Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Danielle Molinari

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Danielle Molinari est une historienne de l'art, conservatrice générale honoraire du patrimoine.

Biographie[modifier]

D'origine corse, elle naît à Sète où son père, capitaine au long cours, est pilote du port. Sa sœur Carla Rutili est cantatrice.

Après des études universitaires d'anglais et d'histoire de l'art à Montpellier et Aix en Provence, elle passe le concours des conservateurs du patrimoine en 1972.

En 1975, elle épouse Jean-Claude Molinari, ancien joueur de Coupe Davis. Ils ont une fille Karine.

En 1999, Jean-Claude décède.

Carrière[modifier]

Au musée d'art moderne de la ville de Paris[modifier]

Titularisée au musée d'art moderne de la ville de Paris en 1974, elle collabore sous la direction de l'historien d'art Jacques Lassaigne à de nombreuses expositions puis se voit confier la responsabilité de manifestations plus importantes.

  • 1976 : Cent dessins d'André Masson,
  • 1977 : Tapisseries de Sonia Delaunay, Rétrospective Jean Hugo,
  • 1979 : 50 ans de l'atelier de gravure Lacourière-Frélaut.

Elle sera membre du jury de nombreux prix de gravure.

En 1981, elle inaugure un département consacré à l'art textile contemporain et organise des expositions de ses grands représentants et de jeunes créateurs. Le fonds du musée s'enrichit alors d’œuvres de Josep Grau-Garriga, Olga de Amaral, Pierrette Bloch, Francis Wilson... Elle est membre du jury de biennales (Montréal-1983, Lausanne-1985) et organise des expositions à la demande de l'Association française d'action artistique (dépendant alors du ministère des Affaires étrangères) en Amérique du Sud, en Afrique du Nord, en Australie, et en 1988 à Londres au Barbican Centre. En 2013, l'exposition Decorum organisée au musée d'art moderne de la ville de Paris rappelle son action et lui demande un texte pour le catalogue.

En 1983, elle rédige le catalogue raisonné des œuvres de Georges Rouault figurant dans le fonds du musée, et devient membre de la Fondation Georges Rouault dès sa création sous la présidence d'Isabelle Rouault, aux côtés de Bernard Dorival et de François Chapon.

En 1984, elle est choisie par la direction des affaires culturelles de la ville de Paris pour assurer la responsabilité du MAM, alors département historique du musée. Elle travaille sur le fonds du musée (publication collective en 1985 du premier catalogue de Cent chefs-d'œuvre) et à la programmation d'expositions validées par le conservateur en chef d'alors, Bernadette Contensou.

En 1985, elle est responsable d'une importante exposition conjointe et rétrospective de l'œuvre de Sonia et Robert Delaunay à l'occasion du centenaire de la naissance des deux artistes.

Jusqu'à son départ du musée d'art moderne en 1996, elle est commissaire d'expositions importantes parmi lesquelles en 1987 : Les Maîtres de l'art indépendant, en 1988 : Le Minotaure ; en 1989 František Kupka ; en 1991, Alberto Giacometti et en 1996 : Passions privées, l'art moderne et contemporain dans les collections privées françaises exposition pour laquelle elle est chargée de la partie consacrée à l'art moderne jusqu'en 1960.

À la Maison de Victor Hugo[modifier]

Nommée en 1996 par Jean-Jacques Aillagon, alors directeur des affaires culturelles de la ville de Paris, à la direction de la maison de Victor Hugo et de Hauteville House, la maison d'exil du proscrit à Guernesey, elle est promue conservatrice générale du patrimoine. Elle organise des expositions toujours en lien avec Victor Hugo, sa vie et son œuvre aussi bien celle du romancier que celle du poète et du dessinateur dont l'ampleur de la création et la modernité sont moins connues.

Fin 1996, elle collabore avec les studios de Walt Disney à l'occasion de la sortie du film Le Bossu de Notre-Dame.

En 1998, la maison collabore pour la première fois avec le musée d'Orsay que dirige par Henri Loyrette pour une exposition de photographies du poète : En collaboration avec le soleil les photographies de l'exil.

1998 : Dans l'intimité de Victor Hugo à Hauteville House ; Olivier Mériel-Photographies, l'exposition est présentée en 2000 à Hauteville House. Plusieurs des photographies de l'artiste ayant fait l'objet d'une commande entrent dans les collections du musée.

En 2000, une importante exposition de dessins de Victor Hugo dont Jean-Jacques Lebel est le commissaire artistique, est l'occasion d'une collaboration avec la Bibliothèque nationale de France et avec la Fondation Thyssen-Bornemisza à Madrid que dirige Tomás Llorens.

En 2002, année du bicentenaire de Victor Hugo, la maison présente deux expositions : Voir des étoiles - Le théâtre de Victor Hugo mis en scène, dans une scénographie de Yannis Kokkos ; et Aubes - Rêveries au bord de Victor Hugo lors d'une carte blanche à Harald Szeemann.

  • 2002 : Exilium vita est à Hauteville House.
  • 2004 : Hugo face à Rodin
  • 2004-2005 : Le Photographe photographié. L'Autoportrait en France 1850-1914.
  • 2005-2006 : Cet immense rêve de l'océan
  • 2006-2007 : Mon âme à ton cœur s'est donné pour le bicentenaire de la naissance de Juliette Drouet.
  • 2008 : L'Esprit de la lettre
  • 2008-2009 : Les Misérables, un roman inconnu ?
  • 2010 : Les Orientales

Publications, textes et articles (sélection)[modifier]

  • 1983 : Georges Rouault, catalogue raisonné des œuvres de Georges Rouault dans les collections du musée d'art moderne de la ville de Paris.
  • 1985 : Hors série Beaux-arts : Robert et Sonia Delaunay
  • 1987 : Robert et Sonia Delaunay, ed. Nouvelles éditions françaises, Paris.
  • 2006 : "Victor Hugo" Fondation de l'Hermitage, Lausanne
  • 2019 : Monographie Georges Rouault, ed. Galerie Tamenaga
  • 2010 : Visions graphiques Victor Hugo-Dessins, ed. Paris-musées - Petites Capitales.
  • 2010 : Crime et Châtiment - musée d'Orsay - Contribution au catalogue Hugo-Rouault - Un cri de miséridorde.
  • 2012 : Chu Teh-Chun - participation au hors-série Connaissances des arts.
  • 2013 : Sonia Delaunay - Hors série Connaissance des arts.

Distinctions[modifier]

  • 1975 - Chevalier du Condor des Andes, médaille remise par l'ambassadeur de Bolivie.
  • 2000 - Chevalier des Arts et lettres, médaille remise par Catherine Trautmann, ministre de la Culture
  • 2003 - Chevalier de la Légion d'honneur, médaille remise au ministère de la Culture par le ministre, Jean-Jacques Aillagon
  • 2010 - Médaille de la Ville de Paris remise par Danièle Pourtaud, adjointe au maire de Paris chargée de la patrimoine

Notes et références[modifier]

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème histoire de l'art histoire de l'art : Atelier préparatoire, André Bageu, Stefano Ferrari, Schématisme, Pascale Camus-Walter, Lever du soleil à Spluga, Jean Feray


Cet Article wiki "Danielle Molinari" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Danielle Molinari.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.