Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Julien Louis Coudy

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Julien Louis Coudy, né le à Carcassonne et mort le à Bois-Guillaume[1], croix de guerre 1945, est un professeur de droit, avocat[2] à la cour d’appel de Paris (1948), secrétaire de la conférence (1951), historien et écrivain[3], français.

Il dirige le Groupe ESSEC[4] (École supérieure des sciences économiques et commerciales) de 1980 à 1987.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment L’action de l’Ordre du Clergé au Conseil du Roi[5],[6] (thèse, Paris, 1952), Les Guerres de religion (Julliard, 1962), La chute de l’Empire romain (Julliard, 1967), La Révolte des Corbières (sous le pseudonyme de Louis Meyniel, 1971), Le Gérant de S.A.R.L. (1979).

Il a combattu lors de la campagne « Rhin et Danube » dans l’armée du Général de Lattre de Tassigny.

Ses parents sont Henri Coudy, ingénieur et licencié en droit, directeur chez Publicis, et Jeanne Cazals, pharmacienne à Paris.

Il est le petit-fils de Julien Antoine Coudy, croix de guerre 14-18, commandeur de la légion d’honneur, avocat à la cour de Paris et ancien Directeur du Petit Parisien jusqu’en 1935, et de Louis Cazals, médecin à Carcassonne.

Julien Louis Coudy[7] repose auprès de son épouse, Marguerite Coudy-Meynard[8], au cimetière de Saint-Martin de Gasparets, église du XIIe siècle dans les Corbières.

Références[modifier]

  1. Institut national de la statistique et des études économiques, « Fichier des décès - années 2000 à 2009 » [zip], sur www.insee.fr
  2. « Julien-Louis COUDY – La Conférence » (consulté le 28 août 2020)
  3. « Julien Coudy (1924-2012) », sur data.bnf.fr (consulté le 28 août 2020)
  4. « L'ESSEC sous le contrôle de la chambre de commerce de Versailles Le protocole d'accord est ratifié Une lettre de l'Union des grandes écoles », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2020)
  5. G. Lepointe, « Review of Les moyens d'action de l'ordre du Clergé au Conseil du Roi (1561-1715) », Revue historique de droit français et étranger (1922-), vol. 33,‎ , p. 452–454 (ISSN 0035-3280, lire en ligne, consulté le 28 août 2020)
  6. Gabriel Lepointe, « Julien Coudy. Les moyens d'action de l'ordre du clergé au Conseil du roi (1561-1715) », Revue d'histoire de l'Église de France, vol. 41, no 137,‎ , p. 315–318 (lire en ligne, consulté le 28 août 2020)
  7. « Extrait du journal Midi Libre et L'Indépendant »,
  8. « Marguerite COUDY : Décès », sur carnet.midilibre.fr (consulté le 28 août 2020)

Liens externes[modifier]

  • Erreur de script : la fonction « tout » n’existe pas.
  • Erreur Lua dans Module:Dictionnaires à la ligne 101 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Droit droit : Revue des juristes de Sciences Po, Joe B. Brown, Marie-Aimée Peyron, Robert Kolb, Velayat-é- Motlaghé-yé Amr, Prestation caractéristique, Jour effectif


Cet Article wiki "Julien Louis Coudy" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Julien Louis Coudy.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.