Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Majid Oukacha

De EverybodyWiki Bios & Wiki



Majid Oukacha, né le , est un blogueur et essayiste français.

Biographie[modifier]

Majid Oukacha naît le 14 mars 1986 à Paris. Il est un vidéaste, essayiste[1], écrivain, philosophe, théologien et blogueur français critique de l'islam et actif sur YouTube et sur les télévisions privées francophones et anglophones. Il est arabophone autant que francophone, et a suivi assidûment pendant dix ans, chaque semaine jusqu'à l'âge de dix-huit ans, les cours de la religion de Mahomet dans la mosquée de son quartier, ses grands-parents étant originaire du département de Constantine, département français de Kabylie. Il a aussi étudié l'ensemble du Coran. Dans un premier temps, ses études l'ont amené à travailler dans le marketing avant qu'il ne commence à diffuser ses livres après qu'il eut remis en question les croyances qui lui avaient été imposées dans son enfance et son adolescence et qu'il fut devenu agnostique.

Résumé de sa pensée[modifier]

Tous les Mahométans croient nécessairement que le Coran, « de la première à la dernière ligne », est la parole de leur dieu Allah, invisible, inaudible, omniscient et tout-puissant. Il estime que cette origine exclusivement divine du Coran pour les Mahométans, valable partout et toujours jusqu'au jugement dernier, ne laisse pas la possibilité aux exégètes d' interpréter certains versets plutôt que d'autres en fonction de leurs convenances.

À partir de ce postulat, il démontre toutes les incohérences du Coran, comme la « Terre plate » ou le calcul des pourcentages d'héritage, mais surtout, il y voit le fondement d'une société totalitaire abusive où le libre arbitre est réprimé et les femmes réduites à l'état d'esclaves, et où les commandements, en cas de transgression, sont toujours assortis de menaces de châtiments dans l'au-delà mais aussi dans la société terrestre comme les « cent coups de fouet » dont sont punis les fornicateurs, ou la possibilité pour le mari, de battre son épouse s'il la juge désobéissante.

Il en conclut que Mahomet est un chef de guerre qui, sous couvert de la religion qu'il a inventée, à imposé son pouvoir tyrannique à ses sujets et que cette tyrannie faite de menaces, constitue la base des états à majorité musulmane.

Œuvre[modifier]

Références[modifier]

  1. Timothée de Rauglaudre et Célia Mebroukine, « A propos de notre enquête sur les « #ExMuslims » », sur nouvelobs.com, (consulté le 12 juin 2021).

Liens externes[modifier]

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 424 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Islam Islam : Carole Latifa Ameer, Myriam François-Cerrah, Dynastie musulmane algérienne, Mausolée de Sidi Boudkhil, Balla Kallé, Nafs, Attentat du 25 août 2017 à Londres

Autres articles du thème Internet Internet : Images éducation, Images analyses, ClicRDV, Quizz.biz, Chroniques du Yéti, Grégoire Seither, Working Together


Cet Article wiki "Majid Oukacha" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques et/ou la page Edithistory:Majid Oukacha.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.