Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Laurent Arnauts

De EverybodyWiki Bios & Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Laurent Arnauts est un avocat belge. Il est également le fondateur de l'ancien hebdomadaire d'information générale Le Journal du mardi.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

De nationalité belge, il a commencé sa carrière comme conseiller juridique au Conseil des barreaux de la Communauté Européenne (CCBE) et avocat.

En 1996, il se fait connaître du grand public en assumant la défense de la famille de Loubna Benaïssa[1], dans le cadre de l'affaire Dutroux. La fillette, disparue depuis 1992, sera retrouvée morte le 5 mars 1997.

Il obtient de la Cour de cassation belge le renversement d'une jurisprudence vieille de plus 150 ans, qui discriminait les parties civiles dans le cadre des affaires pénales en leur imposant le recours à un avocat membre du barreau de cassation pour accéder à ladite Cour. Cela lui vaudra le prix de l'innovation juridique de la Jeune chambre économique de Belgique et débouche sur une modification législative en ce sens.

En 1999, il fonde avec le journaliste d'investigation Michel Bouffioux un nouveau titre de presse écrite, Le Journal du mardi. En 2000, Laurent Arnauts met entre parenthèses sa profession d'avocat pour se consacrer entièrement à son activité journalistique et à la direction de l'hebdomadaire. La publication de celui-ci cesse en avril 2008[2].

En 2008, il reprend la robe dans le cabinet d'avocats Modrikamen. Il y traite notamment le dossier Fortis[3],[4], contribuant à obtenir la suspension judiciaire du démantèlement du groupe bancaire, qui a mené à la chute du Gouvernement Leterme.

En 2011, le cabinet Modrikamen se dissout en raison de l'activité politique de son fondateur. Laurent Arnauts reprend le département "actions collectives" (class action) et fonde son propre cabinet, spécialisé dans les grandes affaires économiques et financières.

En 2014, poursuivi pour être à l’origine de fuites vers la presse concernant le cours de l’instruction dans l’affaire Fortis, l'examen du dossier est repoussé « sine die » par la chambre du conseil de Bruxelles[5].

En 2016, Ageas qui est juridiquement l'héritier de Fortis Holding, parvient à un accord avec Me Laurent Arnauts[6].

Références[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles des thèmes Presse écrite presse écrite ET Belgique Belgique : UGH (magazine), Recherches husserliennes, Au fil de l'épée (revue)

Autres articles du thème Presse écrite presse écrite : Ghislain LeLeu, Chloroville, Feurat Alani, Une aventure des Fantastiques, Rosine Buhler, Au fil de l'épée (revue), Les Sportives

Autres articles du thème Belgique Belgique : Fédération des Jeunesses musicales Wallonie-Bruxelles, Wallons-nous, Twikii, André Lépine, Étienne de Callataÿ, MIKL: No Limit, D6bels Music Awards

Cet Article wiki "Laurent Arnauts" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !