Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Jeunes indépendants et paysans

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Jeunes Indépendants
Présentation
Fondation 1952
Siège 6, rue Quentin-Bauchart
75008 Paris
Secrétaire général Secrétaire général
Vice-Président Vice-Président
Idéologie Libéral-conservatisme
Patriotisme
Centrisme
Couleurs bleu, blanc
Site web Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Demander une suppression de contenu Les Jeunes Indépendants constituent la branche jeunesse du Centre national des indépendants et paysans (CNIP), le deuxième plus ancien parti français actuel, regroupant ses adhérents de moins de trente ans.

Les Jeunes Indépendants sont jusque fin 2013 membres des Jeunes UDI de l'Union des démocrates et indépendants, dont le CNIP était membre fondateur.

Présentation[modifier]

Fondés en 1953[réf. nécessaire], les Jeunes Indépendants constituent un des plus anciens[réf. nécessaire] mouvement politique jeune de France. Mouvement de jeunesse du Centre National des Indépendants, il œuvre depuis plus de 60 ans pour la défense des libertés, de la France des territoires et de la responsabilité gage de la réussite individuelle et collective il œuvre depuis plus de 60 ans pour la défense des libertés, de la France des territoires et de la responsabilité gage de la réussite individuelle et collective[non neutre].

Républicains et indépendants, les Jeunes Indépendants sont membres fondateurs de l’Union des démocrates et indépendants, UDI, et participent pleinement à la reconquête et au combat des idées face à une gauche irresponsable et idéologue au pouvoir[non neutre].

Leurs valeurs sont celles de l’indépendance, des libertés, de la France multiple et décentralisée, des territoires, de la famille, de l’économie libérée, etc.[réf. nécessaire]

En 2012, les Jeunes Indépendants deviennent membres des Jeunes UDI de l'Union des démocrates et indépendants, dont le CNIP est membre fondateur. Fin 2013, ils suivent le CNIP, qui quitte l'UDI.

Prises de positions[modifier]

Vers la fin des années 1950, beaucoup de ses membres sont issus de l'Union de défense de la jeunesse française (UDJF), organisation de jeunesse, animée par Jean-Marie Le Pen, de l'Union de défense des commerçants et artisans fondée par Pierre Poujade. Durant la Guerre d'Algérie, notamment lors du congrès des Jeunes indépendants et paysans de juillet 1957, des discours y sont résolument « Algérie française »[1].

En juin 2009, les Jeunes indépendants et paysans condamnent fermement les subventions versées par le Conseil général de la Loire-Atlantique et le Conseil régional des Pays de la Loire au festival de musique Hellfest ayant lieu à Clisson. Son secrétaire général de l'époque, Gonzague de Chantérac, qui voit entre autres en cet événement de l'antichristianisme, s'en prend notamment à ce qu'il considère être « l'univers mental glauque et névrotique du death metal »[2].

Liste des dirigeants du mouvement[modifier]

  • 1952-1953 : Louis Courroy, secrétaire général, sénateur des Vosges.
  • 1953-1956 : Philippe Clément, secrétaire général.
  • 1956-1958 : Roland Puyou, secrétaire général.
  • 1958-1965 : François-Xavier Parent.
  • 1967-1972 : Patrick Dutertre, président.
  • 1975-1978 : Jacques Ducrocq, président.
  • 1978-1983 : Jean-Antoine Giansily, secrétaire général.
  • 1983-1987 : Philippe Laurent, président.
  • 1987-1989 : Bernard Laurens (fils de Camille Laurens), président, conseiller général du Cantal, maire du Trioulou.
  • 1990-1992 : François Costantini, président.
  • 1992-1996 : Laurent-Xavier Morin, président.
  • 1999 : Bruno North, président.
  • 2000 : Silian Journé, président.
  • 2000 : Frédéric Maillard.
  • 2002 : Juliette Meyniac (actrice), présidente.
  • 2006-2009 : Marie-Caroline Mérand, présidente.
  • 2009-2010 : Jérôme Besnard, président.
  • 2010-2013 : Alexandre Cuignache, président.
  • 2013-2018 : ??
  • depuis avril 2018 : Jordan Grosse-Cruciani, président[réf. nécessaire]. Conseiller régional du Grand Est, conseiller municipal de Capavenir Vosges et ancien secrétaire départemental du Front national dans les Vosges[3].

Notes et références[modifier]

  1. Article de François Audigier : http://www.persee.fr/doc/mat_0769-3206_2004_num_74_1_980.
  2. http://www.christianvanneste.fr/2009/06/18/jeunes-du-cni-condamnation-du-hellfest
  3. « Jordan Grosse-Cruciani (FN, Vosges) "un peu déçu par la défaite", mais satisfait par un score "historique" », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le 25 avril 2018)

Liens externes[modifier]



Autres articles de l'univers Branches jeunes des partis politiques français : Mouvement des jeunes Bretons, Jeunes chrétiens-démocrates, Union des jeunes révolutionnaires

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Politique française politique française : Breiz da zont, Catherine Picard (femme politique), Dès demain, Jean-Christophe Canter, Discours du Congrès, Commission des archives, Le Manifeste


Cet Article wiki "Jeunes indépendants et paysans" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Jeunes indépendants et paysans.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.