Welcome to EverybodyWiki 😃 ! Nuvola apps kgpg.png Log in or ➕👤 create an account to improve, watchlist or create an article like a 🏭 company page or a 👨👩 bio (yours ?)...

Christophe Dubois Rubio

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Christophe Dubois Rubio (en russe : Кристоф Дюбуа Рубио), né le à Chaumont en Haute Marne, est un historien français spécialisé dans les domaines de l'histoire du costume et l'histoire de la photographie française. Depuis 2012, il occupe le poste de vice-président de la Fondation Alexandre Vassiliev.

Biographie[modifier]

Après un début de scolarité chaotique, il est orienté vers une formation aux métiers de l’hôtellerie-restauration[1]. Cependant, il se rapproche des métiers de l’habillement. Passionné par ce domaine, il organise sa première exposition et un défilé de mode à l’âge de 18 ans sous le nom de Christopher Fashion, exposition remarquée par le Journal de la Haute-Marne, qui lui consacre sa page de couverture[2]. À la fin des années 1990, Christophe Dubois Rubio intègre l’école nationale des Arts visuels de La Cambre en Belgique. Il y rencontre des personnalités qui marqueront son avenir professionnel, notamment le styliste-photo belge Laurent Dombrowicz, dont il devient assistant. Il abandonne sa scolarité afin d'entamer sa propre carrière de styliste comme travailleur indépendant[3].

Les années 2000[modifier]

Au début des années 2000, Christophe Dubois Rubio rencontre un agent artistique balte qui lui propose de créer les costumes pour le boys band « Nord Man Show ». Il obtient également un contrat de directeur artistique pour le magazine de mode letton Pastaiga[4]. Parallèlement, il crée l’entreprise CHRISTOPHDEUBOIS, une petite structure de confection ayant pour objectif la réalisation de commandes spécifiques. Durant la même période, il travaille comme assistant pour Alexandre Vassiliev[5], un ancien professeur d’histoire de la mode à La Cambre[6]. ModeEstah, une école de mode parisienne, leader dans le domaine de l'alternance, lui propose de donner des cours d’analyse de la mode à travers l’histoire du costume. Créapole, une école parisienne spécialisée dans le design industriel lui propose d’animer sur le même modèle un cours en amphithéâtre de Tribuscopie (Observation des sociostyles).

Christophe Dubois Rubio entame alors une carrière d’intervenant tout en poursuivant sa carrière de directeur artistique et consultant en identité visuelle. À la fin des années 2000, il collabore avec une vingtaine d’écoles en France et à l’étranger, particulièrement avec des étudiants japonais, chinois et américains. Il interviendra, entre 2005 et 2014, comme professeur d’analyse de l’histoire de la mode dans son ancienne école belge. La même année, il sera démarché par l’EDHEC, afin d’assurer un cours électif sur le luxe et son rapport au temps et aux sociétés, qu'il animera pendant douze années. En 2009, il est approché par Fanny Vielajus et Jean-Alain Jutteau, la papesse de la marque et l’ingénieur-chercheur avaient lancé en 2003 la société Braman (contraction de brand management), afin de répondre à la rupture qu'allait provoquer le numérique sur les marques et les relations à leurs clients. En devenant directeur de l’image Gamascan, un nouvel outil en marketing émotionnel, Dubois Rubio coopère au positionnement de produits de luxe pour différentes marques comme Cartier, Davidoff ou les parfums Thierry Mugler.

Les années 2010[modifier]

En 2012, Christophe Dubois Rubio devient le vice-président de la fondation Alexandre Vassiliev. Dans une interview qui lui est consacrée par le journal balte Subbota, il déclare : « Après dix années de guerre médiatique, les retrouvailles en 2009 entre les groupes LVMH et PPR ont définitivement transformé le domaine de la mode et du luxe. Il ne s’agit plus de luxe mais de produits premium, et cela ne m’intéresse pas ! Je préfère me recentrer sur mes passions : L’histoire, la mode et la photographie ancienne[7] ».

Le , Christophe Dubois Rubio avait assuré le commissariat de l'exposition "Renaissance of the Fashion House IRFE" présentée au Palais de Tokyo lors de la fashion week de Paris. Cette expérience ouvrira la voie à d'autres commissariat, en France[8] comme à l’étranger[9]. En 2019, il a été notamment le commissaire de l'exposition "L'élégance en villégiature – Vichy 1852-1870"[10] présentée au Palais des Congrès – Opéra de Vichy et organisée dans le cadre de Vichy, Candidate au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ou encore, en 2020, "Aristocracy at the Helm of Fashion: 18th–21st Century" au musée des arts appliqués et du design de Vilnius.

Par ailleurs, Dubois Rubio poursuit ses activités de conférencier[11],[12] et auteur d’ouvrages relatifs à ses thèmes de prédilection[13].

