Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Racine - Les enseignants patriotes

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Racine - Les enseignants patriotes (anciennement Collectif Racine) est une association française d'enseignants. D'abord proche du Front national (FN), elle soutient le parti dissident Les Patriotes (LP).

Chronologie[modifier]

Le 12 octobre 2013, le Collectif Racine est fondé à Paris par Marine Le Pen, Alain Avello (professeur de philosophie) ainsi que d'autres membres ou sympathisants du Front national[1],[2],[3],[4],[5].

Il revendique quatre-vingt-dix adhérents le mois de sa fondation[2],[3] et quatre mille visites quotidiennes sur son site internet[4].au moment de sa création. Le collectif serait en 2016 implanté dans dix-huit départements et revendique 1 500 membres, dont il souhaite préserver l'anonymat[6].

Fin novembre 2014, alors que débutent les élections professionnelles dans l'Education nationale, Racine formule par voie de communiqué de presse des recommandations de vote, en appelant à faire barrage aux syndicats ayant accompagné les réformes délétères conduites au cours des 30 dernières années (SGEN-CFDT, SE-UNSA et SNES-FSU) ou n'observant pas le principe de neutralité idéologique (SUD Education), et en recommandant aux enseignants de se déterminer librement en faveur du SN-FO-LC (classé à gauche) ou du SNALC (plutôt classé à droite).[réf. nécessaire]

En octobre 2015, Daniel Philippot (père de Florian Philippot, vice-président du FN), prend la direction du collectif en Hauts-de-France[7].

En septembre 2017, lors de son Assemblée générale de Tourcoing, l'association rompt tout lien avec le FN, change de nom et apporte son soutien à Florian Philippot, à la tête des Patriotes[8]. Alain Avello est confirmé dans sa fonction de président, Daniel Philippot, directeur d'école en retraite, et Pierre Miscevic, professeur de Chaire supérieure dans un grand lycée parisien sont élus vice-présidents.

Depuis 2013, Racine a publié de nombreux communiqués de presse, une "Lettre", d'abord mensuelle, puis trimestrielle de 32 pages, avec interruption de la publication selon l'actualité politique, organisé plusieurs dizaines de conférences, à Paris comme en province, et élaboré un projet complet de redressement de l'école et de l'université : les "100 propositions pour l'Ecole et l'Université de demain"[réf. nécessaire].

Projets[modifier]

En septembre 2016, le collectif remet cent propositions à Marine Le Pen, à l'occasion de sa première Convention présidentielle dédiée à l'école et à l'université. Il propose notamment[1],[9] :

  • la fin du collège unique ;
  • l'autorisation de l'apprentissage dès quatorze ans ;
  • le durcissement des sanctions ;
  • l'enseignement de la lecture par la méthode syllabique[1],[5] ;
  • le respect de l'autorité professorale[1],[3] ;
  • le retour de l'uniforme et des cours magistraux ;
  • le retour des sanctions et des récompenses[1],[4] ;
  • la hausse du temps consacré au français ;
  • l'abandon de l’apprentissage d’une langue étrangère en primaire ;
  • la mise en internat des élèves perturbateurs ;
  • la création d'une discipline nommée « civisme et droit » ;
  • de mettre fin à la scolarisation des clandestins ;
  • l'abolition de la réforme des rythmes scolaires ;
  • la revalorisation du bac[1] ;
  • un repérage des cas de précocité scolaire ;
  • de valoriser les grandes œuvres françaises ;
  • de ramener la préparation du baccalauréat professionnel à quatre ans ;
  • de restreindre la représentation des parents d’élèves, au sein des organes décisionnaires.

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 « Marine Le Pen : ce qu'elle a (vraiment) en tête pour l'école », sur Libération.fr, (consulté le 11 avril 2019)
  2. 2,0 et 2,1 « Avec le collectif Racine, le Front national tente d'attirer à lui les enseignants », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 11 avril 2019)
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « Collectif Racine : des frontistes "à la conquête" du monde enseignant », sur France 24, (consulté le 11 avril 2019)
  4. 4,0 4,1 et 4,2 BFMTV, « « Racine »: le FN investit le monde enseignant », sur BFMTV (consulté le 11 avril 2019)
  5. 5,0 et 5,1 Nicholas Guégan, « Les vieilles recettes du FN pour séduire les enseignants », Le Point,‎ (lire en ligne)
  6. « Le collectif Racine est lancé dans la Loire », sur France Bleu, (consulté le 13 avril 2019)
  7. « Le père de Florian Philippot dirigera le collectif Racine dans le Nord », sur RTL.fr (consulté le 13 avril 2019)
  8. « Le Collectif Racine s’affranchit du FN – Les Patriotes » (consulté le 11 avril 2019)
  9. « Nos 100 propositions | Racine » (consulté le 19 avril 2019)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Politique française Politique française : Charles-Henri Gallois, Droit au Cœur, Jules Courcelle, Benoît Payan, Parti ouvrier indépendant démocratique, Jean Deguerry, Pierre Mauger (homme politique, 1928-2002)

Autres articles du thème Éducation éducation : Sociologie de l'éducation en Chine, Les Mardis de l'ESSEC, Michel Akrich, Vie étudiante en France : difficultés continues, Forum Centrale Marseille entreprises, Diplôme de designer textile, Lycée Madou-Diarra


Cet Article wiki "Racine - Les enseignants patriotes" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Racine - Les enseignants patriotes.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !