Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Droits de l'homme sans frontières

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). L'association Droits de l’homme sans frontières - Human Rights Without Frontiers (HRWF) est une organisation non gouvernementale créée à Bruxelles en 1989 sous forme d'une association sans but lucratif, qui s'est fixé pour mission de promouvoir et défendre les droits de l'homme, les principes de l'État de droit et la démocratie[1].

Historique[modifier]

Officiellement déclarée en 1989 sous le nom « Bruxelles-Droits de l’Homme » en Belgique, cette association sans but lucratif a été constituée par plusieurs défenseurs des droits de l'homme avec pour objectif la promotion et la défense de la démocratie, de l'état de droit, des droits de la personne et des minorités en Belgique, ainsi que de la liberté de religion et de croyances dans le monde[1]. Elle a publié dès ses débuts une revue bimestrielle intitulée Droits de l’homme sans frontières[2]. Elle adoptera plus tard le nom de sa revue : « Droits de l’homme sans frontières - Human Rights Without Frontiers ».

L'association est présidée par Willy Fautré[1], membre de l'International Consortium for Law and Religion Studies (ICLARS).

À partir de 1997, elle s'est associée à la Fédération internationale Helsinki pour les Droits de l'Homme, dissoute en 2007. En 2001, elle a été intégrée en tant que filiale au sein de « Human Rights Without Frontiers International », dans l'intention d'internationaliser l'action de cet organisme en fédérant ses différentes succursales[3].

En 2014, la section belge a adopté le nom « Droits de l’Homme sans Frontières/ Belgique » et son siège social est déplacé à Neufvilles[4].

Human Rights Without Frontiers International[modifier]

Afin d'élargir son champ d'action à l'international, une nouvelle association sans but lucratif a été formée en 2001 sous le nom « Human Rights Without Frontiers International », ou sa forme abrégée « HRWF Int'l ». Elle regroupe ses principales filiales « Human Rights Without Frontiers » implantées en Belgique, aux États-Unis, en Chine et au Népal, mais également d'autres membres associés tels que l'association américaine « Women's Rights Without Frontiers ».

L'association, officiellement déclarée en Belgique, a pour objet « la promotion de l'état de droit et des droits de la personne - de l'homme, de la femme et de l'enfant - partout dans le monde, par tous les moyens utiles directs ou indirects[5] ». À ce titre, elle atteste qu'elle est indépendante de tout mouvement politique, religieux ou philosophique[6]. Elle est cependant surtout reconnue pour son action en faveur de la protection des minorités religieuses[7],[8],[9].

Pour promouvoir ou défendre les droits de l'homme, elle organise des colloques, participe à des conférences universitaires et publie régulièrement des rapports sur l'état des droits de l'homme par pays ou sur des thèmes spécifiques. Des documents de recherche de l'association sont parfois publiés en anglais ou en français dans des revues spécialisées ou simplement sur son site officiel. L'organisme intervient également lors de colloques ou devant des instances officielles, notamment l'OSCE[10], le Conseil de l'Europe[11] et l'Union Européenne[6].

L'association HRWF Int'l diffuse en permanence des lettres d'informations en anglais[8], composées de rapports effectués par les correspondants de HRWF ou d'articles de presse traduits en anglais si nécessaire, classées par thèmes :

  • Droits humains dans le monde
  • Droits des femmes et égalité des genres
  • Droits des personnes LGBTQI
  • Liberté de religion et de croyance

Ces nouvelles sont ensuite regroupées dans un rapport annuel par thème et par pays, mis à disposition du public sur le site de l'association.

Références[modifier]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « Registre des représentants d'intérêts - Rechercher dans le registre », sur ec.europa.eu (consulté le 22 septembre 2020)
  2. Droits de l’homme sans frontières, éditeur responsable : Willy Fautré, (ISSN 0776-0256).
  3. Page A propos sur le site officiel de Human Rights Without Frontiers International.
  4. Droits de l’homme sans frontières - Human Rights Without Frontiers, ASBL, BE 0436.787.535, 'Moniteur belge', 27/11/2014
  5. Human Rights Without Frontiers International, ASBL, BE 0473.809.960, 'Moniteur belge', 21/12/2004
  6. 6,0 et 6,1 Camilla Hansen, « Non-Governmental Organisations and the European Union’s Promotion of Human Rights in China: NGO Influence or NO Influence? College of Europe EU Diplomacy Papers, 4/2010 », College of Europe EU Diplomacy Papers, College of Europe,‎ , p. 35 (lire en ligne, consulté le 22 septembre 2020) :

    « NGOs are independent international civil society bodies. For the purpose of this paper only NGOs with a seat in Brussels and of significant size are considered. The organisations involved are thus: Amnesty International (AI), Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), Human Rights Watch (HRW), Human Rights Without Frontiers (HRWF), International Campaign for Tibet (ICT) and Réporteurs Sans Frontières (RSF) »

  7. (en) Chris Hann, « Problems with the (De)Privatization of Religion », Anthropology Today, vol. 16, no 6,‎ , p. 14–20 (ISSN 0268-540X, lire en ligne, consulté le 22 septembre 2020) :

    « Competition on the religious marketplace is nowadays monitored by organizations such as the Brussels-based Human Right Without Frontier. »

  8. 8,0 et 8,1 (en) Diane Andrews Henningfeld, Religion, Greenhaven Publishing LLC, (ISBN 978-0-7377-4721-8, lire en ligne), p. 225
  9. Thomas Jeremy Gunn, La nouvelle question religieuse: régulation ou ingérence de l'état?, Peter Lang, (ISBN 978-90-5201-034-2, lire en ligne), p. 106 :

    « Minority religions have widely distributed tangible evidence of discrimination commited by public and private authorities. HRWF Int. did the same even before the publication of the first report of activities. »

  10. « Freedom of religious assembly in the OSCE space », sur osce.org, (consulté le 22 septembre 2020)
  11. « Respect des engagements pris par les États membres - Liberté de conscience et de religion - Commentaires du Secrétariat », sur coe.int, (consulté le 22 septembre 2020)

Liens externes[modifier]

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Associations associations ET Droits de l'homme droits de l'homme : Alliance des avocats pour les Droits de l'Homme, Centre Zagros pour les droits de l'homme, Mission régionale d'information sur l'exclusion, Alliance des avocats pour les droits de l'homme, Brigade Anti-négrophobie, Enfance européenne, Jeunes contre le racisme en Europe

Autres articles des thèmes associations ET Belgique Belgique : Coordination antifasciste de Belgique, Service volontaire international, Islamophobie, Ingénieurs sans frontières (Belgique), Canard Folk, JCI Mouscron, Academicus Neo Lovaniensis Ordo

Autres articles du thème Associations associations : Cie Tassion (Harnes), Un maillot pour la vie, Coordination antifasciste de Belgique, Générations Cobayes, Garden Tomb Association, Musée Archipel breton, Centre de créations pour l'enfance de Tinqueux

Autres articles du thème Droits de l'homme droits de l'homme : Abbas Aroua, Magali Lafourcade, Le Peuple Président, Calais Migrant Solidarity, Lanceurs d'alerte en République Populaire de Chine, Imane Abou Taleb, Réseau national de défense des droits de l'homme

Autres articles du thème Belgique Belgique : Antoine Goudeseune, Fontaine groupe, Femme X, Aissa Amkouy, Francis Martens, Histoire de l'environnement – réseau interdisciplinaire, Serge Prowizur


Cet Article wiki "Droits de l'homme sans frontières" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Droits de l'homme sans frontières.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.