La photographie primitive et le panotype[modifier]

L'un des tout premiers panotypes réalisé par Truchelut fin 1852. Collection privée Christophe Dubois Rubio

Christophe Dubois Rubio collectionne la photographie primitive depuis la fin des années 1990. Certaines pièces de sa collection ont été présentées dans des expositions comme « 1001 Faces of Orientalism » en 2013 au Musée Sakıp Sabancı à Istanbul ou encore l'exposition « El viaje fotográfico » l’année suivante à Quito en Équateur. Depuis quelque temps, Christophe Dubois Rubio se consacre à la recherche sur le panotype et son inventeur Jean Nicolas Truchelut[14]. À la demande de Bertrand Lavédrine, directeur du Centre de recherche sur la conservation des collections (CRCC) au sein du CNRS, il a écrit le premier article de recherche consacré au panotype publié début 2020 dans la revue Support/Tracé, éditée par l’ARSAG (Association pour la Recherche Scientifique sur les Arts graphiques et photographiques). D’après la Gazette Drouot, Christophe Dubois Rubio possède l’une des plus importantes collections connues de panotypes[15].

Publications[modifier]

  • La cravate dans tous ses états[16] / 2004 / 126p / Fondation Charles Plisnier / Actes de colloque
  • El viaje fotográfico (Le voyage photographique) / 2014 / Banco del Ecuador / Catalogue d'exposition
  • La Mode aux courses : Un siècle d'élégance – 1850-1950 / 2014 / 255p / Musées de Marseille-Lienart (ISBN 978-2-35906-116-1) / Beau-livre
  • Invitation au bal - 1852-1870 / 2019 / Archives Départementales de la Somme (ISBN 978-2860800273) / Beau-livre
  • Le panotype, un procédé photographique oublié / 2020 / de 172 à 181 / ARSAG / Publication scientifique

Références[modifier]

  1. Nicolas Cortés, « Christophe Dubois sur le "fil" du temps », Le journal de la Haute Marne,‎ , Portrait
  2. François de Hédouville, « Journal de la Haute Marne », Quotidien,‎ , p. 1 (Couverture avec photo)
  3. (lv) Dace Vaivara, « CHRISTOPHDEUBOIS Mode var but skaista neparasta un ari...bistama. (CHRISTOPHDEUBOIS La mode peut être magnifiquement inhabituelle et aussi ... dangereuse.) », PASTAIGA, Mensuel,‎ , Page 40, 41 et 42
  4. (lv) Andris Grinbergs, « Vakara ziņas "Parīze un Rīga" », Hebdomadaire,‎ , Page 24, 25, 26, 27, 28 et 29
  5. Bruno Theveny, « Le Journal de la Haute Marne "A Ankara, l'autre défilé de Christophe" », Quotidien,‎ , Page 3
  6. (ru) Ekaterina Talman, « Le Français Christophe Dubois-Rubio expliquera aux fashionistas de Samara comment se créent les tendances », sur Volga.news,
  7. (ru) Julija Rumjanceva, « cуббота », hebdomadaire,‎ , p. 4
  8. Sophie Granel, « Laissez-vous emporter dans le tourbillon du Second Empire », sur https://www.francetvinfo.fr/,
  9. (lv) lrytas.lt, « Lietuvos dailės muziejaus Taikomosios dailės ir dizaino muziejuje atidaryta nauja paroda „Kai aristokratai kūrė madą. XVIII–XXI a.“. », sur https://www.lrytas.lt,
  10. Claudie Hamon, « Vichy : crinolines et lavallières sont de rigueur ce week-end pour les fêtes Napoléon III », sur https://www.francebleu.fr/,
  11. Culture(s) de Mode, « Conférence Mode & Cinéma », sur https://culturesdemode.com,
  12. (ru) Image style congress / Profil : Christophe Dubois Rubio, « Congrès international des stylistes en image », sur http://image-stilist.ru,
  13. Identifiants et référentiels pour l'Enseignement, « Notice de type Personne », sur https://www.idref.fr/
  14. Fred Jimenez, « Jean-Nicolas Truchelut, le photographe inventeur », Le Magazine du dimanche de l'Est Républicain,‎ , p. 6 à 9 (lire en ligne)
  15. Zaha Redman, « P comme panotype », sur www.gazette-drouot.com,
  16. Archives et Musée de la Littérature, « La cravate dans tous ses états; [et le] Cinquantième anniversaire de la Fondation Charles Plisnier », sur http://www.aml-cfwb.be

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes histoire de l'art histoire de l'art ET France France : Nicolas Boillot, Yves Badetz, André Bageu

Autres articles du thème histoire de l'art histoire de l'art : École européenne supérieure d'art de Bretagne (Quimper), Nicolas Boillot, Raymond Duvillé, Alexandre Page, Elisabeth Lebon, Yves Badetz, Virginie Cadot

Autres articles du thème France France : Mardinoir, Philip Delos, Živko Vlahović, Jean-Pierre Bouchard, Championnat de France féminin de football américain 2018, Christopher Dembik, Bataille de Bab El Bekkouche


Cet Article wiki "Christophe Dubois Rubio" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Christophe Dubois Rubio.