Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Bamyan media

De EverybodyWiki Bios & Wiki



Bamyan media est une organisation non-gouvernementale internationale créée par Anna Elliot en 2008 avec le soutien d'Ashoka[1]. L'ONG produit des émissions de télévision pour promouvoir l'entrepreneuriat social. Inspiré des émissions américaines comme 'Dragons Den', 'American Idol' et The Apprentice, le concept se trouve à la frontière de la téléréalité et de l'edutainment. Les émissions de Bamyan media mettent à l'épreuve des entrepreneurs débutants pour remporter le financement de leur projet à travers des défis collectifs et individuels[2]. Anna Elliot la fondatrice de l'ONG a remporté le Global Fellowship Echoing Green pour l'entrepreneuriat social suite à la première diffusion de l'émission en Afghanistan.

Dream and Achieve en Afghanistan[modifier]

L'ONG a réalisé la première émission de téléréalité Dream and Achieve[3] (Fikr wa Talash) en 2008[4] en Afghanistan sur la chaîne de télévision privée Tolo TV afin d'encourager la population à se lancer dans l'entrepreneuriat[5]. Après une période de casting, 20 candidats ont présenté leur projet devant un jury composé d'experts et d'entrepreneurs afghans. Le jury et les téléspectateurs ont été invités à voter chaque semaine pour éliminer les candidats. L'agence des États-Unis pour le développement international (USAID)[6], la banque afghane Bank-e- Millie Afghan(BMA)[7], l'université américaine d'Afghanistan et Roshan, le principal opérateur de téléphonie mobile du pays ont été les principaux sponsors de l'émission qui a été suivie par près de sept millions de téléspectateurs[8].

Le Projet (El Mashroua) en Égypte[modifier]

En 2013, le concept a été adapté en Égypte sur la chaîne nationale El Nahar sous le nom « El Mashrou3 » ('le Projet' en arabe)[9]. La première saison de treize épisodes a mis en compétition quatorze jeunes égyptiens par le biais de défis individuels et collectifs[10]. L'émission a été regardée par environ 4 millions de téléspectateurs[11]. La gagnante, Tina Boules, a remporté la somme de de 350 000 livres égyptiennes pour développer sa startup Taqa Solutions[12], spécialisée dans le recyclage des déchets agricoles et l'exploitation du biogaz[13].

Le succès populaire de l'émission a permis le lancement d'une deuxième saison en 2014. Les effets de l'émission[14] ont fait l'objet d'une étude d'impact intitulée « Évaluation du programme de téléréalité Egyptien El Mashrou3 de Bayman Media »[15] réalisée par des chercheurs de la Paris School of Economics et de l'ENSAE appartenant au réseau international J-PAL (Laboratoire d'Action contre la Pauvreté)[16]. Le concept a également attiré l'attention de l'Organisation internationale du travail et la Banque mondiale qui ont lancé une étude[17] sur l'émission dans le cadre de leur programme en faveur de l'emploi des jeunes[18].

La finale de l'émission Le Projet en Égypte

Références[modifier]

  1. (en-US) « How Anna Elliot's Bamyan Media Used Reality TV to Help Entrepreneurs in Afghanistan », sur Fast Company, (consulté le 7 juin 2016)
  2. « Les startuppeurs, nouvelles stars de la télé-réalité », sur La Tribune (consulté le 19 juin 2016)
  3. « Reality TV show stirs business spirit in Afghanistan », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2016)
  4. « Reality show fires up entrepreneurial zeal in ravaged Afghanistan | IOL », sur www.iol.co.za (consulté le 11 juin 2016)
  5. « “Fikr-Wa-Talash” – Reality T.V. meets social entrepreneurship | Youth-LeadeR », sur www.global1.youth-leader.org (consulté le 7 juin 2016)
  6. « AFGHAN ENTREPRENEURS “DREAM AND ACHIEVE” », sur www.usaid.gov (consulté le 7 juin 2016)
  7. « Reality TV show stirs business spirit in Afghanistan », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 11 juin 2016)
  8. Lora Kolodny, « Bringing a Reality TV Business Competition to Afghanistan », sur You’re the Boss Blog (consulté le 7 juin 2016)
  9. « [Idée d'ailleurs] Une téléréalité sur des entrepreneurs en Égypte », sur http://www.chefdentreprise.com/ (consulté le 19 juin 2016)
  10. « Quand la télé-réalité s'empare du social business », sur LExpress.fr (consulté le 7 juin 2016)
  11. lefigaro.fr, « En Egypte, téléréalité rime avec création d'entreprise », sur Le Figaro (consulté le 7 juin 2016)
  12. wamda, « Building Egypt’s biogas market », sur Wamda MEMakers GE (consulté le 7 juin 2016)
  13. « Entrepreneurship grows in Egypt's flailing economy », sur Mail Online (consulté le 19 juin 2016)
  14. « Entrepreneurship grows in Egypt’s flailing economy », sur The Times of Israel (consulté le 19 juin 2016)
  15. « Scientific evaluations - Paris School of Economics », sur www.parisschoolofeconomics.eu (consulté le 11 juin 2016)
  16. « Les effets d’une émission de divertissement éducatif sur l’esprit d’entreprise, en Egypte », sur www.povertyactionlab.org
  17. « AEA RCT Registry », sur www.socialscienceregistry.org (consulté le 11 juin 2016)
  18. (en) « The ILO announces winners of “Fund for Evaluation in Employment 2013” », sur www.ilo.org, (consulté le 11 juin 2016)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Associations associations : Sites & cités remarquables de France, Association pour l'Internet non commercial, Foundation for Technical Education, Fondation John Cockerill, Hommes de parole, JCI Mouscron, Au cœur du Siam

Cet Article wiki "Bamyan media" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.