Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Laurent Bibard

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Demander une suppression de contenuErreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Laurent Bibard, né le à Mexico, est un philosophe français.

Il enseigne la philosophie et la gestion à l'ESSEC et dirige depuis sa création en 2014, la chaire Edgar Morin de la complexité de l’ESSEC. Diplômé de l’ESSEC et de Sciences-Po Paris, docteur en philosophie et en économie, Laurent Bibard articule un travail théorique sur le plan philosophique à un travail pratique portant sur les dynamiques de vigilance et d’éthique dans un contexte d’incertitude[pas clair]. En philosophie il s’intéresse tout particulièrement aux enjeux fondamentaux de l’ontologie, notamment au regard des rapports entre masculin et féminin.

Depuis 1990, il est également consultant auprès d’entreprises dans les secteurs de l’industrie, de la santé et de l’énergie ainsi qu’auprès d’institutions publiques, sur des problématiques de conduite du changement, d’éthique, ou encore d’aide à la décision en situation d’incertitude.

Biographie[modifier]

Après l’obtention d’un baccalauréat scientifique au lycée Racine de Paris, Laurent Bibard intègre les classes préparatoires du lycée Carnot (Paris) et intègre l’ESSEC en 1982. En parallèle à ses études de gestion, il entame une licence de philosophie à l’université Paris-IV. Diplômé de l’ESSEC en 1985, il s’oriente vers la recherche en s’inscrivant au master du centre de sociologie des organisations dirigé par Michel Crozier. Il obtient parallèlement son master 1 de philosophie sous la direction de Nicolas Grimaldi. Intéressé par les problématiques économiques, il entame au CSI de l’École des mines une thèse d’économie supervisée par Bruno Latour et Michel Callon et sous la direction de Jean-Charles Hourcade (EHESS), qu’il soutient en 1991 sous l’intitulé : « La place et le rôle des sciences dans les innovations techniques, quelques cas en biotechnologie ».

En parallèle de son emploi en tant que professeur du département sciences humaines à l’ESSEC qu’il intègre en , Laurent Bibard poursuit ses recherches en philosophie et soutiendra sa thèse en 1995 sur « La science, la politique et la religion chez Alexandre Kojève et Léo Strauss » sous la direction de Bernard Bourgeois.

Pensées[modifier]

Convictions directrices[modifier]

Laurent Bibard soutient, tant dans son parcours académique que professionnel, que la pensée tire inconditionnellement sa valeur d’une mise à l’épreuve par le vivre et le politique, de même qu’une vie politique tire sa valeur d’une confrontation avec la pensée. Ce principe n’est pas étranger à la rencontre qu’il fait, aux débuts de ses études de philosophie, avec les textes d’Alexandre Kojève et Leo Strauss. À cela s’ajoute la certitude que les questions personnelles, professionnelles et intellectuelles sont inséparables.

Rencontre avec la pensée de d'Alexandre Kojève[modifier]

C’est de la rencontre avec Leo Strauss, Gauthier Bryant et Alexandre Kojève (en particulier d’un article de ce dernier consacré à Françoise Sagan) que Laurent Bibard tire l’intuition qui guide une large part de ses travaux : la corrélation entre ce qui tient du féminin et du judaïsme, ayant en miroir une corrélation entre antisémitisme et misogynie. À cette lumière, les positions philosophiques de Nietzsche et Heidegger sont interprétées comme des angoisses de perte de sens spécifiquement masculines, pouvant se muer en réactions dévoyées contre un objet suscitant à la fois désir insatisfait d’appropriation et crainte.

Activité de conseil[modifier]

Depuis 1990, il exerce une activité de consultant pour des entreprises sur des problématiques telles que la gestion de projets, la gestion du changement, l’éthique et les décisions en situations d’incertitudes[réf. nécessaire].

Enseignements[modifier]

Laurent Bibard a créé plusieurs enseignements[réf. nécessaire] à l’ESSEC, qu’il dispense directement pour certains.

Ouvrages[modifier]

Philosophie et politique[modifier]

  • Terrorisme et féminisme : Le masculin en question, Paris, Éditions de l'Aube, .
  • La Sagesse et le féminin, trad. en japonais par le Pr K. Katada, Hosei University Press, Japon.
  • Sexuality and Globalization, trad. en anglais par C. Edwards, New York (États-Unis), Palgrave Macmillan, 2014.
  • La Gestion, entre éthique et politique. Essais de philosophie de la gestion, Cergy Pontoise (France), Essec Publishing, 2013.
  • Sexualité et Mondialisation, Paris (France), Éditions L'Harmattan, 2010
  • Penser avec Brel, Paris (France), L'Harmattan, 2006
  • La sagesse et le féminin. Science, politique et religion selon Kojève et Strauss, Paris (France), L'Harmattan, 2005.
  • traduction et édition de L'Athéisme d'Alexandre Kojève, Paris (France), Éditions Gallimard, 1998.

Gestion et Management[modifier]

  • Gestion, Sciences et Politique, Cergy (France), éditions du Centre de Recherche ESSEC, 2005.

Références[modifier]

Liens externes[modifier]

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur de script : la fonction « tout » n’existe pas.
  • Erreur Lua dans Module:Dictionnaires à la ligne 101 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Philosophie philosophie : Mubabinge Bilolo, Préférentialisme, Glossaire de Robert Misrahi, Henry Duméry, Luc Langlois, Jonathan Daudey, Christophe Masutti


Cet Article wiki "Laurent Bibard" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Laurent Bibard.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.