Pierre-Philippe Druet

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Pierre-Philippe Druet, né le 13 avril 1947 et  mort le 20 janvier 1997 à Namur, est un philosophe belge, professeur aux universités de Namur et de Louvain,. Ses domaines d'intérêt sont la philosophie générale, sociale et politique, la métaphysique, la psychologie sexuelle et la bioéthique.[1]

Biographie[modifier]

  • En 1974, Pierre-Philippe Druet devient docteur en philosophie à l’Université de Liège[2] avec une thèse sur Fichte,[2] rédigée sous la direction de François Duyckaerts.
  • En 1975, il enseigne aux  Facultés Universitaires  Notre-Dame de la Paix.
  • En 1977, il publie une monographie consacrée à Fichte. L'année suivante, dans son livre Deux siècles chez Lucifer, le philosophe français Maurice Clavel conseille à son lecteur ce livre qu'il juge « remarquable ».[3]
  • Il dirige le département de philosophie à partir de 1980.[1] Cette même année, il écrit avec Georges Thill et Peter Kemp l'essai Technologies et Sociétés.
  • En 1981, il publie Pour vivre sa mort.
  • De 1982 à 1984, il occupe le poste de doyen de la Faculté de Lettres et Philosophie à Notre-Dame de la Paix[2]. Il est aussi professeur visiteur à l’école d’ingénieur centrale de Paris où il donne des cours de philosophie morale.[1] Il fait souvent des interventions dans les lycées.[1]
  • A partir de 1992, il se partage entre les Facultés Notre-Dame de la Paix et l’Université catholique du Louvain à Bruxelles.[1] Dans cette dernière, il fait partie de l’unité d’éthique biomédicale de la Faculté de médecine car il est très impliqué dans ce domaine de recherches.[1]
  • En 1997, il écrit La raison de la passion de la liberté et de l’éphémère.
  • Il collabore activement avec les journaux «Vif/L'Express» et «La Libre Belgique»[2]et intervient sur des sujets polémiques à la télévision (France 5, Canal U).[4]

Opinions et prises de positions[modifier]

  • Il intervient sur des questions d’éthique biomédicale et de sexualité. Il désapprouve fondamentalement l’euthanasie. S'interrogeant sur la mort, il écrit qu' «il n’est jamais facile de mourir, mais il est possible de bien mourir. Car mourir est un acte et le mourant peut accepter sa mort en vérité. Aujourd’hui pourtant la mort nous terrifie. Nous refusons d’ y penser et croyons échapper à l’échéance en la niant. Mais c’est l’inverse qui advient: la mort demeure et nous prend totalement au dépourvu. Loin de nous protéger, notre déni nous condamne à souffrir une mort que l’impréparation rend invivable. Pour vivre sa mort, il  faut la re-connaître et l’apprivoiser. Voilà ce qu’enseignent les recherches récentes que les sciences humaines ont consacrées à la mort.»[5],   
  • Selon lui, la sexualité au 3e âge subit la pression sociale du déni de la réalité sexuelle, ainsi qu’un double inconfort moral car les repères intérieurs des personnes âgées ne cadrent ni avec eux-mêmes ni avec les normes sociales.[6] Il pense que la société doit avant tout changer sa hiérarchie des valeurs dans le but de s’adapter au vieillissement de la population.

Œuvres[modifier]

  • En 1977, il publie dans la collection "Philosophes de tous les temps" aux Éditions Seghers, une monographie consacrée à Fichte.[7]
  • En 1980, il écrit Technologies et Sociétés avec George Thill et Peter Kemp. C'est un essai qui débat sur l'informatique, les manipulations génétiques et  l'énergie nucléaire. Les auteurs décrivent la légitimation de choix politiques  au nom de la science.[7]
  • En 1981, il écrit Pour vivre sa mort, qu'il reprend et améliore en 1987. Cette œuvre traite des aspects psychologiques de la mort et des soins en phase terminale.[7]
  • En 1997, il écrit La raison de la passion de la liberté et de l’éphémère qui rassemble une soixantaine d'articles. Les principaux thèmes abordés sont ceux soulevés par la société contemporaine.[8]

Références[modifier]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 « In memoriam Pierre-Philippe Druet (13 avril 1947 - 20 janvier 1997) »
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 « PHILOSOPHIE », sur LE SOIR.be (consulté le 26 mars 2021)
  3. Maurice Clavel, Deux siècles chez Lucifer, Paris, Seuil, , p. 12.
  4. « Les Amphis de France », sur canal-u.tv
  5. « Regards sur la fin de vie :Historique du sens de la fin de vie et de la «bonne mort» » [PDF], sur http://www.confrontations.fr/
  6. Anne Richard, « Pourquoi la sexualité au troisième âge suscite-t-elle de l'inconfort? », L'Acadie Nouvelle,‎ , p. 26
  7. 7,0 7,1 et 7,2 « oeuvres », sur data.bnf
  8. « la raison de la passion, de' la liberté et de l'éphémère », sur mollat.com

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Erreur de script : la fonction « tout » n’existe pas.

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Philosophie philosophie : Pensée d'Edmund Husserl, Mélangeons-nous. Enquête sur l'alchimie humaine, Luc Langlois, Jacques Demorgon, Matérialisme (caractère), Médiathèque de Robert Misrahi, Liste de publications importantes en philosophie


Cet Article wiki "Pierre-Philippe Druet" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Pierre-Philippe Druet.