Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Luc Marco

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Demander une suppression de contenu

Demander une suppression de contenu



Luc Marco est un universitaire français né le . Il est spécialiste de l’histoire du management en France.

Biographie[modifier]

Né le 24 septembre 1954[1] à Sidi Brahim ex-Prudon, département d’Oran, Algérie. Son père était directeur d’après-vente dans le machinisme agricole et sa mère couturière. Sa sœur Line, née en 1959, est hôtesse d’accueil.

Après des études secondaires en France et à l'étranger, il poursuit ses études à l’Université de Nice où il obtient une maîtrise (mention Bien), un DEA (mention très bien) et une thèse de troisième cycle (mention très bien) sur la démographie des entreprises sous la direction du professeur Michel Rainelli (juin 1980)[2]. Il part ensuite à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne faire une thèse d’État sur l’histoire économique des faillites d’entreprises sous la direction de Jean-Claude Toutain (décembre 1984)[3].

Il travaille comme statisticien du Premier ministre de février 1981 à avril 1987[4]. Il est ensuite recruté comme maître de conférences à l’Université de Rouen pour créer la discipline "histoire du management" dans la section 06 Sciences de Gestion du CNU. Il obtient sa mutation à l'Université Paris Descartes en octobre 1992. Il réussit l’agrégation de Sciences de gestion en novembre 1999 et est nommé professeur à l'Université Paris 13 Nord le 2 décembre de cette année-là [5].

Il a dirigé quatre masters, un département de gestion, cinq revues scientifiques. Il a créé deux collections scientifiques chez L’Harmattan (28 ouvrages publiés) et chez Edi-Gestion (5 ouvrages édités). Il a publié une cinquantaine d’articles dans une vingtaine de revues. Il préside un Institut d’Histoire de Prospective du Management et est directeur adjoint du laboratoire CEPN (UMR n° 7234 du CNRS). Il a encadré une vingtaine des thèses et 4 Habilitations à Diriger les Recherches [6].

Méthodologie de recherche[modifier]

Disciple de l'historien Jean Bouvier (1920-1987), il a été formé en économie, en gestion et en histoire des entreprises. Il est passé des statistiques à l'histoire de la pensée managériale via l'école française d'histoire quantitative de Jean Marczewski. Il est le continuateur du franco-suédois Pierre Guillet de Monthoux qui fut, en 1970, le premier à enseigner l'histoire du management à l'École des hautes études commerciales de Paris. Disciple du grand historien américain des affaires Alfred Chandler, sa méthode de travail consiste à croiser l'histoire de la pensée et l'histoire des faits, puis à retrouver dans les documents conservés des entreprises les traces des théories avancées par des spécialistes de gestion. Programme de recherche patrimonial : conserver les documents anciens de gestion d'entreprises françaises de toutes tailles.

Son approche méthodologique consiste à revisiter les textes anciens de gestion et à en réévaluer la portée intellectuelle. Il participe ainsi à la redécouverte de textes rares comme celui de Lincol (1869) Essai sur l'administration des entreprises industrielles et commerciales, Paris, Lacroix, qui ne subsiste plus qu'à un seul exemplaire en bibliothèque publique [7]. Il procède aussi à des remontées de filières bibliographiques oubliées comme ce qui relie le plan d'affaires de Columelle (en 60 avant Jésus-Christ) et celui de Prudent Le Choyselat (en 1569). Il revalorise enfin l'apport de la pensée française en matière de gestion des entreprises, comme l'a bien montré l'influence constante de Courcelle-Seneuil sur les auteurs gestionnaires allemands entre 1868 et 1914[8].

Thesaurus des mots clés en histoire du Management français.

Principaux résultats[modifier]

