Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Méribel Alpina

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Méribel Alpina, situé au cœur du grand domaine skiable des 3 Vallées[1], est une entreprise créée en 1955 qui exploite le domaine skiable de Méribel. En 2000, Méribel Alpina devient la filiale à 100 % de la Compagnie des Alpes.

Elle partage l'exploitation du domaine skiable de Méribel avec la Société des Trois-Vallées (S3V) qui exploite également le domaine skiable des stations de Courchevel, Méribel-Mottaret, et La Tania[2].

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

En 1938, les skieurs anglais délaissèrent les stations autrichiennes en raison de la montée du nazisme[3]. Un anglais, le colonel Peter Lindsay découvre le site de Méribel[3] et fonde la Société Foncière de la Vallée des Allues (S.F.V.A.)[4]. La société Meribel Alpina, héritière de ce passé, est fondée en 1955.

Les premières liaisons entre les différentes stations des 3 Vallées[5]. Le domaine skiable s'accroit, à partir de 1972, avec la création de la station-village de Meribel-Mottaret[4].

Lors des Jeux olympiques d'hiver de 1992 d'Albertville, la station de Méribel est choisie pour accueillir les épreuves de hockey sur glace et la totalité des épreuves de ski alpin féminin sur la piste du Roc de Fer[6].

En janvier 2014, la responsabilité de la société est publiquement mise en cause concernant le grave accident, survenu en décembre 2013, du champion automobile Michael Schumacher. Cette société avait fait l'objet d'une condamnation par la Cour d'appel de Chambéry dans le cadre d'un accident en 2009[7]. Finalement, le Procureur de la République d'Albertville la met hors de cause dans les termes suivants, cités par l'AFP le  : « Aucune infraction n’a été relevée à l’égard de quiconque. L’accident s’est produit en zone hors piste (...) la signalisation, le balisage, le jalonnement et l’information donnée sur les limites de cette piste étaient conformes aux normes françaises en vigueur. »[8].

Gestion du domaine skiable et des remontées mécaniques[modifier | modifier le wikicode]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2015)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La société Méribel Alpina gère le domaine skiable de la station de Méribel. Le secteur de Méribel-Mottaret est quant à lui géré par la Société des Trois-Vallées (S3V).

Les années 80[modifier | modifier le wikicode]

En 1983, la société créé une filiale chargée d'études, de développement et de maîtrise d'œuvre en matière de remontées mécaniques et d'aménagement de domaine skiable, la S.A. Alpina Développement. La station est l'une des premières des Alpes à s'équiper en enneigement de culture à partir de 1985.

Une convention de concession de 30 ans est signée entre Meribel Alpina et la commune des Allues pour l'exploitation du domaine skiable, en 1989. La société prend la gestion du service des pistes.

Les années 90[modifier | modifier le wikicode]

Elle était cotée en bourse, sur le second marché, en 1995 mais en 2000 elle est côtée en bourse lorsqu'elle devient une filiale à 100 % de la Compagnie des Alpes[9],[10].

En 1998, deux nouvelles installations viennent compléter le parc des remontées mécaniques, le télésiège débrayagle Adret (6 places) et le Télésiège fixe Golf (reliant Méribel Village au secteur Altiport).

Création du premier télésiège 8 places débrayable des 3 Vallées[11] (Télésiège Altiport).

Modernisation du parc des remontées mécaniques au début des années 2000[modifier | modifier le wikicode]

Création de la retenue de l’Altiport  avec une capacité de stockage de 50 000L, en 2002. 

En 2006, le domaine skiable des 3 Vallées s'équipe du système de contrôle d’accès mains libres. Création de la retenue de Cherferie avec une capacité de 65 000L. Création et développement des espaces ludiques (Moonpark, le ptit moon, la piste des animaux…)

2007-2008, modernisation de la TC Tougnète et construction du TSD6 Tougnete

2009, modernisation du TS Golf en TSD.

Après 2010, développement du service plus et continuité des modernisations[modifier | modifier le wikicode]

2011-2012, mise en service des 2 tronçons de la TC de Saulire Express.

2013, création du Village des Inuits et du Lounge de la Chaudanne : Un espace de pique-nique et de détente.

2014, modernisation du TS LOZE en TSD LOZE[12]. Nouvel Espace de vente et d’accueil à la Chaudanne.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. « MERIBEL VALLEE », sur France Montagnes (consulté le 7 juin 2016)
  2. Jacques Leleu, « Courchevel. L'immobilier s'affole mais le ski patine », Le Dauphiné libéré,‎ .
  3. 3,0 et 3,1 Marc Boyer, Histoire générale du tourisme du XVIe au XXIe siècle, Éditions L'Harmattan, (ISBN 978-2-74758-432-6), p. 302.
  4. 4,0 et 4,1 Lorène Herrero, « Les 3 Vallées au coeur des années 70 », La Savoie,‎ (lire en ligne).
  5. David Déréani, Courchevel 1946-2006 : Le livre du 60e anniversaire, La Fontaine de Siloé, , 68 p. (ISBN 978-2-8420-6311-5).
  6. (fr) / (en) [PDF] Comité d'organisation des XVIes Jeux Olympiques d'hiver et Comité d'Organisation des Jeux Olympiques, Rapport officiel des XVIes Jeux Olympiques d'hiver d'Albertville et de la Savoie, Albertville (France) (lire en ligne), p. 372-383.
  7. Delphine de Mallevoüe, « Schumacher : Méribel déjà condamnée dans un drame dû à un défaut de sécurisation », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  8. Le Dauphiné libéré (AFP), « Accident de ski de Schumacher : l’enquête classée sans suite », sur ledauphine.com, (consulté le 17 février 2014)
  9. Renaud de La Baume, « Méribel remonte ses mécaniques jusqu'au second marché boursier. Sur fond de polémique entre le département et des actionnaires privés », Libération,‎ (lire en ligne).
  10. Reprise d'une information de Management par Jacques Leleu, « Station de ski de Méribel : quand la culture du service déboule sur les pistes », Capital.fr,‎ (lire en ligne).
  11. « France: télésièges à 8 places - France : télésièges à huit places », sur www.skiresort.fr (consulté le 7 juin 2016)
  12. « Les nouveautés de l'hiver 2014-2015 sur les domaines skiables de France », sur France Montagnes (consulté le 7 juin 2016)

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Entreprises entreprises ET Tourisme tourisme : Travel Europe, Thalasseo, Officiel des vacances, Appart'City, Paris-Story, Tables & Auberges de France, Frogs-in-NZ

Autres articles des thèmes entreprises ET Sports d'hiver sports d'hiver : Zermatt Bergbahnen

Autres articles du thème Entreprises entreprises : NextiraOne, CMS Francis Lefebvre Avocats, DBCom Média, Michel Leblanc (économiste), Yatout, Thierry Falque-Pierrotin, Albingia

Autres articles du thème Tourisme tourisme : Cyclonomade, Shanti Travel, Vivaweek, Association mondiale pour la formation hôtelière et touristique, Fédération des grandes tours du monde, Paris-Story, Hôtel Le Majestic

Autres articles du thème Sports d'hiver sports d'hiver : Patinoire de Bourges, Ho5 Park, Association française des entraîneurs de ski alpin, Snowboard Garden Festival, Zermatt Bergbahnen

Autres articles du thème Alpes Alpes : Zeller Berg, Liste de châteaux alpins

Autres articles du thème Savoie : Tivoly, Lycée de l'Albanais, Liste de l'état de parc des bus d'Albertville, Bloc erratique de Corzent, Lycée Jean-Monnet (Annemasse), Enaai, Liste de l'état de parc des bus d'Aix-les-Bains

Cet Article wiki "Méribel Alpina" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Impossible de trouver le fichier HTML FacebookLikeButton.html


Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !




Impossible de trouver le fichier HTML AdSenseMatchedContent.html


Impossible de trouver le fichier HTML ResponsiveBanner.html