Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Odile-Marie Tremblay

De EverybodyWiki Bios & Wiki


Demander une suppression de contenuErreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Odile-Marie Tremblay est une poétesse québécoise née au Saguenay. Elle est l’autrice de deux recueils de poésie publiés aux Éditions du Noroît : Les dieux divisibles (2012) et Le déboisement (2020)[1]. Elle est récipiendaire, en 2008, de la mention du prix Piché de poésie de l'Université du Québec à Trois-Rivières pour la suite poétique Les pieds à contre-courant, publiée aux Écrits des forges (Poèmes du Lendemain 17)[2]. On peut l’entendre réciter sa poésie lors de lectures publiques et elle assiste à des ateliers de poésie donnés par l’homme de lettres Michel Pleau[3]. Elle vit présentement à Québec et à Beaupré.

Œuvres[modifier]

Poésie[modifier]

  • Odile-Marie Tremblay, Les dieux divisibles, Éditions Noroît, (ISBN 978-2-89018-741-2).
  • Odile-Marie Tremblay, Le déboisement, Éditions Noroît, (ISBN 978-2-89766-237-0).

Le déboisement (2020)[modifier]

Dans ce recueil de poésie, l'autrice donne à lire une dichotomie entre le mal que la nature subit et le mal que le corps endure : « Ce deuxième livre de l’autrice engage une réflexion dans laquelle la nature et le corps sont mis en scène côte à côte, dans un appel de la finitude prolongée par une méditation sur le sens de l’aventure. La présence de la mort, le malaise entre l’amour de la nature (du fait de l’observation à laquelle elle donne lieu) et ce à quoi elle ne permet pas de se poser, d’y vivre.»[4]

Les dieux indivisibles (2012)[modifier]

Avec son premier recueil de poésie, Odile-Marie Tremblay met de l'avant une écriture de la retraite contrastant les sentiments et les lieux : « Dans une écriture sensible, l’auteure livre de petits instants à une méditation porteuse de sens qui ouvre une géographie des sentiments. Mêlant son corps aux lieux et à la nature, la poète joue d’hypothèses où se révèle l’intimité des mots.»[4]

Distinctions[modifier]

  • Mention au prix Piché pour la suite Les pieds à contre-courant (2008)[5].

Références[modifier]

  1. « TREMBLAY, Odile-Marie », sur test.lenoroit.com (consulté le 22 octobre 2020)
  2. « Poèmes du lendemain 17 – Écrits des Forges » (consulté le 22 octobre 2020)
  3. « Habité par le feu de la poésie », sur ULaval Nouvelles, (consulté le 22 octobre 2020)
  4. 4,0 et 4,1 « TREMBLAY, Odile-Marie », sur test.lenoroit.com (consulté le 23 octobre 2020)
  5. « Poèmes du lendemain 17 – Écrits des Forges » (consulté le 23 octobre 2020)

Liens externes[modifier]

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Poésie poésie ET Québec Québec : Mimi Haddam, Guy Boulianne, Bernard Anton

Autres articles du thème Poésie poésie : Mimi Haddam, Les Éditions Sauvages, Robert Shennon, Des toiles… apériodiques, Haies vives (revue), Jacques Dapoz, Philippe Laval

Autres articles du thème Québec Québec : Association des Veillet/te d'Amérique, Beheading of a King, Katherine Adams, Exutoire (groupe), Michel Champagne (archiviste), Amélie Lafontaine, Michel Patry


Cet Article wiki "Odile-Marie Tremblay" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Odile-Marie Tremblay.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.