Stéphanie Yates

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher


Stéphanie Yates est une universitaire et chercheuse québécoise, politicologue, et professeure au Département de communication sociale et publique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis 2010.Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Thèmes de recherches[modifier]

Politologue de formation (Ph.D, Université Laval, 2010), elle étudie le rôle des citoyens et des groupes d’intérêt dans la gouvernance des États et des entreprises. Dans cette perspective, elle se penche sur les stratégies de médiatisation des acteurs publics et privés en lien avec le lobbyisme, la participation publique, l’acceptabilité sociale et la responsabilité sociale des organisations. Elle s’intéresse également à la communication environnementale.

Revue de presse[modifier]

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (août 2021)

Stéphanie Yates est souvent appelée à commenter l'actualité dans les médias, locaux et internationaux[1], notamment:

  • La communication politique en période de crise. Le Devoir. 7 avril 2020[2].
  • Opinion: L'acceptabilité sociale au temps du coronavirus. La Presse +. 28 mars 2020[3].
  • D'une décennie à l'autre: dix années qui ont changé le Québec. Journal de Montréal. 23 décembre 2019[4].
  • La présidente d’un comité de la MRC de la Vallée-de-l’Or aussi lobbyiste pour Gazoduq. Radio-Canada. 28 novembre 2019[5].
  • Extinction Rebellion: Une stratégie douteuse aux yeux de certains. Journal de Montréal. 28 septembre 2019[6]
  • L’an 1 du gouvernement Legault : quatre experts se prononcent. La Presse. 28 septembre 2019[7].
  • Relationniste : profession en mutation. Québec science. 22 août 2019[8].
  • Una constructora pone en riesgo la carrera de Trudeau. Proseco. 31 mars 2019. (Mexique)[9]
  • La pertinence du lobbying. Le Libre. 5 juillet 2017. (Belgique)[10]
  • Les paroles du maire Coderre coûtent cher aux Montréalais. Journal de Montréal. 13 avril 2017[11].
  • Québec révisera la loi sur le lobbyisme au printemps. Journal Metro. 3 février 2015[12].
  • Pour en finir avec la suspicion. Il est essentiel que le lobbying soit considéré comme légitime, sain et souhaitable dans toute société démocratique. La Presse. 4 mai 2007[13].

Lors de la campagne électorale du Québec en 2018, Stéphanie Yates était appelée à commenter la semaine des chefs tous les samedis dans le Journal de Montréal.

Distinctions, prix et bourses[modifier]

  • Boursière - Fonds Georges-Henri Lévesque, Université Laval (septembre 2009)[14]
  • Prix Roland Parenteau - Meilleur article paru en français dans la revue Administration publique du Canada (août 2009)
  • Boursière - Center for the Study of Citizenship, Université McGill (janvier 2009)
  • Boursière - Action Canada, Programme de formation au leadership (2006-2007)
  • Boursière - Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (2005-2008)
  • Finaliste, Prix Jean-Charles-Bonenfant - Récompense le meilleur mémoire de maîtrise portant sur la politique québécoise (2005)
  • Mention d'honneur du doyen de la faculté des études supérieures, Université Laval (2004)
  • Boursière, Fondation Jean-Charles-Bonenfant[15] (2002-2003)

Principales publications[modifier]

  • 2018. Introduction aux relations publiques : fondements, enjeux et pratiques. Québec : Les Presses de l’Université du Québec.[16]
  • 2018. La transparence des activités de lobbyisme au Québec : la grande illusion? Revue française d’administration publique, (165), 33–47.[17]
  • 2012. Les relations du citoyen avec l’État : de la représentation à la participation. Dans P.T. Tremblay (dir.). L’administration contemporaine de l’État : une perspective canadienne et québécoise (p. 351–368). Québec : Presses de l’Université du Québec[18].

Notes et références[modifier]

  1. « View Expert Profile », sur FemmesExpertes.ca (consulté le 5 août 2021)
  2. « La communication politique en période de crise », sur Le Devoir (consulté le 5 août 2021)
  3. « L’acceptabilité sociale au temps du coronavirus », sur La Presse+, (consulté le 5 août 2021)
  4. « D’une décennie à l’autre : dix années qui ont changé le Québec », sur La Presse, (consulté le 5 août 2021)
  5. Zone Politique- ICI.Radio-Canada.ca, « La présidente d’un comité de la MRC de la Vallée-de-l’Or aussi lobbyiste pour Gazoduq », sur Radio-Canada.ca (consulté le 5 août 2021)
  6. Pascal Dugas Bourdon, « Une stratégie douteuse aux yeux de certains », sur Le Journal de Québec (consulté le 5 août 2021)
  7. « L'an 1 du gouvernement Legault », sur La Presse+, (consulté le 5 août 2021)
  8. « Grandeurs et défis du numérique », sur www.quebecscience.qc.ca (consulté le 5 août 2021)
  9. (es) « Una Constructora Pone En Riesgo La Carrera De Trudeau », sur www.magzter.com (consulté le 5 août 2021)
  10. Contribution externe, « La pertinence du lobbying (OPINION) », sur La Libre.be (consulté le 5 août 2021)
  11. Améli Pineda, « Les paroles du maire Coderre coûtent cher aux Montréalais », sur Le Journal de Montréal (consulté le 5 août 2021)
  12. Jeff Yates, « Québec: Révision de la loi sur le lobbyisme au printemps », sur Journal Métro, (consulté le 5 août 2021)
  13. Stéphanie Yates, « Pour en finir avec la suspicion. Il est essentiel que le lobbying soit considéré comme légitime, sain et souhaitable dans toute société démocratique. », La Presse,‎ (lire en ligne)
  14. « Répertoire des professeurs | UQAM », sur Répertoire des professeurs (consulté le 5 août 2021)
  15. « Fondation Jean-Charles-Bonenfant », sur www.fondationbonenfant.qc.ca (consulté le 5 août 2021)
  16. Stéphanie Yates, Introduction aux relations publiques : fondements, enjeux et pratiques, (ISBN 978-2-7605-4985-2 et 2-7605-4985-2, OCLC 1050472145, lire en ligne)
  17. Stéphanie Yates, « La transparence des activités de lobbyisme au Québec : la grande illusion? », Revue française d’administration publique,‎ , p. 33-47 (lire en ligne)
  18. Pierre P. Tremblay, L'administration contemporaine de l'État : une perspective canadienne et québécoise, Presses de l'Université du Québec, (ISBN 978-2-7605-3566-4 et 2-7605-3566-5, OCLC 844941052, lire en ligne)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Universités : Centre de recherche en histoire européenne comparée, Christian E. Seya

Autres articles du thème Québec Québec : Donald Bilodeau, L'UtiliTerre, Chloé Gardiol, Beheading of a King, Jimmy Moore, Francis Bernier, Renéo Lukic


Cet Article wiki "Stéphanie Yates" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Stéphanie Yates.