Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Nicolas Jaen

De EverybodyWiki Bios & Wiki

Erreur Lua dans Module:Bandeau à la ligne 249 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Nicolas Jaen
Naissance (40 ans)
Toulon
Drapeau de la France France

Nicolas Jaen, né le à Toulon, est un écrivain français. Il publie ses premiers poèmes dans la revue Lou Andréas en 2002. Suivront d'autres publications dans les revues Autre Sud, Arpa, Coup de soleil, et une première plaquette aux éditions La porte. En 2003, il rencontre le peintre Michel-H. Dufresnes. C'est le début d'une longue collaboration. Il publie en 2006 à l'Atelier Imaginaire un récit illustré par le peintre. Puis le Nu à l'aile, en 2007, d'après le tableau éponyme de MHD. La Traversée paraît à l'Harmattan la même année. Publications chez La porte, dans des revues comme Passage d'Encre ou remue.net, N4728, Rehauts. Un premier roman publié, Les éblouis, remporte un succès d'estime en 2011. En 2013, c'est La nuit refermée à l'Arachnoïde, un livre chez Fissile, Tage, au pied des escaliers, et un nouveau livre à l'Atelier des Grames. En 2014, publication de L'enfance du ciel dans la revue de François Bon, Nerval. Le Livre noir paraîtra en 2015 à l'Atelier des Grames.

Note sur le poète et romancier NICOLAS JAEN

Révélé à mes yeux comme poète, Nicolas Jaen m'apparaît comme un des esprits les plus inventifs de sa génération (né en 1981, il a donc 34 ans en 2015. L'avenir est très ouvert devant lui, car il écrit infatigablement et produit de nombreux textes, accueillis dans les revues papier (récemment dans "Phoenix", héritière de la formule d'"Autre Sud", qui l'avait publié à ses débuts) et dans les revues en ligne (remue.et, Décharge, Recours au poème où il tient une chronique...). Certes il cherche encore sa voie. Il rêve sans doute d'écrire un grand roman; il en a fait l'essai avec "Les Eblouis", aux éditions MLD en 2011, superbe histoire mêlant le drame d'un frère aîné devenu mutique à la suite d'un accident, raccroché à la vie par un piano sur lequel il interprète interminablement des morceaux de Bach, évoquant celui de la mère rongée de soucis pour ses deux grands fils, et l'éducation sentimentale, sexuelle, du cadet narrateur, avec une femme plus âgée que lui, engagée pour être son professeur à domicile; la Laure de ce récit ("Entre l'eau et l'or, eau dorée") est un Julien Sorel en quelque sorte inversé. L'écriture est splendide : Jaen est un maître du style. Son lyrisme amoureux puise, à n'en pas douter, dans son expérience propre - donjuanesque? - cependant qu'il cherche ses modèles d'expression, ses raccourcis, ses fulgurances et divines intuitions du côté de Rimbaud, de Verlaine, d'Artaud, de Duras... Doté d'une formidable capacité d'empathie, il aborde le monde des femmes, le "mundus muliebris" qui fascinait tant Baudelaire, avec une compréhension intellectuelle et sensuelle, une intensité dans l'identification (qui le qualifie justement pour le roman) dont je serais en peine de citer des exemples actuels équivalents. Passionné par la découverte de l'Autre, quand celui-ci est féminin, il s'investit également dans le dévoilement du "Même": poète voué à la marginalité ou à la transgression - ainsi que lui-même se ressent - Verlaine raconté pour "Recours au poème", derniers jours de Rimbaud sur son lit d'hôpital à Marseille, admirablement imagés, imaginés dans "La Nuit refermée" aux éditions Arachnoïde en 2013. Il n'est pas étonnant que François Bon ait repéré la singularité de Nicolas Jaen parmi les voix poétiques contemporaines et lui ait réservé dans son site "Nerval" une place de choix. Ses alliances de jeunesse l'ont porté vers la revue "Moriturus" et les éditions "Fissile" (compagnonnage avec Cédric Demangeot, Brice Petit, Guy Viarre...), et le dirigent encore vers l'Atelier des Grames, un lieu d'étonnantes expérimentations graphiques, mais l'on perçoit dans toutes ses pages nouvelles, encore inédites (que j'ai eu la faveur de lire ou d'entendre), un vif désir de dépasser les frontières des genres (poèmes/ récits/ essais), ou les catégories, les classements hâtifs que la mode sécrète. S'il est résolument du côté de la modernité, Nicolas Jaen lui échappe aussi: il la transcende. (André Ughetto)

Liens externes[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Littérature Littérature : Francis Baudouin, Ax (Animorphs), David French (avocat), Coup de tonnerre dans les Corbières, Nicolas de Flue (de Rougemont), Siska Mulder, Alemayehu Mogas

Cet Article wiki "Nicolas Jaen" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.