Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jeunesses citoyennes

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Les Jeunesses citoyennes, abrégées en JC, est le mouvement de jeunesse du Mouvement Républicain et Citoyen de Jean-Pierre Chevènement de 2003 à 2006. Intégré au parti, il ne dispose pas de statuts en propre, mais conserve une liberté d'action pour la réalisation de tracts, de site ou de réunions publiques. À partir de 2006, le mouvement décline. Une nouvelle organisation voit le jour en 2009 sous l'appellation "Les jeunes du MRC". Les Jeunesses citoyennes visaient à représenter le MRC auprès des jeunes et des étudiants.

Naissance après le congrès de Saint-Pol sur Mer[modifier]

Les jeunesses citoyennes naissent après le congrès de Saint-Pol sur mer qui fonde le MRC les 25 et 26 mars 2003. Les différentes organisations de jeunesses qui ont animé la campagne de Jean-Pierre Chevènement (Génération République et l'Union des Jeunes républicains) ont quitté le Pôle Républicain ou refusé d'intégrer le MRC. Virginie Morizot, alors secrétaire nationale à la jeunesse entreprend de refonder un mouvement jeune à partir des quelques contacts restant. Elle démissionne de ses fonctions en juin 2003 et est remplacée au mois d'octobre par Nicolas Bonin, délégué puis secrétaire national à la jeunesse.

La reconstruction d'un mouvement jeune chevènementiste[modifier]

Un fanzine militant, les Gavroches[1] est alors créé. Neuf numéros seront publiés. Au mois de juin 2004, le MRC ne participant pas à la campagne des européennes, les jeunesses citoyennes lancent un site intitulé [2] qui pastiche le futur Traité constitutionnel européen. En novembre 2004, Renaud Ramillon, responsable de la section parisienne prend la charge de secrétaire national, Nicolas Bonin devenant secrétaire national à l'environnement. L'organisation poursuit les cycles de formations et de cafés citoyens [3] dans le but de former ses militants. Trois des secrétaires nationaux du mouvement ont alors moins de trente ans (Renaud Ramillon, jeunesse,Nicolas Bonin environnement, Gaël Brustier, action militante).

Campagne pour le Non au Traité constitutionnel européen[modifier]

L'organisation participe à la campagne contre le Traité constitutionnel européen à travers la mise en place de tracts spécifiques[4] et de cafés citoyens[5].

Déclin[modifier]

À la suite du congrès de 2006, pour lequel plusieurs membres des jeunesses citoyennes ont porté la contribution Comprendre Vouloir Agir [6], vers la stratégie d'influence, qui prône la transformation du MRC en une association apte à mener un combat culturel au sein du Parti Socialiste, les secrétaires nationaux membres des jcs quittent la direction. Le mouvement décline et disparaît.

En 2010, un nouveau mouvement est créé par la secrétaire à la jeunesse Adeline Crépin.

Logo des jeunesses citoyennes[modifier]

Le logo [7] représente une Marianne aux couleurs du drapeau de la République espagnole. Il est parfois accompagné d'un Gavroche et du slogan "l'avant garde républicaine".

Références[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Politique française politique française : Dominique Sassoon, Gauthier Guillet, Aurélien Enthoven, Francis Poullain, Philippe Duluc, Marcel Thoreux, Élections départementales de 2015 à Boulogne Billancourt

Cet Article wiki "Jeunesses citoyennes" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.