Bienvenue sur EveryBodyWiki ! Créez un compte ou connectez vous pour participer, améliorer ou créer un article, une biographie (la vôtre ?), une page entreprise...


Kakarako

De EverybodyWiki Bios & Wiki



Erreur Lua dans Module:Bandeau à la ligne 249 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Demander une suppression de contenu Kakarako est un groupe de musique formé par Peter Solo D’origine ethnique Mina (Sud du Togo), Peter Solo (Viwanu Déboutoh) naît en 1972 à Aného–Glidji-Agbomé villages situés près de Lomé, et région phare du Vaudou, où encore à ce jour sont célébrés avec ferveur des rites séculaires.

« Quand on passe toute sa vie avec le vaudou, on comprend et on sait autant de choses que l’œil en voit entre deux battements de paupières »

Dans un environnement très empreint de traditions populaires, Peter Solo grandit au cœur des pratiques Vaudou avec une mère vaudoussi très fervente, et un père chrétien. Dès l’âge de 11 ans, ses deux parents alors décédés, sa grand-mère se charge de l’élever jusqu’à ce que M’pa, ami de son père et féticheur guérisseur, prenne la relève.

Peter Solo, fabrique à l’âge de 13 ans sa première guitare avec un bidon d’huile, du bois et des câbles de freins, et c’est son frère, musicien également, qui lui fait faire ses premières gammes.

À 16 ans il intègre son premier groupe comme guitariste, et joue dans les boîtes de la capitale, et lors de cérémonies, coutumières. Peter Solo n’en délaisse pas pour autant les percussions traditionnelles puisqu’il accompagne la compagnie de danse Ayigafrik (troupe de Ass Ayiga, un des plus grands chorégraphe de la danse traditionnelle / contemporaine au Togo et en Afrique de l’Ouest.)

De 1995 à 1999, sollicité pour ses talents de guitariste émérite, Peter Solo accompagne en tournée dans toute l’Afrique de l’Ouest nombreux artistes comme Papa Wemba, Myriam Makeba, , Gnonas Pedro.... Son premier album «Sodabi Agbana », sorti en 1998, lui vaut la consécration de meilleur artiste du Togo.

Londres.

La volonté d’apprendre et de progresser dans sa discipline artistique le pousse à voler vers d’autres horizons : à l’âge de 27 ans il part pour l’Angleterre et passe quatre années au cœur de Londres, de 1999 à 2003, en immersion totale dans le milieu du Gospel. Il y développe sa technique de chant, officie durant ces années comme « Side man » et accompagne régulièrement plusieurs groupes sur la scène black londonienne.

La France

Après cette « british experience », c’est finalement en France qu’il choisit de s’installer en 2003, et cette fois-ci pour ne se consacrer qu’à ses propres créations. Le groupe Kakarako voit le jour sous une formation guitare acoustique, basse, batterie, clavier, percussions togolaises, et kibéou.

Après de nombreux concerts, en France et à l’étranger, notammenten 1èr partie de Manu Dibango, Tinariwen, Touré Kunda, Gwem, Peter Solo et son groupe consacrent pleinement l’année 2007 à l’enregistrement du premier album Miadome où le groupe exprime toute sa richesse et sa créativité.

Sources[modifier]

Erreur Lua dans Module:Catégorisation_badges à la ligne 170 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).


Autres articles du thème Musiques du monde musiques du monde : Les Makutanu, Habib Belk, Chedly Hajji, Afro-Portuguese Odyssey, One World, Many Cultures, Ladilikan, Miadome

Cet Article wiki "Kakarako" est issu de Wikipedia. La liste de ses auteurs peut être visible dans ses historiques.


Les cookies nous aident à fournir nos services. En utilisant nos services, vous acceptez notre utilisation des cookies.