Carole Aciman

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Carole Aciman, née le à Paris (Île-de-France) et morte le à Rouen (Seine-Maritime)[1], est une avocate, diplomate et entrepreneur française. Elle est diplômée en droit des affaires et spécialisée en propriété intellectuelle et en entreprenariat.

Elle consacra sa carrière à l'aide aux entreprises innovantes dans les domaines technologiques, des médias et du monde des affaires.

Biographie[modifier]

Enfance et scolarité[modifier]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2021)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Carole Nicole Aciman a une enfance partagée entre la France, son pays natal, et l'Afrique de l'Ouest. En 1970, elle a 7 ans quand sa famille déménage à Cotonou, au Bénin, où ils y restent un an, avant de partir pour la Guinée. Elle emménage en 1973 à Douala au Cameroun et enfin en 1975 en Bangui en République centreafricaine.

Après un baccalauréat au Lycée Lakanal en 1982, elle commence ses études de droit à l'université de Paris XI (appelée aujourd'hui Université de Paris-Saclay) où elle obtient sa licence, puis continue à l'Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) avec la maîtrise en droit des affaires en 1986.

En février 1988, elle se spécialise avec un DESS en droit des affaires internationales à l'université de Paris X à Nanterre, obtenu avec les honneurs. Elle termine enfin ses études en 1990 à New York avec un master of comparative jurisprudence (aussi appelé LLM-C.J.) de l'université de droit de New York[2].

Carrière[modifier]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2021)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Elle commence sa carrière d'avocat chez Skadden, Arps, Slate, Meagher & Flom LLP, où elle y travaille de juillet 1999 à août 2004[3]. De septembre 2004 à juillet 2006, elle est conseiller chez Hughes Hubbard and Reed (en), puis Shareholder chez Greenberg Traurig (en)[4] d'octobre 2006 à août 2010. Elle est accède ensuite au poste de Partner chez Hodgson Russ LLP[5], pour enfin fonder son propre cabinet d'avocat en janvier 2013.

Vie privée et fin de vie[modifier]

Elle fut mariée à un américain[6] et eu une fille, nommée Abigail, dans les années 2000[7]. Carole Aciman meurt le vers 18 h (heure locale) au centre hospitalier universitaire de Rouen, après un coma de 15 mois, consécutif à un accident de la route[1].

Engagements[modifier]

Pendant les années et , Carole Aciman est présidente de la National Conference of Women's Bar Associations[1]. En , elle est membre du réseau d'expert de l'ESSEC Ventures, incubateur de l'ESSEC Business School. En , elle devient conseillère du commerce Extérieur pour le ministère des Affaires étrangères français[8], et est directrice de l'association American Friends for the Preservation of Saint Germain des Pres[9], qui arrive à lever plus de 500 000 dollars pour la restauration de l'église[10].

Conférencière[modifier]

Carole Aciman anime et participe régulièrement à des conférences en France et aux États-Unis sur ses thèmes de prédilection : droit des affaires, propriété intellectuelle, internet, e-commerce, international licensing et outsourcing, et ce avec une optique cross-border.

Exemples de conférences:

  • Elle fut la première conférencière de la French American Bar Association en [11]
  • Careers in Technology and the Law à l'université de droit de New York le [12]
  • Environment and Health Law Practices pour Hodgson Russ LLP le [13]

Distinction[modifier]

  • : Chambers USA: America’s Leading Lawyers for Business[14]

Mention[modifier]

Oliver Gloag dans Albert Camus: A Very Short Introduction, p. 17: « Carole Aciman and Pascale Casanova died too soon; they both helped me in different ways with my work on Camus, I am grateful for having known them »[15].

Liens Externes[modifier]

Remarques sur les résultats filtrés[modifier]

Bibliographie[modifier]

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 (en-US) « In Memoriam: Carole Aciman », sur National Conference of Women's Bar Associations, (consulté le 21 avril 2021)
  2. « Welcome to Carole Aciman PLLC », sur web.archive.org, (consulté le 2 mai 2021)
  3. (En) "CYBER DIALOGUE CUSTOMER RELATIONSHIPS THROUGH DIGITAL MEDIA", le 09/02/2000
  4. (en-US) « Carole Aciman », sur American Conference Institute (consulté le 23 avril 2021)
  5. https://www.hodgsonruss.com/
  6. « Le filet social ? Connais pas ! », sur LEntreprise.com, (consulté le 6 mai 2021)
  7. « Le filet social ? Connais pas ! », sur LEntreprise.com, (consulté le 22 avril 2021)
  8. Décret du 1er mars 2012 portant nomination de conseillers du commerce extérieur de la France (lire en ligne)
  9. « AMERICAN FRIENDS FOR THE PRESERVATION OF SAINT GERMAIN DES PRES, INC. :: New York (US) :: OpenCorporates », sur opencorporates.com (consulté le 21 avril 2021)
  10. « 21801 Salisbury Maryland Nonprofits and 501C Organizations », sur www.taxexemptworld.com (consulté le 24 avril 2021)
  11. « August 2015 Newsletter », sur archive.constantcontact.com (consulté le 7 mai 2021)
  12. « Careers in Technology and the Law | NYU School of Law », sur its.law.nyu.edu (consulté le 23 avril 2021)
  13. (en) « Environment and Health Law Practices, Carole Aciman, Bethany Hills Trachtenberg, and Ellen V. Weissman Listed in 2012 Chambers USA », sur www.hodgsonruss.com (consulté le 23 avril 2021)
  14. (en) « Environment and Health Law Practices, Carole Aciman, Bethany Hills Trachtenberg, and Ellen V. Weissman Listed in 2012 Chambers USA », sur www.hodgsonruss.com (consulté le 21 avril 2021)
  15. (en) Oliver Gloag, Albert Camus: A Very Short Introduction, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-879297-0, lire en ligne)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes France France ET New York New York : Philippe Lechien

Autres articles des thèmes France ET Droit droit : Affaire Adama Traoré, Avocats sans frontières France, Nicolas Ligneul, Critiques contre le monopole de la Sécurité sociale en France, Jean-Paul Lanfranchi, Francine Summa, Jean-Philippe Derosier

Autres articles du thème France France : Olivier Guéant, Serge Boccara, Frédéric Sautet, Michel Salinas, Damien Lagier, Ray Reboul, Lucas Di Leo

Autres articles du thème New York New York : Yitzchok Meir Helfgot, Horloge de la mort de Trump, Joshua Allen Harris, Philippe Lechien, OK Harris Gallery, Quintessential Capital Fund, WQEW

Autres articles du thème Droit droit : Mireille Damiano, Linkage & Mind, Microminorité, Profil environnemental régional, Jitendra Sharma, Loi sur la nationalité dans les colonies américaines, The European Law Students' Association


Cet Article wiki "Carole Aciman" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Carole Aciman.