoyen d'Honneur de la Ville d'Arles[4].

Notes et références[modifier]

  1. Au Bon Marché, Paris 1947 ; au Salon des Artistes Français, Paris 1947 et 1968 ; au Salon des Indépendants, Paris de 1946 à 1964; à la Galerie Saint Placide, Paris 1965 1967 et 1969; au Musée Réattu, à Arles en 1974; à la salle municipale de Cassis, en 1976 1978 1980 ; à l'Office du Tourisme d'Aix en Provence, en 1983.
  2. Dans L'amateur d'art en 1967 (no 389) et en 1969 (no 432) ; Le Peintre en 1965, en 1967 (no 343), en 1969 (no 384), en 1974 (no 489); dans Les Nouvelles Littéraires en 1967 (no 2067), en 1974 (no 20454); dans Les Lettres Françaises en 1956; dans le Dauphiné Libéré le 8 mars 1959; dans La Marseillaise le 12 octobre 1976 et le 31 mai 1980 ; Le Provençal le 4 juin 1978 et le 30 mai 1980 ; Var Matin le 5 juin 1979 ; le Guide du Collectionneur en juin 1980.
  3. A la Salle Henri Comte, à Arles, en 1987 ; à la Galerie Saint Michel, Fontvieille, 1989 et 1995 ; au Château de Montauban, en 1991; à l'Hôtel du Musée, à Arles, 2003 et 2005 ; à l'Atelier Stéfanini-Rigaud, à Arles en 2012 ; et à la Chapelle Sainte Anne, Arles, en 2015.
  4. Sources journalistiques : Arles Info no 191 avril 2015 ; La Provence du lundi 13 avril 2015 ; Reportage au Journal Régional de France 3, rubrique Culture, diffusé à 19h00 et 12h00, en avril 2015.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Peinture peinture : Bernard Cavaillès, Ronald Martin, Luc Martinsen, Jean Scuderi, Paris Tonkar magazine, Maryline Tanguy Le Gac, Henry Meuwis

Cet Article wiki "Théo Rigaud" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.