  • La démographie des entreprises, qui varie en intensité selon la conjoncture économique, dépend surtout de la qualité du Management, c'est-à-dire des hommes et des femmes qui dirigent les organisations internes à la firme.
  • Le Management - ou science de direction des cadres et des ouvriers - se base dès le début sur les profits ou les pertes réalisées. Si les profits sont stables, la Direction générale peut investir dans de nouvelles méthodes de gestion en imitant les concurrents ; si les pertes sont trop fortes, il faut changer tout de suite.
  • Le calcul du poste "pertes et profits" est donc le point de départ du Management. Il apparaît historiquement quand les connaissances en comptabilité sont suffisantes pour laisser le temps aux chefs d'entreprise de penser à la stratégie de conquête durable du marché. Luc Marco a daté de 1569 ce passage d'une approche purement tactique à une vision plus stratégique (plan d'affaires de Prudent Le Choyselat).
  • La taille de l'entreprise par rapport à la taille du marché est enfin l'élément clé. LM a montré que dans le secteur des Bazars français entre 1819 et 1863 ce n'est que quand la rentabilité a atteint un certain seuil, que les dirigeants de ces magasins de taille moyenne ont décidé de suivre la mode des grands magasins plus rentables (voir l'exemple du Bazar Bonne-Nouvelle, devenu en 1863 le grand magasin "A la Ménagère").
  • Si la mesure des pertes se trouve dans le flux économique des faillites (thèse d'Etat de Luc Marco, 1984), l'évaluation des profits nouveaux se situe dans le flux des créations d'entreprises industrielles, commerciale et de services (thèse de troisième cycle de LM, 1980). Le bilan des deux flux est donc la boussole structurelle du capitalisme moderne.

Projets de recherche[modifier]

  • Corpus des ouvrages sur le profit : partant de Pietro de' Crescenzi en 1320, on peut remonter toute une filière d'ouvrages mettant l'accent sur la nécessité de réaliser des profits pour faire survivre durablement l'entreprise. Ce corpus contient une centaine de titres.
  • Histoire des plans d'affaires : commençant à Prudent Le Choyselat, cette littérature n'est pas facile à retrouver car elle a été peu conservée dans les bibliothèques publiques.
  • Histoire des éditeurs de gestion : débutant à la Révolution française, il faut suivre la filière Bailleul - Renard - Gilbert Guillaumin pour le versant libéral. Du côté socialiste la Librairie sociétaire et Garnier frères sont les deux principaux centres de vente d'ouvrages pour créer les firmes et faire (ou pas) des profits. Les tenants de l'Utopie furent de grands faiseurs d'affaires industrielles et commerciales, mais peu de leurs entreprises survécurent (exception : la firme de Jean-Baptiste André Godin).

Réseau international[modifier]

Ses docteurs et habilités à diriger les recherches sont principalement situés en Afrique et dans les pays de l'Est de l'Europe:

  • Bénin : Germain Hodonou, expert économiste et conférencier.
  • Bulgarie : Magie Borisova, assistante en économie à l'Université de Sofia.
  • Comores : Loutfi Dhoiffir, maître-assistant en gestion à l'Université de Moroni.
  • République démocratique du Congo : Abeli Mutumbi, expert en management de la santé.
  • Tunisie : Hazar Ben Barka, maître-assistante en comptabilité à l'Université de Bizerte[9].

Activités éditoriales[modifier]

La collection "Recherches en gestion" a été créée en mai 2005 au sein des Éditions L'Harmattan à Paris. Elle comprend une série générale qui a publié 24 ouvrages et une série intitulée "Les classiques" qui comprend deux livres : la réédition du Cotrugli (1582) et celle du Courcelle-Seneuil (1855). La collection "History of Management" a été lancée en mai 2015 avec deux ouvrages : l'analyse du Le Choyselat (1569) et celle de Louis Blanc (1840). La revue "Management et Sciences Sociales" a été fondée en juin 2006 et est maintenant gérée par Bordeaux école de management avec 17 numéros parus (revue émergente dans la liste FNEGE[10] de 2013). La "Revue d'Histoire et de Prospective du Management" a été créée en juin 2015 par l'IHPM (Institut Histoire et Prospective du Management, Saint-Denis). Elle est semestrielle. Cette revue et la collection en langue anglaise sont éditées par EDI-GESTION, petite maison d'édition fondée en 2003 (marque déposée à l'INPI).

Œuvres[modifier]

Ouvrages en langue française[modifier]

