Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Khadija Aoudia

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Khadija Aoudia, née en 1970[1], est une avocate pénaliste française.

Biographie[modifier]

Khadija Aoudia, née dans le sud de la France et d’origine algérienne, grandit à Nîmes. Elle suit un cursus de droit privé à l’Université de Montpellier I[1] et soutient sa thèse de doctorat intitulée « L'utilisation de la génétique dans l'administration de la preuve en droit positif français » en [2]. En , elle intègre le Barreau de Nîmes[3].

Carrière professionnelle[modifier]

Elle se spécialise en droit pénal[3]. Elle s'engage sur les questions relatives à la défense des droits attachés à la dignité humaine et en particulier à la lutte contre les violences faites aux femmes[4][réf. secondaire souhaitée].

Elle assure la défense de plusieurs victimes, notamment dans les affaires Laurie Tercero et Chantal Vincifore[5],[6],[7],[8],[9]. Elle est également à l’origine d'une plainte contre l’État français en pour «mise en danger de la vie d’autrui » s'agissant des conditions de détention carcérale sur le territoire[10]. Elle en dépose une nouvelle contre Edouard Philippe et Nicole Belloubet en pour « non-assistance à personne en danger » en dénonçant une inertie lors de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 dans le monde carcéral[11],[12],[13]. Elle représente le CFCM en lorsque celui-ci porte plainte contre Jean-François Copé pour des propos controversés sur « le pain au chocolat »[14].

Le dossier des Frères Mohamed[modifier]

Khadija Aoudia prend la suite de Jacques Vergès[1], après son décès, dans un dossier marqué par sa dimension politique en assurant la défense des frères Hocine et Abdelkader Mohamed, poursuivis par les juridictions françaises pour « actes de tortures et de barbarie » commis lors de la décennie noire en Algérie marquée par le terrorisme[15],[16],[17],[1]. Les deux frères étaient membres d’un Groupe de Légitime Défense, des milices civiles qui ont émergé en 1993 en Algérie après l’annulation des élections en 1991 et se sont opposées au Groupe islamique armé. Ils avaient été mis en examen en 2004 consécutivement aux plaintes déposées par la Fédération internationale pour les droits humains. Les frères Mohamed obtiennent un non-lieu devant la Chambre de l’instruction en [18].

Notes et Références[modifier]

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Nazim Ouanis, « Khadija Aoudia, une avocate franco-algérienne face aux ogres au barreau parisien », sur tsa-algerie.com,
  2. « L'utilisation de la génétique dans l'administration de la preuve en droit positif français », sur theses.fr,
  3. 3,0 et 3,1 « Annuaire des avocats », sur avocats-nimes.org
  4. Interview 7h50, « l'avocate khadija aoudia souhaite porter haut le sujet du viol ce crime universel », sur objectifgard.com,
  5. Source AFP, « A Nîmes, une femme porte plainte contre son mari pour polygamie », sur liberation.fr,
  6. France 3, « Nîmes : après l'agression de Mya, une manifestation pour réclamer plus de sécurité en ville », sur france3-regions.francetvinfo.fr,
  7. Juliane Paul, « Victime de violences conjugales, elle a tué son mari : "C’était soit moi qui mourrais soit lui qui mourrait” », sur france3-regions.francetvinfo.fr,
  8. France Bleu, « VIDÉO - Femme tuée et cachée dans un clic-clac : l'accusé condamné à 20 ans de prison à Nîmes », sur francebleu.fr,
  9. Joane Mériot, « Meurtre de Laurie Tercero : l'ex-compagnon Gabriel Gautier condamné à 22 ans de réclusion criminelle », sur france3-regions.francetvinfo.fr,
  10. Murielle Kasprzak, « Prison de Nîmes: des détenus s'attaquent à l'Etat », sur leparisien.fr,
  11. Hugo Tortel, « Entretien - Khadija Aoudia: tous les ingrédients sont réunis pour que cela explose dans les prisons », sur lamarseillaise.fr,
  12. Cathy Rocher, « Nîmes : Me Aoudia porte plainte contre le Premier ministre et la ministre de la Justice », sur midilibre.fr,
  13. « Coronavirus et prison : l'avocate de détenus d'Occitanie demande des remises en liberté en urgence », sur France 3 Occitanie, (consulté le 2 mars 2021)
  14. Le Point - source AFP, « Les propos sur le "pain au chocolat" de Copé font l'objet d'une enquête préliminaire », sur lepoint.fr,
  15. « Deux Nîmois jugés devant les assises du Gard pour crimes pendant la guerre civile en Algérie », sur france3-regions.francetvinfo.fr,
  16. « Deux Patriotes devant la justice française », sur liberte-algerie.com,
  17. Fabrice Tassel, « Algérie: les chantiers hantés de Relizane », sur libération.fr,
  18. L'obs avec AFP, « Nîmes: non-lieu pour deux ex-miliciens algériens poursuivis depuis 13 ans en France pour torture », sur nouvelobs.com,

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Droit français droit français ET Nîmes Nîmes : Tribunal civil de Nîmes, Conseil de préfecture du Gard

Autres articles du thème Droit français droit français : Emmanuel Dupic, Christophe Millescamps, Tribunal d'instance de Saint-Denis de La Réunion, Laurent Gamet, Nicolas Warembourg, Tribunal d'instance de Saint-Benoît, Olivier Debouzy

Autres articles du thème Nîmes Nîmes : Agence d'urbanisme et de développement des régions nîmoise et alésienne, Pierre Dard, Garrigues Nord, Ernest Fontanès, Tribunal civil de Nîmes, Michel Grollemund, Conseil de préfecture du Gard


Cet Article wiki "Khadija Aoudia" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Khadija Aoudia.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.