Nelson Vallejo-Gomez

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Aller à :navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 118 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Nelson Vallejo-Gomez est un haut-fonctionnaire franco-colombien né à Medellin (Colombie), en 1962.

Biographie[modifier]

Il arrive à Paris à l'âge de vingt ans en 1982 pour faire des études de philosophie à l’Université Paris IV-Sorbonne.

Il intègre le ministère chargé de l’éducation nationale, de la recherche et de la technologie en 1997. Son corps administratif d’origine est celui d’attaché d’administration d’Etat. Par décret présidentiel du , il est nommé inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche (1re classe)[1]

Durant la décennie 1980 et 1990, il écrit pour des journaux en Colombie, au Brésil et au Mexique. L’Université de Caldas (Colombie) lui décerne en 2010 un doctorat honoris causa en sciences humaines et sociales pour l’ensemble des articles écrits durant ces années[2].

La citoyenneté française lui est accordée en 1991.

Entre 1989 et 1996, il travaille à la Réunion des Musées Nationaux (services commerciaux et éditoriaux du Musée du Louvre).

Il intègre le ministère chargé de l’éducation nationale, de la recherche et de la technologie à la rentrée de l’année scolaire 1997-1998 pour suivre les travaux du conseil scientifique (« Quels savoirs enseigner dans les lycées ? »), mis en place par le ministre Claude Allègre, sous la présidence d’Edgar Morin. Chargé par l’UNESCO de la translation du rapport de ce conseil au niveau international, Nelson Vallejo-Gomez participe à l’élaboration du manuel intitulé Sept savoirs nécessaires à l'éducation du futur[3].

Par ailleurs, il participe à la création de l’Académie de la Latinité[4] et devient son premier secrétaire exécutif entre 1999 et 2005, auprès de Maurice Druon et François Gros en France, Candido Mendes au Brésil.

Nelson Vallejo-Gomez coécrit le livre sur l’histoire de cette Académie avec Candido Mendes, La Latinité à la Recherche de l’Universel (Rio de Janeiro, 2001) [5].

En 2001, Nelson Vallejo-Gomez passe le concours d’attaché d’administration d’Etat et devient chef du bureau Amériques à la direction des relations internationales et de coopération du MEN-MESRI. Il met en place le premier programme multilatéral relatif à l’apport de la recherche française dans des études de niveau master en Amérique latine et Caraïbes (PREFALC[6]) et participe à la mise en réseau partenarial du « Groupe d’études et de recherches pour le français langue internationale [7]» , sous la présidence du professeur Jacques Cortès (Université de Rouen), et en devient vice-président, à l’occasion du congrès de la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF, Rio de Janeiro, 2001).

Entre 2005-2010, Nelson Vallejo-Gomez est détaché au ministère des affaires étrangères pour assurer la coopération éducative, universitaire, scientifique et la promotion de la francophonie dans les ambassades de France au Pérou et en Argentine. L’Université Ricardo Palma (Lima) et l’Université National de Cajamarca (Cajamarca) lui décernent un Doctorat honoris causa pour le travail accompli durant sa mission de 4 ans au Pérou.

De 2010 à 2012, Nelson Vallejo-Gomez est chargé de la mise en place et du suivi des travaux du 1er conseil scientifique de l’enseignement scolaire, sous la direction du Directeur général, Jean-Michel Blanquer, (DGESCO-MEN).

De 2012 à 2017, il s’occupe de la mise en place et du pilotage du département d’information et de valorisation des politiques administratives et pédagogiques sur l’enseignement scolaire et la vie de l’élève, à la DGESCO-MEN[8], chargé notamment de la direction éditoriale du portail EDUSCOL.

Fin 2017, Nelson Vallejo-Gomez participe à la création du Conseil scientifique de l’éducation nationale (CSEN) et en assure le secrétariat général pour son fonctionnement et le suivi des travaux ; Il met en place notamment le Prix national «Chercheurs en Actes»[9] et le schéma conceptuel pour la translation des recommandations scientifiques dans le système scolaire, à travers la Fabrique des Ateliers Académiques.

Nelson Vallejo-Gomez a également été Secrétaire général de l’Association pour la pensée complexe présidée par Edgar Morin (de 1996 à 2001 et 2012-2020). Parmi les activités saillantes, l’organisation du 1er[10] Congrès mondial pour la pensée complexe, à l’UNESCO, 8-.

Il est chevalier des Ordre des Arts et des Lettres (2013) et des Palmes Académiques (2017)[11].

Nelson Vallejo-Gomez est marié et père de trois enfants : Emma, Solal et Suzanne.[12]

Références[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Philosophie Philosophie : Liste des idées politiques, Contretemps (revue), Guillaume du Boisbaudry, Le Jeu du Phénix, Application de la pensée complexe à l'halieutique, Faculté de philosophie de l'école des hautes études en sciences économiques, Bruit (Pensée complexe)

Autres articles du thème France France : Jean-Pierre Danel, Jah Mic, Pascal Confavreux, Marion et son tuteur, Alain Gonçalves, Jean-Philippe Derosier, Bakian

Autres articles du thème Colombie Colombie : Temple mormon de Barranquilla, Autobuses AGA, Jenaro Mejia Kintana, Nicolás Barrientos, Témoin indésirable (film)

Autres articles du thème Politique Politique : Paganisme identitaire, Armée russe orthodoxe, Jacques Signorelli, Meryem Benhida, Contretemps (revue), Divino Ferreira de Souza, Application de la pensée complexe aux guerres asymétriques


Cet Article wiki "Nelson Vallejo-Gomez" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Nelson Vallejo-Gomez.