  • 1989 - La Montée des faillites en France, XIXe-XXe siècles, Paris, L’Harmattan, collection “ Logiques économiques ”, 192 p[11].
  • 1990 - Le Journal des économistes, historique et tables résumées 1841-1940, Paris, Ed. de l’ANDESE (Association nationale des docteurs en économie et gestion), 124 p.
  • 1993a - Écrire et publier dans une revue scientifique (en collaboration avec Joëlle Devillard), Paris, Éditions d’Organisation, collection “ Méthod’Sup ”, 128 p[12].
  • 1993b - La Pensée managériale française, 1675-1975, Paris et Toulouse, Coédition Sciences de la Société/ANDESE, 56 p.
  • 1996 - Les Revues d’économie en France, 1751-1994 : genèse et actualité, (ouvrage collectif sous la direction de L. Marco), Paris, L’Harmattan, collection “ Histoire des sciences humaines ”, 363 p[13].
  • 2002 - Contributions de Charles Gide à la Revue d’Economie Politique, 1887-1932, Paris, L’Harmattan, 380 p. (édition critique en collaboration avec C. Quinet)[14].
  • 2003 - Le jugement des pairs : ou la naissance d'un classique de l'histoire de la pensée économique, Paris, Editions de la Gestion, 200 p.
  • 2005a - Nouvelles avancées du management, Paris, L'Harmattan, coll. "Recherches en gestion", 272 p. (ouvrage collectif)[15].
  • 2005b - Petit dico d'économie et de management de la santé, Paris, Presses Universitaires de France, coll. "Major", 160 p. (avec Hien Bui Quang)[16].
  • 2006 - Entrepreneur et décision : de l'intention à l'acte, Paris, Eska, 192 p. (avec E.-M. Hernandez)[17].
  • 2008 - Traité de la marchandise et du parfait marchand, de Benedetto Cotrugli, Paris, L’Harmattan, Collection « Recherches en gestion », série « Les Classiques », xlviii + 124 p. (édition critique en collaboration avec Robert Noumen)[18].
  • 2009 - Histoire managériale du Bazar Bonne-Nouvelle : galeries marchandes à Paris (1835- 1863), Paris, L’Harmattan, Collection « Recherches en gestion », 334 p[19].
  • 2010 - Dictionnaire de comptabilité et de gestion en dix langues (allemand, anglais, bulgare, français, grec, polonais, russe, slovaque, tchèque et ukrainien), Paris, Edi-Gestion, 2 vol., 856 p. [2012] Charles Gide au vingt-et-unième siècle, Paris, L’Harmattan (ouvrage collectif).
  • 2012 - La Fabrique des experts-comptables : une histoire de l’INTEC, 1931-2011, Paris, L’Harmattan, collection « Recherches en Gestion », 186 p. (avec B. Touchelay et S. Sponem)[20].
  • 2015 - Edition scientifique du livre de Bernard Girard, Histoire des théories du management en France, Paris, L'Harmattan, 286 p. (en collaboration avec François Vatin)[21].

Ouvrages en langue anglaise[modifier]

  • 2015a - The First Business Plan of Prudent Le Choyselat (1569-1612), Saint-Denis, Edi-Gestion (with Robert Noumen).
  • 2015b - The Organization of Work in France : an Economic Debate (1791-1850), Saint-Denis, Edi-Gestion (with Stefka Mihaylova).

Principaux articles en français[modifier]

  • 2009a - «Le cocotier des économistes français : documents de GRH (1931-1964) », Management & Sciences Sociales[22], n° 6, janvier-juin, p. 287-318.
  • 2009b - «Le bazar, chaînon manquant entre le magasin de nouveautés et le grand magasin : opportunités et risques au début du XIXe siècle » , Annales des Mines, Responsabilité et Environnement[23], n° 55, juillet, p. 48-54. Repris en partie in Problèmes économiques, 14 octobre, n° 2980,p. 45-48[24].
  • 2009c - «Petite bibliographie d’arithmétique commerciale», Management & Sciences Sociales, n° 7, juillet-décembre, p. 59-72.
  • 2010a - « Proudhon sur la Bourse : sources et emprunts », Management & Sciences Sociales, n° 8, janvier-juin, p. 27-46.
  • 2010b - « Comment mesurer le risque entrepreneurial ? Un modèle démographique des entreprises françaises », Management & Sciences Sociales, n° 9, juillet-décembre, p. 85-98.
  • 2011a - « Genèse du risque éditorial : la comptabilité à l’époque romantique dans le fonds des librairies du commerce», Management et Avenir, n° 41, p. 123-138[25].
  • 2011b - « Les origines disciplinaires des sciences de gestion en France : retour sur une controverse», Management et Sciences Sociales, n° 10-11, janvier-décembre, p. 47-69.
  • 2012a - « La valse des dirigeants rend-elle la firme plus performante ? Etude exploratoire sur les sociétés cotées (1999-2008) », Recherches en Sciences de Gestion[26], juin, vol. 88, no 1, p. 131-149.
  • 2012b - « La gestion du risque dans deux compagnies françaises d’assurance avant 1840 », Management et Avenir[27], vol. 57, no 7, p. 195-209.
  • 2015a - « Le Choyselat, fondateur des plans d'affaires à la fin du XVIe siècle en France: son dossier financier complet », Revue d'Histoire et de Prospective du Management[28], vol. 1, n° 1, janvier-juin, p. 34-47.
  • 2015b - « Entre arithmétique et comptabilité, l'apport de Lazare Moulin-Collin (1792-1850) », papier de travail, CEPN, HAL Paris 13, 18 p. (avec Robert Noumen)[29].
  • 2015c - « Les anti-utopistes, ou trois auteurs gestionnaires oubliés : Guilbault, Lincol, Prouteaux », papier de travail, CEPN, 17 p. (avec Cédric Poivret).

Principaux textes en anglais[modifier]

  • 1985 “ Bankruptcies and Economic History : the Example of France ”, European Journal of Political Economy[30], Munich, No 4, déc., p. 485-508.
  • 1998 “ From the Dynamics of the Entrepreneur to the Analysis of the Firm : La science des affaires, 1819-1855 ”, in G. Faccarello (dir.), Studies in the History of French Economic Thought, From Bodin to Walras[31], London, Routledge, p. 284-318.
  • 2012 “ New Perceptions of the Independent Director on the Board of a Listed Company: The Case of Air France-KLM ”, Rotterdam, Colloque EURAM[32], june 8 (with M. Bonnafous and H. Ben Barka), 29 p.
  • 2014 “ A Semantic Innovation : the Organization of Work in France, 1791-1850 ”, Bobigny, EEAPE Congress[33], september (with S. Mihaylova), 20 p.
  • 2015 “ Proudhon on the French Stock Exchange : Sources and Borrowing ”, Verona Congress, september 2009, 16 p. (edition forthcoming in Italy)[34].

Références[modifier]

  1. Notice BnF.
  2. Étude des créations nouvelles et des disparitions effectives de firmes industrielles en France : éléments d'analyse pour une démographie des firmes, 1 volume, format A4, 310 pages.
  3. Curriculum vitae complet de Luc Marco, sur univ-paris13.fr (consulté le 4 juillet 2015).
  4. http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1931/files/2015/07/Bulletin-de-Paye-mars-1981.pdf
  5. Nommé par le président Michel Pouchain sur le site de Bobigny dans l'UFR SMBH.
  6. Il s'agit de Jean-Pierre Mathieu, Robert Noumen, Patricia David et Daniel Bretonès.
  7. Publié par Edi-Gestion, (ISBN 978-2-903628-07-9)
  8. http://sms.hypotheses.org/3955
  9. Fiche Linkelind: https://fr.linkedin.com/in/hazar-ben-barka-90912037
  10. http://www.fnege.org/publications/classement-des-revus
  11. http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=6409&razSqlClone=1
  12. http://www.worldcat.org/title/ecrire-et-publier-dans-une-revue-scientifique/oclc/35001593?lang=fr
  13. http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=14189
  14. http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=11175
  15. http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=19118
  16. http://www.puf.com/Major:Petit_dico_d%27%c3%a9conomie_et_de_management_de_la_sant%c3%a9
  17. note de lecture: http://revueinternationalepme.com/ojs/index.php/ripme/article/view/708
  18. http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=26252
  19. note de lecture dans une revue américaine:http://journals.cambridge.org/action/displayAbstract?fromPage=online&aid=8210342&fileId=S0007680500002129
  20. http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=35359
  21. http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=47389
  22. http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=revue&no=126
  23. http://annales.org/
  24. Version complète sur le site Cairn:http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=RE_055_0048
  25. http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=MAV_041_0124
  26. http://www.cairn.info/revue-recherches-en-sciences-de-gestion.htm
  27. http://www.managementetavenir.fr/
  28. https://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1931/files/2015/06/RHPM-n°-1-janvier-à-juin-2015.pdf
  29. https://hal-univ-paris13.archives-ouvertes.fr/hal-01233103
  30. http://www.journals.elsevier.com/european-journal-of-political-economy/
  31. https://www.routledge.com/products/9780415099394
  32. http://www.euram-online.org/
  33. http://www.eeassoc.org/
  34. Appel à contribution:http://www.eshet.net/public/flyer%20verona.pdf; les actes vont paraître à la fin du mois de novembre 2015 en langue anglaise.

Voir aussi[modifier]

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Management management : Management cognitif, Georg Kraus, Openbravo, Théorème fondamental de l'ingénierie logicielle, François Silva, Olivier d'Herbemont, Innovation manageriale

Cet Article wiki "Luc Marco" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.