Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Nos vies

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Nos vies est un film expérimental participatif créé par Hervé Nisic, en cours d'élaboration depuis 2004.

Le film est construit à partir de photographies ou de films courts envoyés par les internautes désireux de participer au projet. Aucun sujet ni contrainte technique n'est imposé. Les images sont envoyées par email à l'adresse du film.

Les images sont montées dans un dispositif doublement ternaire (chaque image apparaît trois fois successivement) dans une composition qui elle-même comprend trois images. La circularité introduite ainsi et le rythme rapide du montage visent à restituer la fugacité de nos vies et la brièveté des suspensions que les images permettent dans le passage du temps. Le tissage des images des participants prend un caractère hypnotique, « l’impression finale rend bien compte de cette vie faite d’une myriade de petits instants parfois banals mais réels... »[1].

Nos vies propose une structure non narrative ouverte qui suit le flot des instants partagés en acceptant sa richesse et sans restreindre a priori son interprétation, proche en cela de la proposition du manifeste Defocus du réalisateur Lars von Trier [2].

La philosophe spécialiste des images Marie-José Mondzain y voit le site de rencontres fictives, de liens hasardeux, qui propose au spectateur une métaphore du monde comme société des images.[3]

Pour l'écrivain et chercheur dans le domaine de la relation entre littérature et informatique Jean-Pierre Balpe, « il y a en œuvre comme une redéfinition de la création. En dehors du domaine strict de la poésie, c’est très évident dans des travaux comme ceux de Gisèle Didi, de John Cayley ou d’Hervé Nisic, Nos vies qui, dans des directions très différentes, s’efforcent à dépasser la vidéo, la linéarité du film. Tout cela me semble définir une esthétique spécifique qui serait celle du numérique. »[4] [5]

Pour faciliter son visionnage sur Internet, le film est fractionné en parties d'une dizaine de minutes chacune, accessibles indépendamment. Il y a 55 parties en date de mai 2016, qui sont visibles depuis un site dédié[6] en français, anglais, allemand, espagnol, italien et russe.

Notes et références[modifier]

  1. http://www.tulipo.ch/tu_news.php
  2. (en) Lars von Trier, Defocus, p 65-66
  3. Marie-José Mondzain, Images (à suivre) : De la poursuite au cinéma et ailleurs, vol. 1, Bayard, , 430 p. (ISBN 978-2-227-48300-2), p 16
  4. L'esthétique digitale par Jean-Pierre Balpe
  5. (en)Digital Literature in France p 7
  6. Accueil du film Nos vies


Lien externe[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Cinéma cinéma : M. Lo, Chronologie des acteurs et actrices de cinéma, L'Homme dans la tour, Hotmilk film makers, Véronique Bellemare Brière, Agnes Olech, Carolina Kopelioff

Cet Article wiki "Nos vies" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !