Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Olivier Berruyer

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à : navigation, rechercher



Olivier Berruyer
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (43 ans)
Bron
Nationalité Français
Diplôme

Olivier Berruyer (né le à Bron) est un blogueur français, actuaire de profession. Il anime le site les-crises.fr depuis 2011, un blog sur l'économie et la géopolitique classé parmi les 100 000 sites les plus lus au monde[1] et est régulièrement classé premier blog français dans la catégorie économie[2].

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Formation[modifier | modifier le wikicode]

Originaire de Lyon, il est diplômé de l’Institut de science financière et d'assurances et de l’EM Lyon Business School[3].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le wikicode]

Il est actuaire spécialisé en prévoyance collective. Il a été, entre 2011 et 2012, membre du Bureau de l'Institut des actuaires[4].

Association DiaCrisis et blog[modifier | modifier le wikicode]

Olivier Berruyer est davantage connu pour son activité de blogueur sur le site Les-crises.fr qu'il lance en 2011.

Le site web est porté par l'association DiaCrisis, qui a pour objets « la recherche scientifique et l'éducation, ainsi que l'amélioration de l'information et de la culture du public, notamment à propos des crises de toute nature auxquelles est ou sera confrontée notre Société » et « l'amélioration des moyens dont elle dispose pour les comprendre, en diminuer l’ampleur et les gérer. »[5].

Engagements et prises de positions politiques[modifier | modifier le wikicode]

En 2012, il dénonce vivement le projet de loi de séparation bancaire de Pierre Moscovici.[6] Sur son site, il publie ainsi une étude sur la scission bancaire s'appuyant sur les témoignages de 130 personnalités[7].

Le 28 novembre 2013, il soutient les créateurs du parti politique Nouvelle Donne[8], issu du Collectif Roosevelt[9], en raison de leurs prises de position contre le financiarisme, en particulier au niveau de la régulation bancaire.

En janvier 2015, il appelle à boycotter la manifestation d'hommage aux journalistes de Charlie Hebdo, afin de pas s'associer aux chefs d'État membres de l'OTAN présents dans le défilé, et s'abstient lui-même en raison de la présence du président de l'Ukraine. Il considère que les caricatures de Mahomet et des musulmans à l'origine de la fusillade « ne sont pas drôles, ne véhiculent aucun message, ne poussent pas à la réflexion : ce sont de simples provocations gratuites, sans talent, destinées à choquer, humilier, blesser » tout en précisant qu'il ne pense pas qu'il faille les interdire. Concernant la liberté d’expression, il fait le pendant entre leur traitement et celui de caricatures d'un proche de Dieudonné qu'il publie sur son blog (en les « condamnant moralement »)[10],[11].

Dans Les faits sont têtus (2013), Olivier Berruyer présente une synthèse de ses réflexions sur les origines des crises. S'opposant aux économistes, qui selon lui sont trop centrés sur leur domaine et sur des modèles mathématiques, il attribue les crises à leur aveuglement et à celui des hommes politiques, qui croient à une croissance que lui juge impossible[12].

En 2015, il participe à la création de Les Éconoclastes, un collectif d'économistes[13].

En septembre 2016, il dénonce les propos qu'il considère comme proches de l'apologie du terrorisme d'Éric Zemmour, information qui, reprise par L'Express[14], participera à l'ouverture de poursuites contre le polémiste[réf. nécessaire].

Controverses[modifier | modifier le wikicode]

En 2014, le blog les-crises.fr publie de nombreux articles dénonçant le manque d'objectivité des médias occidentaux dans le traitement de la révolution ukrainienne déclenchant en retour la fureur de certains journalistes et des accusations de conspirationnisme[15],[16]. Cela provoquera aussi la demande de retrait par le blogueur Bruno Zeni[17] des quelques articles qu'il avait fait publier sur les-crises.fr[18],[19],[20],[21]. Olivier Berruyer est régulièrement accusé de relayer la propagande russe[22],[15],[23],[16].

Sur le plateau de Arrêt sur images, Berruyer déclare : « Le travail que j’essaye de faire sur mon blog, c’est de dénoncer ce qui se passe en France, au niveau de la propagande en France. La propagande russe il y en a, qu’ils s’en occupent, moi j’essaye de voir ce qui concerne les français, ce qui me concerne, et que j’ai mon mot à dire de ce qu’il se passe en France. »[24]

D'après Conspiracy Watch, son blog « évolue notoirement dans la mouvance conspirationniste »[25]. Olivier Berruyer a répondu que les accusations de Conspiracy Watch pouvaient davantage encore être retournées contre ce site[26]. Marc Cohen, rédacteur en chef de Causeur, considère quant à lui que le site d'Olivier Berruyer « est un enchantement permanent pour internaute critique »[27].

Ouvrages[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. « les-crises.fr Site Overview », sur www.alexa.com (consulté le 13 mai 2016)
  2. « Blogs Economie les plus influents - Classement par influence », sur fr.labs.teads.tv (consulté le 13 mai 2016)
  3. sur les-crises.fr
  4. L'Institut des actuaires renouvelle son Bureau et élit son nouveau Président - Institut des actuaires, 23 juin 2011 (voir archive)
  5. L'association DiaCrisis - Les-crises.fr
  6. Philippe Mabille, « Le projet de loi bancaire est une réforme Canada Dry. Renforçons plutôt nos banques ! », sur La Tribune,
  7. DiaCrisis : 130 personnalités appellent à une vraie séparation des banques ! - Les-crises.fr, 14 décembre 2012
  8. Serge Kaganski, « Nouvelle Donne : Larrouturou veut redonner un élan à la gauche », Les Inrockuptibles,
  9. Qu'il a également co-fondé : voir la liste.
  10. Charlie : Berruyer n'ira pas manifester - Arrêt sur images, 11 janvier 2015
  11. Rendons hommage à Charlie Hebdo : boycottons la manifestation du 11 janvier (pour 10 raisons) - Olivier Berruyer, Les-crises.fr, 11 janvier 2015
  12. Intégrisme économique : La grande illusion - Caroline Castets, Le Nouvel Économiste, 19 mars 2013
  13. « Equipe - Les Econoclastes », Les Econoclastes (consulté le 13 mai 2016)
  14. Nicolas Rinaldi, « Attentats: Zemmour accusé d'apologie du terrorisme par les familles de victimes », L'Express,
  15. 15,0 et 15,1 Edward Sexby, « Comment Olivier Berruyer désinforme (mais pas que !) », Mediapart,
  16. 16,0 et 16,1 Caroline Fourest, « À propos des yeux ensanglantés de l'Ukraine », sur Le Huffington Post,
  17. « Bruno ZENI - LeMonde.fr », sur Le Monde (consulté le 25 mai 2016)
  18. Pourquoi je ne publie plus sur le site : les crises.fr de O Berruyer (1re contribution) - Onubre Einz, Blog CriseUSA Le Monde, 31 juillet 2014
  19. Pourquoi je ne publie plus sur le site : les crises.fr de O Berruyer (2e contribution) - Onubre Einz, Blog CriseUSA Le Monde, 3 août 2014
  20. D’un Entrepreneur de notoriété : au sujet des dérives du Blog d’Olivier Berruyer (1re partie) - Onubre Einz, Blog CriseUSA Le Monde, 30 septembre 2014
  21. D’un Entrepreneur de notoriété : au sujet des dérives du Blog d’Olivier Berruyer (2e partie) - Onubre Einz, Blog CriseUSA Le Monde, 7 octobre 2014
  22. Une réponse à Olivier Berruyer - Rudy Reichstadt, Conspiracy Watch, 6 Septembre 2016
  23. Les Crises : Olivier Berruyer, le bouffon qu'il vous faut ! - Samizdat N°7, La Voix de l'Ukraine
  24. « Ukraine : "En occident, la propagande russe l'a emporté" : Journalistes contre blogueurs : deux logiques », sur Arrêt sur images,
  25. Aliocha Popovitch, « Journalisme d'investigation et théorie du complot : attention aux sources ! », Conspiracy Watch,
  26. Pierre-André Taguieff, “Star” de Conspiracy Watch, Les Crises, 6 septembre 2016.
  27. Marc Cohen, « Ukraine : ce qu’on vous cache à la télé, c’est chez Olivier Berruyer », sur Causeur, (consulté le 26 mars 2016).

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

  • Blog Les-crises.fr
  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 465 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
    Thème(s) :
  • Portail de l’économie Portail de l’économie
  • Portail de la politique française Portail de la politique française

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 154 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 175 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes économie ET politique française : Frédéric Boccara, Nathalie Chiche, Marc Rousset, Pierre Edmond Robin

Autres articles du thème économie : Magistère de droit des activités économiques, Association française d'économie politique, Frédéric Boccara, Co-évaluation, Alexandre Cadain, Pôle Mer Bretagne Atlantique, Leonidas Kalogeropoulos

Autres articles du thème politique française : Pierre Bolotte, Sibyle Veil, Dominique Billaudelle, Mouvements de l'immigration en France, Jean Remi Gabriel Chandon de Briailles, Faten Ben Ahmed, Marc Crapez

Cet Article wiki "Olivier Berruyer" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.